Publié le 26 Décembre 2015

Louison a, lors des vacances de Toussaint, passé des heures sous le bureau de leur chambre (lesquels bureau et chambre étaient ceux de leur père en un temps lointain!).

Elle y avait aménagé une petite maison avec coin cuisine, coin bureau et coin chambre pour les poupées. Et elle y a passé des heures...

Quand elle fut rentrée à Lyon, ayant Grand Chéri au téléphone, elle lui a demandé que l'on ne démolisse pas sa maison. Hélas, mamie était déjà passée par là...

 

D'où l'idée de lui bâtir de nos mains une petite maison...

La maison est prête. Moi, presque!

Une petite maison... de bureau!

La maison est prête. Moi, presque!

En tissu (froissé, certes, je n'ai pas repassé pour la photo vu qu'elle va être emballée pliée!). Pliable donc. Adaptable à d'autres surfaces car elle est pressionnée en divers endroits.

Coupée par papi, cousue par mamie, peinte par papi, équipée par mamie. Un beau travail coopératif !

Allez, on vous montre en détail...

La maison est prête. Moi, presque!
La maison est prête. Moi, presque!
La maison est prête. Moi, presque!
La maison est prête. Moi, presque!

Et, dans la chute (minimale!) de tissu, il restait de quoi confectionner un matelas et son oreiller pour les Chéries...

La maison est prête. Moi, presque!

J'ai essayé la maison, c'est doux et intime. Comme une bouffée, m'est revenu le souvenir du dessous de la table de mes parents, quand j'étais petite et que la nappe de couture de ma mère descendait jusqu'au sol, les chaises faisant porte...

 

Souvenirs souvenirs...

 

 

 

 

 

Rédigé par miclasouris

Publié dans #elle coud

Publié le 24 Décembre 2015

Le sapin est décoré, les fenêtres toutes jolies !

La maison est prête. Pas moi...
La maison est prête. Pas moi...
La maison est prête. Pas moi...

Et les paquets sont (presque tous!) emballés...

La maison est prête. Pas moi...

Tout (ou presque...) est prêt.

 

Mais il me reste de l'ouvrage, mes cadeaux sont loin d'être terminés. Mais j'ai le temps car ici, nous ne fêterons Noël que lundi prochain...

 

Je vous souhaite à tou(te)s de belles, douces et joyeuses fêtes de Noël avec vos proches...

 

Jouez, hautbois...

résonnez, musettes...

Rédigé par miclasouris

Publié dans #elle cause

Publié le 22 Décembre 2015

Je me suis fait un petit cadeau perso. Il faut bien se gâter parfois (en attendant...). Un petit bandeau-cadeau !

Entre deux chaussettes, entre deux couturettes, il faut bien se reposer. Je me repose. En tricotant.

En tricotant pour moi.

En tricotant juste pour le plaisir... celui de faire ces belles torsades.

 

Et puis pour varier les plaisirs aussi...

Petit cadeau de moi à moi

Modèle: Cocoon cable headband

Laine: Volute de Plassard

Aiguilles n° 7

 

Bon, il ne fait pas froid... mais si jamais l'hiver survenait?

 

Je file reprendre chaussettes et couturettes, il y a encore du boulot...

Rédigé par miclasouris

Publié dans #elle tricote

Publié le 20 Décembre 2015

Une tenue d'hiver coquette:

Chéries #5 : toute en rouge et gris

Mais est-ce bien assez chaud?

Chéries #5 : toute en rouge et gris

Un gros plan sur le gilet st sur le cache-oreilles (tuto du blog Les coutures de Magda):

Chéries #5 : toute en rouge et gris

Il ne reste plus qu'une couturette à faire avant la venue des filles: la tenue d'hiver pour la troisième miss...

Après j'arrête. Les coutures d'été, ce sera pour plus tard... *

 

 

*... parce que je n'ai pas que ça à faire avant l'arrivée des filles...

 

 

 

Et puis, j'ai du temps pour moi quand, hein, MiClo ?

Publié le 18 Décembre 2015

Voici la troisième chérie en tenue de nuit...

Chéries #4: la tribu en pyjama

Toute la tribu est donc pyjamée...

 

Au lit, les filles, maintenant... et je ne veux plus un bruit !

 

 

 

 

Chéries #4: la tribu en pyjama

Publié le 18 Décembre 2015

Pas si mal, finalement...

Les écheveaux de laine à chaussettes.

 

Il ne me reste plus qu'à démêmer l'écheveau d'alpaga-soie lace... et y a du boulot !

Publié le 16 Décembre 2015

Mes expériences de teinturière

J'avais des couleurs pour soie. Et des écheveaux de laine naturelle. Et moult recettes sur le net. Et des gants en caoutchouc. Et du film plastique. Et du papier.

Et du temps.

Juste ce qu'il fallait pour expérimenter la teinture sur laine...

 

Alors? Mes impressions?

1) c'est vraiment facile...

2) c'est marrant, on asperge, on balance de grosses gouttes, on patouille, on tripatouille...

3) c'est salissant: je ne vous dis pas l'état de ma table de jardin. Ni celui de mes mains.

4) c'st malodorant quand ça passe au micro-ondes!

5) d'ailleurs celui-ci a-t-il résisté ou été contaminé?

6) c'est difficile d'obtenir de beaux mélanges de couleurs - surtout quand on n'en a pas beaucoup, et juste dans deux gammes (quelques rouges et bordeaux, un vert-bleu, deux bleus, un jaune. Alors, les mélanges étaient difficiles...

7) c'est plus lent que prévu par une impatiente....

 

Et alors? Le résultat?

Je vous dirai ça plus tard. Pour le moment, ça refroidit... et c'est lent !!! Mais il paraît que la réussite du truc tient à ça: un refroidissement lent.

Et après, il y aura l'étape du lavage et du séchage (forcément trop lent aussi !)

 

Je vous raconte la suite dès que...

Publié le 15 Décembre 2015

Après le ski, un bon bain, ça vous requinque sa Chérie!

 

Allez, zou, au bain et en pyjama...

 

Chéries #3: au bain!

Mets vite ta robe de chambre, on va dîner !

Chéries #3: au bain!

Et maintenant, au dodo, ma chérie...

 

 

 

Patrons: issus des Marie-Claire Idées et du livre "Tenues de poupées" MCI-Phildar

Tissus: du stock (de restes!)

 

 

 

 

Publié le 14 Décembre 2015

- C'est bien joli, ma tenue de ski, mais je ne mettrai pas les pieds en station si je n'ai pas un vêtement bien chaud à enfiler!, m'a dit Chérie va-t'au ski.

- Que veux-tu encore?, lui ai-je demandé.

- Toi qui tricotes, tu pourrais me tricoter quelque chose...

- Un bon gros manteau bien chaud, bien doux, en mohair, cela ferait-t-il l'affaire?

- Oh, oui!

Ses yeux brillaient déjà.

 

Et voyez comme ils brillaient plus encore quand elle l'a enfilé:

Chéries #2: un manteau qui tient chaud

C'est vrai que ce sera chaud.

- Alors, rendez-vous sur les pistes?

Chéries #2: un manteau qui tient chaud
Chéries #2: un manteau qui tient chaud

- C'est que j'aurais besoin d'une écharpe et d'une paire de gants, aussi...

 

 

 

Vous voulez la recette?

Laine mohair (de récup), aiguilles n° 6 (échantillon 10 cm = 15 à 16 m)

Dos: Monter 22 mailles (bas du dos, 14 cm) et faire 3 rangs de point mousse. Continuer en jersey pendant 17 cm en diminuant deux fois une maille de chaque côté. On a 18 m.

Demi-devants: monter 10 m, faire 3 rangs de point mousse et continuer en jersey pendant 16 cm en faisant deux diminutions sur le côté. Arrêter 4 m côté encolure et tricoter 1 cm sur les 4 m restantes. Faire l'autre demi-devant symétrique.

Col: coudre les épaules et reprendre 24 m sur l'encolure. tricoter en jersey 4 cm, faire 3 rangs de point mousse et arrêter les mailles.

Manches: monter 14 mailles et tricoter 5 cm en jersey. Faire 3 rangs de point mousse. Arrêter les mailles.

Finitions: Reprendre 2 m sur chaque demi-devant (sans en reprendre sur le col) et tricoter 4 rangs de point mousse. Arrêter les mailles. Assembler les manches et le corps. Coudre les coutures latérales. Coudre 3 boutons et des pressions à l'emplacement des boutons.

 

N'attendez pas que votre Chérie vous le réclame...

 

 

Publié le 13 Décembre 2015

Les vêtements que je couds pour les Chéries des filles ont une fâcheuse tendance à prendre la direction de Lyon en même temps qu'elles... De ce fait, quand les filles reviennent aux vacances suivantes, elles trouvent les Chéries d'ici (celles qui ne veulent pas, mais alors pas du tout, aller habiter à Lyon) nues ou vêtues de nippes.

 

Et elles râlent, tout en passant commande de tenues coquettes choisies dans mes Marie-Claire Idées qu'elles épluchent.

 

Et je râle en disant que, si j'en fais, elles s'en iront-à-Lyon. Et j'en fais. Et elles s'en vont-à-Lyon.

 

 

Voici les deux premières tenues que je fais pour les Chéries d'ici - celles qui ne veulent pas, mais alors pas du tout, aller habiter à Lyon !

 

Une tenue de nuit, une tenue de ski:

 

Chérie au lit, chérie au ski

Chérie au lit, chérie au ski

Pyjama: patron MCI

Pantalon vert: celui du pyjama

Pull et bonnet cousus dans une paire de chaussettes à moi, qui faisaient très "neige".

Chaussettes: faites en pansements à doigt multicolores "Finger Bob" trouvés sur un site de parapharmacie. Il y en a six dans une boîte. Un pansement fait deux chaussettes. Pour faire des chaussettes hautes ou des collants, il faut en prendre deux boîtes.

 

Chéries #1: va-t'au lit et va-t'au ski

Les

Mais ces tenues-ci, promis juré, elles resteront ici...

 

 

C'est dit...

 

 

Faut bien que les Chéries d'ici, elles aient des habits aussi !

 

 

 

 

Publié le 10 Décembre 2015

Hé, les filles, les chaussettes, c'est super facile... !

 

Je suis en train de tricoter celles de mes gars, je vous les ferai voir plus tard, car ce sont mes cadeaux de Noël. C'est au cas (improbable) où ils viendraient se balader dans le coin...

 

Et, plutôt que de travailler de mémoire et de me poser à chaque chaussette les mêmes questions, je me suis écrit les indications sous forme de notes sur mon petit carnet. Puis, comme je n'arrivais pas toujours à bien comprendre mes propres notes, je me suis dit que ce serait mieux de les mettre au propre sur l'ordi.

 

Et vous savez ce qu'on obtient alors?

 

Eh bien, ça s'appelle un tuto !

 

 

Les chauchaussettes des gars, le tuto
Les chauchaussettes des gars, le tuto
Les chauchaussettes des gars, le tuto

Ces trois paires de chaussettes ont été tricotées sur ce modèle :

- en rond,

- sur des aiguilles circulaires 2 1/2,

- avec une laine chaussettes (environ 400 m aux 100 g)

- en partant du haut, mais il est aisé de les faire en partant de la pointe. Il suffit de remplacer les diminutions de la pointe par des augmentations. Rien d'autre ne change.

 

Le talon en rangs raccourcis est symétrique, on peut donc le faire dans les deux sens.

La technique de rangs raccourcis que j'ai utilisée est celle des mailles jumelles (ou mailles doubles ou shadow wraps ou twin stitches).  Il y a un excellent tuto sur les rangs raccourcis sur le site In the loop (ici) , ainsi que des liens vers des vidéos.

J'ai essayé les rangs raccourcis allemands, c'est bien aussi, mais je les trouve plus difficiles à faire.

 

Les premières (grises et vertes) sont celles de Grand Chéri. Elles correspondent à une taille 42-43. Je tricote les mêmes pour mes deux gars..

Les secondes (pastel) sont celles de Fils aîné, juste un peu moins hautes.

Les dernières (rouges et oranges) sont les miennes. Elles sont tricotées sur 60 mailles, 64 au niveau du talon, et avec deux rangs additionnels au boomerang. Elles me serrent plus, ce que j'aime, tout en ayant plus de hauteur au coup de pied, que j'ai plutôt large

 

Le patron est donc aisément modifiable, comme vous voyez...

 

Edit ultérieur

Il m'a été fait remarquer que mon tuto ressemble étrangement à celui du FLKH. Bah oui, normal ! La méthode utilisée est la même, exactement. Parce que le talon à rangs raccourcis est un talon classique, le classique des classiques même.

Comme le montre In the loop, il y a plusieurs façons de faire les rangs raccourcis. Celle qu'utilisaient nos grands-mères n'y figure pas (c'est celle du jeté). J'utilise, moi, celle des mailles jumelles, qui est ma préférée (je tricote ainsi tous mes rangs raccourcis). Mes chaussettes ont donc des "talons à rangs raccourcis utilisant la maille jumelle". Rien qui ne relève de la plus pure tradition (même si la méthode de la maille jumelle ne relève pas de notre tradition française - encore que je n'en sache rien!).

Quant au talon à rangs raccourcis, le mien et le FLKH ont en commun aussi d’avoir un commencement des rangs raccourcis à une maille du début et de la fin. Ces deux mailles que l’on ne tricote pas au premier rang servent à éviter le trou. Elles sont à peine étirées et la maille jumelle est faite plus haut, avec la seconde partie du talon. Le jeu est donc réparti sur deux niveaux. Et entre ces deux “niveaux” peuvent se glisser deux rangs supplémentaires qui vont donner de la hauteur au talon, car le talon à rangs raccourcis est un peu “court”, surtout si l'on a le coup de pied fort. La chaussette a tendance à descendre et ça tire sur le fil, le fragilisant. On ajoute donc deux rangs au niveau du boomerang pour l’aisance en hauteur, et en faisant la maille jumelle à ce moment. Dans ce cas, quand on reprend toutes les 64 mailles, on n’a pas à tricoter deux mailles doubles d’affilée mais une seule (puisque la première a été utilisée aux rangs additionnels). Bouh… suis-je claire?
Ceci dit, ces deux rangs supplémentaires font un “petit creux” qui rend le talon moins joli. Mais plus confortable. Mes chaussettes rouges l’ont. On voit mal sur la photo, mais c’est un peu plus “creusé”.

Lorsque j’ai vu le tuto du FLKH, j’ai trouvé le travail important, documenté, et dépassant largement le simple tuto du talon, mais j’ai aussi été étonnée de ne trouver rien de nouveau et de révolutionnaire dedans. Le peu qu’elle demande comme participation et l’importance du travail fourni ne sont pas choquants. Après tout, elle a fait un super bon boulot… Mais ce n’est pas un dépôt de brevet car son talon est un talon tout à fait traditionnel !

J'ai néanmoins réécrit ce tuto en utilisant les termes français de maille jumelle (au lieu de l'anglais twin stitch), mas sans rien changer à la méthode.