Publié le 26 Février 2017

Louison m'a il y a peu avoué qu'elle n'aimait pas les snoods que je lui avais tricotés, parce que "ça me pique, ça me gratte!"

Moi qui trouvais la Lima de Drops douce...

Alors j'ai cherché dans mon stash abyssal une laine qui ne pique pas, qui ne gratte pas... Et j'ai trouvé quelques pelotes d'une laine contenant 35% d'angora. Selon moi, c'était du pur tout-doux. tout-mousseux...

 

Un vrai petit nuage de douceur...

 

Voici le "troisième nouveau" col pour Louison:

Nuage du matin, nuage du soir...

Et le projet rentrait dans le cadre du KAL des pelotes qui baguenaudent - si si, le thème de mai, "sur un petit nuage"!

Un bonnet s'en est ensuivi, tricoté avec le dernière pelote.

 

Nuage du matin, nuage du soir...

 

Cela aurait dû convenir à la miss... Sauf si les poils piquaient et grattaient...

 

Ouf, Louison a validé : ça ne pique ni ne gratte.

 

 

Oui, mais, c'est juste qu'elle a rajouté: 

"Mais moi, je ne mets jamais de col, mamie!"

 

 

Les bras vous en tombent !!!

 

Moi, je rends mon tablier...

 

 

Rédigé par miclasouris

Publié dans #elle tricote

Publié le 23 Février 2017

Bon, les filles sont rentrées du ski, elles ont adoré leurs sacs... qu'elles ont trouvés "trop beaux!".

Comment ça, les filles, "trop" beaux? Vous voudriez que je vous en fasse de moins beaux ? De plus  moches ? Après tout, y a pas que les chaussettes qui peuvent être l'objet d'un concours de mochitude (ceci est un clin d'oeil*)!

 

* Vous aurez reconnu les destinataires de ce clin d'oeil - je veux parler de Mélina (Letipanda) et de Nathalie (By night), les deux instigatrices du KAL des chaussettes moches.

KAL auquel je ne participerai pas car, bien sûr, mes chaussettes sont toujours "trop belles"!

 

 

Rédigé par miclasouris

Publié dans #elle se youtube

Publié le 20 Février 2017

Mes chaussettes de-la-mort-qui-tue sont enfin terminées...

 

Elles étaient coincées sur mes aiguilles depuis le mois de novembre, avec une grosse erreur  à rattraper. Trois motifs (en hauteur) s'étaient décalés d'une maille. Chaque motif de quatre rangs me prenant 20 minutes à tricoter, je manquais de courage pour détricoter...

Il ne m'a fallu pas moins d'un trajet aller pour Bâle pour en finir avec elles.

Psychorigidité et pastel-dentelle

Modèle: les chauchaussettes des gars (sur 60 mailles, 70 mailles pour la dentelle)

Laine: Katia Olé socks Komfort tweed

Aiguilles: 2,5 pour les côtes et le jersey, 2,25 pour la dentelle

 

Les aléas de mes chaussettes pastel-dentelle ont terriblement freiné ma progression dans le KAL du Herr General !

En effet, n'ayant PAS LE DROIT d'avoir deux en-cours chaussettes en même temps, je ne pouvais en commencer d'autres. Je sais, j'ai le droit d'avoir huit en-cours (c'est ce que j'ai en ce moment) mais, allez savoir pourquoi, pas deux paires de chaussettes. C'est comme ça.

Je me demande si je ne suis pas un peu une psycho-rigide des chaussettes.

 

Donc, je n'aurai tricoté que neuf paires de chaussettes depuis mars dernier, dont une qui m'a pris trois mois...

Je me console en me disant que je termine sur une apothéose !

 

Rédigé par miclasouris

Publié dans #elle tricote

Publié le 12 Février 2017

Oui, il est FINI... mon projet challenge, mon projet à 29 €, autant dire à 2 balles, mon projet de Bâle ! (je sais, le jeu de mots est nullissime, un jeu de mots à 2 balles!)

 

Je pars mardi, ô joie, dans ladite belle ville de Bâle passer quelques jours chez Fils cadet... je vais voir ma puce Anaïs ! Un sac de voyage s'imposait...

MY projet challenge
MY projet challenge

J'avais décidé de ne rien acheter pour faire ce sac (je suis en mode "économies", ma compta ne me permet pas pour le moment de dépenses somptuaires, c'est que je n'ai pas d'emploi fictif, moi - au fait, si quelqu'un veut m'en proposer un, je suis preneuse, mais, je préviens, il doit être grassement rémunéré!).

 

J'ai donc fait avec ce que j'avais à la maison.

La toile cirée venait de CSF, j'avais encore des chutes du skaï rose de mon sac de camion. Le plus dur a été de trouver tous les petits à-côtés (j'ai même transformé une fermeture éclair de 60 cm en fermeture éclair de 24 cm pour une poche !)

C'est là que je me dis que ne rien jeter est bien utile, même si ça remplit les placards ! Au final, javais tout ce qu'il fallait.

Quant au patron, je l'ai dessiné - ce qui, de loin, n'était pas le plus compliqué. Suffisait d'avoir défini le cahier des charges.

 

Le cahier des charges

Le sac devait répondre à des exigences précises:

- un accès au contenu aisé - donc une fermeture par zip plus grande que le simple haut du sac,

- une bonne différenciation de l'espace - donc plusieurs poches - une poche intérieure spacieuse, et trois poches extérieures, dont deux fermées par zip,

- une esthétique intérieure parfaite - donc des coutures intérieures invisibles - donc garnies de biais,

- de la solidité - donc des sangles qui consolident partout où ça tire,

- de la stabilité - donc un fond rigide et amovible,

- un port ergonomique  - donc des poignées joignables et douces et une bandoulière amovible et réglable - le tout en sangle épaisse,

- et, tant qu'à faire, des accessoires: un sac à linge sale et un compagnon de voyage assortis.

 

La suite, c'est de la cogitation : dans quel sens prendre les choses, comment monter le sac, comment monter la doublure... La règle d'or en couture, c'est travailler à plat le plus possible. Mais comment travailler à plat un sac ?

La suite, c'est de la casse: aiguilles brisées, épingles tordues, coutures coincées, fils cassés... (et des torrents d'invectives, ajouterait l'homme).

La suite, c'est du sport: coudre pliée/tordue sur la MAC en tenant/poussant/retenant un énorme truc rigide qui résiste à tout guidage.

La suite, c'est du temps: il m'a fallu des heures et des heures pour le réaliser (je ne vous dis pas le coût que cela aurait eu pour mon employeur fictif !)


 

MY projet challenge
MY projet challenge
MY projet challenge
MY projet challenge
MY projet challenge
MY projet challenge
MY projet challenge

Et la fin ?

La fin, c'est un challenge remporté: j'ai cousu un sac de voyage qui ressemble à un sac de voyage, qui répond aux exigences du cahier des charges et qui pourra contenir toutes mes petites affaires pour des voyages de quelques jours. Bref, ce que je voulais (moins le compagnon de voyage, on verra ça plus tard - ou pas !),

 

La fin, c'est un objet unique: un sac de voyage personnel et original, que je vais arborer fièrement dès mardi sur les quais des gares de Grenoble, Lyon, Mulhouse et Bâle (c'est génial, j'ai deux changements!)

 

 

Et tout ça, dis-moi, Grand Chéri, est-ce que ça ne vaut pas bien plus que 29 € ?

 

 

Rédigé par miclasouris

Publié dans #elle coud

Publié le 11 Février 2017

... je galère !

- Mais pourquoi tu te prends la tête comme ça ?

(bref intermède net)

- On en trouve pour 29 € !

 

Oui, on en trouve pour 29 € (et je suis sûre qu'on pourrait même en trouver pour moins que cela)...

Oui, je me prends la tête pour 29 €.

Oui, voici quelques heures, quelques jours, que je suis coincée - à réfléchir sur les besoins, à concocter le patron idéal, à faire souffrir ma machine à coudre pour réaliser LE projet d'envergure pour lequel je me prends la tête en râlant, pestant et rouspétant.

.

Comment expliquer à Grand Chéri que ce n'est pas une question d'économie, mais de challenge...
 

En attendant de partir...
En attendant de partir...
En attendant de partir...

Alors, pour me laver la tête en faisant une pause, j'ai cousu un sac - assorti à mon sac de tricot, mais là n'était pas le but, c'était juste pour utiliser les chutes de skai gris et de tissu enduit Birdcage qui traînaient encore sur ma table de travail. L'occasion, somme toute!

En attendant de partir...

Et dans la foulée, j'ai piqué la pochette dont les pièces, taillées depuis un moment, encombraient elles aussi mon espace de travail...

En attendant de partir...

Je vais pouvoir me remettre sereinement à MON projet... à 29 € !

 

 

Rédigé par miclasouris

Publié dans #elle coud

Publié le 8 Février 2017

Le combi, c'est génial...

.. parce que ça vous donne des excuses pour coudre encore plus d'accessoires

parfaitement adaptés et totalement in-dis-pen-sa-bles.

 

Je vous ai déjà montré mon sac de camion, et puis mes pochettes à linge de camion:

 

Voici maintenant mon nouveau sac à tricot (de camion).

Grand Chéri se plaignait toujours de ce que mon sac s'avachissait sans cesse et envahissait tout l'espace à l'avant du camion. Il est vrai que, gênée par le volume dudit sac à mes pieds, je le mettais souvent entre les deux sièges. Et cela, paraît-il, dérangeait monsieur pour le passage des vitesses (et pourquoi donc passer les vitesses serait-il plus important que tricoter à l'aise, je vous le demande!)

 

Lors de puces de couturières, j'avais trouvé des plaques de gros feutre bien épais, bien rigide, parfaitement adapté à cet usage.

Mon nouveau sac est donc bien stable, bien rigide et parfaitement adapté à l'espace - il tient sans problème soit à mes pieds le long de la portière, soit entre les deux sièges avant, j'ai essayé !

 

Le combi, c'est génial !
Le combi, c'est génial !

Je ne vous dis pas la galère à coudre... Broder la silhouette de mouton (oui, c'est un mouton) au point zigzag fut d'une simplicité folle au regard de la difficulté à piquer les côtés et surtout le fond. D'ailleurs, c'est assez mal cousu Quant aux anses (une ceinture coupée en deux), je ne vous dis pas, c'était presque impossible - j'ai tordu ou cassé je ne sais combien d'aiguilles...

Mais au final, même imparfait, ce sac me convient.

 

Et pour lui témoigner ma satisfaction, je lui ai cousu une petite pochette à pelote assortie:

Le combi, c'est génial !

Celle-ci, la troisième, est la plus petite et est parfaite pour une pelote "normale".

J'ai tracé le fond de la première avec mon ravier en inox, le cercle de la seconde avec mon ravier bleu, c'est donc le diamètre de mon ravier beige qui convient ! (Ces indications s'apparentent-elles à un tuto?)

 

Mais le mieux de tout cela, c'est que mon sac de camion peut même servir sans camion !

Le combi, c'est génial !

 

Dis, Grand Chéri, c'est quand qu'on part? Parce que faudrait bien que je teste mon nouveau sac...

 

Faut dire quand même que, le combi, c'est génial aussi pour aller vadrouiller...

 

 

 

 

 

Rédigé par miclasouris

Publié dans #elle coud

Publié le 6 Février 2017

J'ai fait d'une pierre deux coups... d'où le nom de mon châle!

 

Paralia, parce que c'est le nom du châle de Mélina Letipanda réalisé ici en knittest.

Iliovasilema parce qu'il rentre dans le thème d'août du KAL Les pelotes baguenaudent de le même Mélina. Ce thème est en effet  "coucher de soleil" ("Iliovasilema" en grec dans le texte).

 

 

Paralia iliovasilema

Et j'aurais presque pu faire d'une pierre trois coups - il aurait pu s'appeler projet "coup de foudre", parce que je l'aime d'amour, mais aussi projet  "faites péter les couleurs"...

Bon, le voici, en chair et en os:

Paralia iliovasilema
Paralia iliovasilema
Paralia iliovasilema
Paralia iliovasilema

Je l'adore... il est très grand, très enveloppant, très chaud, et surtout très beau !

 

 

 

Et en plus, c'est mon 200ème projet enregistré sur Ravelry !!!!

On s'en fiche, en fait...

 

 

 

Rédigé par miclasouris

Publié dans #elle tricote

Publié le 5 Février 2017

... et pas seulement quand le chat n'est pas là !

Les souris dansent...
Les souris dansent...

C'est un kit Jolie trousse de l'atelier des ABCDaires qui s'est jeté sur moi au détour d'une allée de Créativa. J'ai acheté le velours imprimé seul.

Voici l'autre face que j'ai omis de vous présenter:

Et puis, sur un autre stand, j'ai trouvé LE coupon de tissu qui s'imposait pour la doublure, assorti à la jupe de la souricette..

 

Et voici mon matériel de tricot bien au chaud...

 

 

 

Rédigé par miclasouris

Publié dans #elle coud

Publié le 3 Février 2017

Ce matin, la souris a cherché un col, et c'est ça qu'elle a trouvé:

La souris est une tueuse...

Les mites ont oeuvré. La souris était très en colère. Alors elle va te les éliminer, ces mites, à grand renfort d'antimite bien chimique, celui en petites boules blanches, parce que, la lavande, là, ça n'a pas marché. La souris est une tueuse.

 

Après, le souris a voulu se coudre un sweat. La souris dit qu'elle sait coudre. La souris croit qu'elle sait coudre. La souris est présomptueuse.

 

Et même tueuse tout court, tueuse de mites et de projets avortés.

Celui-là va partir à la poubelle. Na.

La souris est une tueuse...

Bon, au final, je l'ai retiré de la poubelle... ça peut toujours servir un jour...

Rédigé par miclasouris

Publié dans #elle cause

Publié le 2 Février 2017

 

Grand Chéri a désiré un bonnet... Grand Chéri a eu son bonnet (par spoliation, je maintiens!)

Fils aîné aura quand même un bonnet :

Stackanovisme

Modèle: Antler hat (comme d'hab')

Modifications: sur les trois j'ai doublé la hauteur de la section de côtes de façon à faire un revers et, sur le dernier, j'ai fait une rangée de torsades en plus en hauteur.

Laine: Flora de Drops en double (comme d'hab')

 

Fils cadet s'est fait chiper le sien - lui en tricoterai-je un autre? Trois d'affilée, ça fait déjà pas mal... enfin, moi, je trouve...

 

Ma tribu de mâles voudrait-elle me transformer

en stackanoviste des bonnets *?

 

(* et des chaussettes?)

 

 

 

Rédigé par miclasouris

Publié dans #elle tricote

Publié le 1 Février 2017

Oh la copieuse!

Je sais, c'est pas beau, mais j'assume.

 

Eh oui, j'ai vu sur le stand la pochette à pelote qu'Elsa (zazouch sur Ravelry) avait imaginée et cousue - j'en ai voulu une aussitôt. Exactement la même, parce que

sa pochette est juste PAR-FAI-TE.

Elle est totalement aboutie :

- elle tient posée au sol ou sur le canapé,

- mais aussi au bras grâce à son anse,

- mais aussi autour d'un dossier de chaise ou d'un accoudoir de fauteuil grâce à son anse pressionnée,

- elle protège parfaitement la pelote grâce à son lien coulissé, sans pour autant que l'on doive faire passer le fil par un trou comme dans d'autres modèles.

 

J'ai donc, dès avant-hier, cousu ma première pochette à pelote dans de petits restes de tissus (un galop d'essai pour tester)... puis, aujourd'hui, la seconde (la bleue, un peu moins haute et un peu plus proprement travaillée).

 

Sacs à pelote
Sacs à pelote

Elle est géniale, cette pochette... et je subodore qu'il va y en avoir plein d'autres par ici !

 

Vous pouvez découvrir par la même occasion le nouveau projet qui occupe mes aiguilles - un châle en knittest pour Mélina (Letipanda).

(Mélina, il avance bien, mon Paralia, et je le trouve de plus en plus beau!)

 

Rédigé par miclasouris

Publié dans #elle coud