elle tricote

Publié le 4 Octobre 2021

La souris a mal à l'épaule (aïe !).

La souris a exagéré. 

Quinze jours pour tricoter un châle qui pèse le poids de la mort, c'est exagérer.

Mais la souris est ravie (aïe !) - car elle l'aime, son châle de restes...

Dotted rests (de la mort qui tue)

Et le voici dans toute sa longueur (plus de 2 mètres d'envergure !) :

Dotted rests (de la mort qui tue)

Modèle : Dotted rays de Stephen West

Laines : sacs de minis (goodie bags) de Holstgarn Supersoft, Coast et Samarkand / Tides . Et il en reste encore sur la dizaine de sachets achetés lors d'une promo !

Aiguilles : 5,5

Ma méthode pour faire le dégradé : 

Tricoter trois fils ensemble en faisant des séquences ainsi : 3 fils A - 2 fils A + 1 fil B - 1 fil A + 2 fils B - 3 fils B - 2 fils B + 1 fil C - 1 fil B + 2 fils C - 3 fils C...

 

Comme la souris est raisonnable (aïe !), elle va être gentille avec son épaule et la laisser se reposer : elle va donc se remettre à la couture.

Ou bien tricoter du mohair tout léger...

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par miclasouris

Publié dans #elle tricote

Repost0

Publié le 21 Septembre 2021

15 jours de vacances tranquilles, il me fallait ça pour embrayer sur les dix derniers jours qui ont été chauds... très chauds... 

D'abord un court séjour parisien - pour les visites à l'hôpital de ma maman et le bilan avec l'oncologue. Les nouvelles étaient bonnes, ce qui nous a aidées à supporter les attentes interminables : nous sommes partie 7 h 30 un jour, 4 h 30 le lendemain de chez ma mère - ceci pour deux demies-heures de rencontre avec le médecin - entre VSL erratiques et rendez-vous supprimés en dernière minute sans être prévenus... 

Quand je suis rentrée, le temps était venu de l'expo de mon Grand Chéri : derniers préparatifs, courses pour l'expo et pour nous (car nous allions avoir la maison pleine - il y en a même eu qui ont dormi dans le combi !), affichage, information, et enfin accrochage, et  préparation de la salle :

Une expo - et du tricot quand même ! Une expo - et du tricot quand même !
Une expo - et du tricot quand même !

Les deux jours de l'expo ont été un succès, bien au-delà de nos espérances. Nous avons eu beaucoup de visiteurs : amis, dessinateurs, habitants du village et de plus loin. Et le mélange a bien pris : les sketchcrawlers ont été reçus par les habitants et des habitants ont pris le crayon et projeté de participer à d'autres rencontres dessin. Le pique-nique sous l'auvent de la salle des Fêtes a été un moment convivial. Et plus de 100 carnets ont été adoptés, et l'Homme a passé son temps à faire des dédicaces dessinées :

Une expo - et du tricot quand même !

Et mon rôle ces deux jours ? Eh bien, je me suis faite hôtesse d'accueil, guide d'expo, caissière, secrétaire, manutentionnaire, serveuse...

Mais aussi tricoteuse !

Car pourquoi se cantonner au rôle d'épouse - couteau suisse de l'artiste ? Il me fallait assurer la promotion de cet art noble qu'est le tricot !

J'avais donc monté la veille au soir un tricot zéro cerveau (pas tant que cela, de fait) - le Dotted rays de Stephen West dans un fade de mes minis de Holstgarn :

Une expo - et du tricot quand même !

J'ai très peu tricoté finalement, et fait beaucoup d'erreurs (eh oui, pas du zéro cerveau, le Stephen West !), mais j'ai eu néanmoins mon petit (tout petit) succès !!!

Et le sentiment d'oeuvrer pour la promotion de notre passion...

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par miclasouris

Publié dans #elle en est, #elle tricote

Repost0

Publié le 16 Septembre 2021

J’aime pas la brioche…

- Goûte au moins !


J'avais essayé mais mon peu de tentatives de tricoter du point brioche s’étaient soldées par des échecs, et j’avais cessé de vouloir m’y essayer !
 

Et puis est arrivé le défi d’été du KAL du filnambule : son thème ? Master es brioche.

Un défi ? Belle occasion de retenter le coup, de s’y essayer à nouveau. Et quant à se lancer un défi, autant qu’il vaille le coup : allons-y pour de la brioche bicolore !
Et c’est là que, cherchant 1) un modèle et 2) des explications convaincantes, je suis tombée sur le blog de Mamie Toun, où elle présentait son “essai de brioche bicolore en rond” ! Juste ce qu’il me fallait…

 

Je me suis donc essayée à ce col “essai de brioche bicolore en rond” et le voici, parfaitement réversible :

J'aime pas... Bah, goûte au moins !
J'aime pas... Bah, goûte au moins !

Bon, maintenant je peux le dire :

j'aime pas la brioche !

C'est long, c'est fastidieux, faut être attentif tout le temps... et pis c'est irrégulier ! En plus, j'aime même pas mon essai de col.

 

Bon, j'ai essayé, et donné raison à la petite phrase éducative leitmotiv : 

“Essaie, au moins,

avant de dire que tu n’aimes pas !”

Mais j'espère avoir donné tort à l'autre petite phrase corollaire de la précédente : 

“Si t'aimes pas,

n'en dégoûte pas les autres !”

Voir les commentaires

Rédigé par miclasouris

Publié dans #elle tricote

Repost0

Publié le 17 Août 2021

Le pull de la souris avance bien. Je parle bien de celui qui est en cours, vous savez, le rose/violine. Mais la souris passe un temps fou à dessiner la dentelle qu'elle veut en bas : une grande dentelle florale. Grande, c'est-à-dire sur une vingtaine de mailles.

Le corps du pull tricoté en rond fait 261 mailles (ne me demandez pas pourquoi,  il devait en faire 256 selon les calculs de la souris - c'est un pur miracle, des mailles se sont rajoutées en route !).

 

La souris s'est souvenue d'une histoire (ancienne) de diviseurs et de multiples . Elle a donc cherché les diviseurs de 261 et elle a trouvé : 1, 3, 9, 29, 87, 261.  Quelle chance de tomber sur un nombre quasi-premier !

Et ceux de 262 ? 1, 2, 131, 262. Encore pire !

Et ceux de 260 ? 1, 2, 4, 5, 10, 13, 20, 26, 52, 65, 130, 260. Nettement mieux ! 

 Et la souris en a déduit qu'elle devait dessiner une grille sur 18 mailles. Depuis, elle dessine des grilles de dentelle sur 18 mailles :

Quelle dentelle choisir ?
Quelle dentelle choisir ?

Et elle les essaie, bien sûr :

Quelle dentelle choisir ?

La souris est un génie des mathématiques, c'est bien connu.

La souris fait totalement confiance à ses compétences calculatrices.

Eh bien elle a tort !

 

Ni 261, ni 260, ni 262 ne sont divisibles par 18. Les multiples de 18 aux alentours de 261 sont 252 ou 270. Il faudrait soit rajouter soit enlever 9 mailles... bien trop donc.

 

Bon, la souris va essayer sur 260 mailles avec des grilles sur 20 mailles (260, ça se voit tout de suite que c'est divisible par 20 !)

 

La souris est nulle.

En maths.

Entre autres.

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par miclasouris

Publié dans #elle tricote, #elle cause

Repost0

Publié le 5 Août 2021

Quel soulagement que d'avoir terminé ses en-cours et de pouvoir enfin monter de nouveaux projets ! Miam, que c'est bon... 

Le nouveau projet qui est sur mes aiguilles avance vite vite vite, et dans la délectation : j'en savoure chaque maille. C'est un projet tout en douceur : douceur des couleurs, douceur de la laine, douceur du modèle que j'envisage.

Après la soie noire qui n'a montré ses qualités qu'après que le top soit terminé, c'est un vrai bonheur de travailler ce fil. Pas besoin de se bagarrer, il est obéissant, il glisse tout gentiment.

C'est un alpaga Artesano teint à la main dans un dégradé de roses-mauves-violines tout doux et je le tricote avec un superkid mohair rose poudré très pâle. Vous imaginez le doudou que cela sera !

Je crois que le mélange alpaga-mohair est ce que je préfère (cela fait longtemps que je le pratique : les modèles de la Droguerie étaient souvent réalisés avec ce mélange alpaga + plumette). 

Bonheur de la douceur

J'y ai imaginé un pull dans le même esprit un peu désuet : un top-down avec un col en V, une dentelle un peu conséquente en bas du corps et des manches, et des augmentations de raglan décoratives.  On a beaucoup vu ces augmentations en V inversé, et elles sont très simples à réaliser : il suffit de décaler les jetés qu'on réalise de part et d'autre de la maille de raglan d'une maille à chaque fois. 

 

Après ma "période Soulages", ce sera très "english granny" mais je m'y vois bien ! Grand Chéri ne partage pas mon avis - ce pull lui évoque de vieilles grand-tantes qui, après leur veuvage, quittaient un jour le noir dont elles s'étaient longtemps vêtues et accédaient enfin à ces violets-violines du demi-deuil...

Je n'ai pas du tout les mêmes références !!!

 

 

 

Que c'est bon de se repaître de toute cette douceur...

 

Voir les commentaires

Rédigé par miclasouris

Publié dans #elle tricote

Repost0

Publié le 1 Août 2021

Après lavage (un bon trempage, et de nombreux rinçages car il déteignait beaucoup), après repassage (un repassage un peu costaud, en étirant bien), après essayage...

... eh bien, je retire tout ce que j'ai dit dans le post précédent.

Mon top est trop top !

Il s'est allongé (de près de 5 cm !) et élargi (presque autant) - mais c'est parfait, je le trouvais un peu étriqué !

Le fil s'est énormément adouci, le contact reste un peu sec, mais agréable, c'est très léger... Je suis réconciliée avec la Soft silk, mais je maintiens qu'elle ne m'a pas été agréable à tricoter.

Et puis le drapé est superbe, joliment fluide.

Retour sur le top noir trop top
Retour sur le top noir trop top
Retour sur le top noir trop top

On ne voit toujours presque pas la brillance du fil Lurex - j'ai eu raison de ne pas persévérer et de l'abandonner.

Par contre, les rangées de mailles glissées sont bien visibles et animent la surface de noir (l'effet Soulages !) et les plumes de la dentelle sont là peu ou prou.

 

Je l'adore, je l'adore, je l'adore...

 

 

Allez, une partie techique s'il vous inspire ! 

Il est tricoté en circulaire à partir du bas, avec des aiguilles 3,5 (échantillon bloqué de 20m pour 10 cm). 

- Le corps

Je suis partie sur 260 mailles (soit 26 motifs de dentelle). J'ai commencé par 4 rangs mousse, la dentelle (répétée deux fois sur le bas, une fois sur les manches), puis 4 rangs mousse et ensuite jersey endroit avec une maille glissée toutes les 10 mailles (dans l'axe donné par les doubles diminutions de la dentelle). Au dernier rang j'ai arrêté 10 mailles (dessous de bras).

- les manches

J'ai monté 60 mailles (6 motifs) et tricoté comme le bas du corps avec juste une répétition de la dentelle. Au dernier rang de point mousse, j'ai arrêté 10 mailles (dessous de bras). 

- jonction corps manches

J'ai repris les 120 mailles du devant, les 50 mailles d'une manche, les 120 mailles du dos, les 50 mailles  de l'autre manche . Cela serre aux entournures, mais je préférais ne pas avoir des manches trop larges. J'avais oublié de tenir compte du manque d'élasticité du fil lurex. Les manches sont donc un peu étroites et j'ai dû faire beaucoup moins de diminutions de raglan côté manche que côté corps. Le rythme était un peu aléatoire mais le tricot est un art qui permet l'approximation !!!

Et ça passe, et même plutôt bien.

- J'ai entamé le V d'encolure lorsque j'ai monté les mailles des manches. J'ai donc tricoté en allers-retours à partir de ce moment. Voici comment j'ai fait la bordure d'encolure :

rg de diminution (sur l'endroit de l'ouvrage) : 1 m glissée, 1 m end, 1 m env, ssk (.....jusqu'à 5 m avant la fin du rang) 2 m ens, 1 m env, 2 m end

rg suivant : commencer par une maille glissée à l'envers pour conserver l'effet de chaînette

On a donc un effet de bordure qui roulotte un peu sans avoir à faire d'i-cord. 

Pour finir, voici la grille dentelle que j'ai utilisée :

Les symboles sont ceux couramment utilisés.

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par miclasouris

Publié dans #elle tricote, #elle partage

Repost0

Publié le 31 Juillet 2021

J'ai été aspirée par un trou noir ! Quelque chose dont on a l'impression qu'on ne sortira jamais. Il vous faut constamment lutter contre l'envie de tout lâcher et batailler en faisant appel à toutes ses ressources intérieures. 

Ce trou noir, c'était mon top noir en Soft silk. 

 

Et, cette fois, la "petite voix intérieure", m'a bien aidée à coup de "Tu avais dit que tu finirais TOUS tes en-cours" et de "C'est nul, tu vas être vaincue par un ver à soie !"

La bataille a été victorieuse : je m'en suis finalement sortie, et mon top noir aussi.

 

J'ai détesté le tricoter. J'étais partie sur un mélange avec un fil lurex noir (Stellaris), et j'ai tricoté toute la dentelle du bas avec les deux fils. Mais ils fonctionnaient ensemble de manière totalement contradictoire.

Et si seulement le résultat avait été enthousiasmant ! Mais non, on avait juste un petit effet chiné pas terrible, et la brillance n'était pas au rendez-vous (sauf dans le bas du dos si je marchais courbée en deux et seulement sous un soleil zénithal).

J'ai donc continué sans fil lurex (je ne l'ai repris que pour la dentelle des manches - qui attrape mieux la lumière, c'est déjà ça...). 

Mais la Soft silk reste un fil difficile à travailler : je ne trouve pas d'autre mot que "collant" pour le décrire - il faut le pousser sur l'aiguille, même avec des aiguilles en métal, il ne glisse pas. Est-ce parce que je le tricotais trop serré ou parce qu'il est irrégulier ? 

 

Et au final, j'étais surtout contente de m'en être débarrassée. Pas du résultat - que je n'aimais pas : je ne trouvais pas mon top beau, et de surcroît pas il n'était pas confortable (un vrai carcan !)  

 

J'ai néanmoins décidé de lui laisser sa chance, je l'ai lavé (seul, et c'était bien car il a énormément dégorgé). Il en est ressorti considérablement assoupli et étiré. Il a beaucoup gagné en drapé et en fluidité. Le voici, en cours de séchage. Je le bloquerai au fer, en espérant que sa souplesse subsistera...

Le trou noir du top pas top
Le trou noir du top pas top

Bref un tricot-boulet pour un top "pas top"...

Mais peut-être pas si "pas top" que ça !

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par miclasouris

Publié dans #elle tricote

Repost0

Publié le 13 Juillet 2021

Finis la procrastination (et le pull !)

Le voici, tout juste tombé de mes aiguilles - laquelle chute fut accompagnée d'un cri. C'était un cri de soulagement, il va sans dire (la chute ne fut pas douloureuse !).

Ce pull, je l'avais commencé en février ! Pourtant, un yoke 120 aux aiguilles 4, je devrais maîtriser !!! Mais qu'est-ce que je me suis ennuyée avec cet océan de jersey. D'autant qu'il est très grand. Dans mon ennui et le ronron du tricot mécanique, j'ai sans doute fait plus d'augmentations qu'il n'en fallait et j'ai décidé de le continuer ainsi - l'idée d'un bon gros pull doudou oversized me plaisait bien. 

Il est donc vraiment très grand, très TRES grand.

J'aime l'assemblage des couleurs. Ce sont des laines Sostrene Grene - un fil mèche laine bambou, joliment brillant et aux tonalités un peu passées. J'en ai utilisé 11 pelotes (2 de rose et 3 de chacune des autres couleurs).

On voit sur la photo les différences de bain, mais elles sont invisibles dans le réel. Ces pelotes, je les ai achetées au fil des mois, deux par deux, trois par trois, quand il y en avait au magasin de Saint-Lazare qui est sur mon trajet pour aller voir ma mère. Petit à petit, je m'en suis constitué un stock important - mais un peu beaucoup dépareillé !!!

 

Et il m'en reste encore plein (une bonne quinzaine, sans compter celles avec lesquelles je tricote mon Whitehorse - qui est d'ailleurs détricoté en partie ) !!!

 

Dire que j'ai fait la même chose avec leur fingering...

Voir les commentaires

Rédigé par miclasouris

Publié dans #elle tricote

Repost0

Publié le 11 Juillet 2021

Le filage, c'est sympa... j'ai adoré. Mais mon épaule n'a pas vraiment aimé. Et l'arrêt de la kiné pour cause de congé maternité de ma kiné (elle ne pouvait pas attendre un peu, je vous le demande !) n'a rien arrangé.

Heureusement, un de ses collègues a accepté de caser des rendez-vous dans son emploi du temps surchargé et je ressens du mieux.

 

Alors bien sûr, j'ai ressorti mes laines et mes aiguilles, histoire de finir le gilet d'Anaïs ! Nous partons la semaine prochaine faire une balade de quelques jours en combi avec elle et Simeon. Un gilet sera forcément d'actualité vu les temps d'automne que nous ne manquerons pas d'avoir si cela continue...

J'aurai donc mis presque deux mois à tricoter ce gilet en taille (environ) 8 ans !!! La moyenne baisse cette année...

 

Le voici donc, ce gilet printanier pour été automnal :

Prendre son temps... et reprendre ses aiguilles !

Tout jacquard (tout simple !) :
 

Prendre son temps... et reprendre ses aiguilles !

Des petites croix sur 3 rangs (sur 1 m 3 m 1 m), 2 rangs en uni, des croix en quinconce sur les trois rangs suivants, etc. C'est élémentaire mais, avec cette laine très très très colorée, le rendu est très sumpa.

 

Modèle : sans - tricoté de bas en haut, en raglan - triicoté un peu à vue comme toujours - je pense en taille 8 ans (voire plus, mais pas partout !)

Laine : Holstgarn Coast coloris crab apple (fil double) et Mela print de Rosarios 4 (respectivement 3,2 et 1,4 pelotes)

Aiguilles : n° 4 (côtes 3,5)

 

 

J'adore : ce petit gilet est gai, il est joyeux, il est primesautier. Et il sera chaud, même si le fil de base est mi-laine mi-coton.

Et facile à assortir ? Bah oui...

 

Et après ? Eh bien, je vais reprendre mon haut en bourrette de soie noire - cette Soft silk que j'ai tant de mal à tricoter. 

Mais cette pause dans le tricot m'a donné plein d'envies et d'idées de nouveaux projets - mes en-cours (je devrais dire "mes en-panne") me motivant beaucoup moins ! 

 

Voir les commentaires

Rédigé par miclasouris

Publié dans #elle tricote

Repost0

Publié le 11 Juin 2021

Tricot vacancier

Nous voici de retour de notre petite virée improvisée dans l'Hérault - que nous avons découvert : Montpellier, Sète, Pézenas, les gorges de l'Hérault et même une pause d'une journée dans un tout petit camping tranquille de Marseillan-Plage. On ajoute des températures estivales, quelques restaus et cafés en terrasse, et c'était vraiment des vacances !

 

Et pendant que Grand Chéri dessinait, devinez ce que je faisais ? Je tricotais mon châle Tiny tassels : du jersey, du jersey, du jersey, rien qui empêche de profiter des lieux.

De retour à la maison, je me suis attaquée aux petits glands qui font tout le charme de ce modèle : presque 6 heures pour faire les 83 glands ! J'ai fait les premiers en suivant le tuto de la créatrice puis je suis passée à la méthode avec un crochet qui me semblait plus facile.

Ce fut long, long, long, et un peu beaucoup ennuyeux...

Tricot vacancier

Mais ça en valait la peine :

Tricot vacancier

Modèle : Tiny tassels de Karin Fernandes

Laine : Arabesques de Heikemade - 50 % chameau, 50% soie : un miracle de douceur et des speckles superbes. Les glands sont tous réalisés en alpaga (Drops majoritairement)

 

J'adore ce châle !!!

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par miclasouris

Publié dans #elle bouge, #elle tricote

Repost0