Publié le 16 Juin 2014

Tout est question d'organisation - même les bains de mer.

Suis-je la seule, quand je vais à la plage (pas souvent, mais ça arrive!), à me questionner:

- comment ne pas ensabler tout le contenu du sac?

- que faire du maillot mouillé?

- que faire du maillot mouillé et plein de sable?

- où mettre montre et boucles d'oreilles (eh oui je vais à la plage avec mes BO, l'élégance, c'est tout le temps) ?

- que faire du livre quand le reste est mouillé ou plein de sable?

C'est pour répondre à toutes ces questions hautement existentielles que j'ai cousu ce petit arsenal:

Petit nécessaire de plage
Petit nécessaire de plage
Petit nécessaire de plage
Petit nécessaire de plage

Cousus vite fait bien fait dans un petit bout de tissu de rideau de douche, voici:

- une pochette à fermeture éclair pour le maillot mouillé ou pour le maillot sec, ou autre...

- un tote-bag (en français  sac à provisions), pliable-roulable, pour le livre, les lunettes, la crème solaire...

- et sa petite pochette pour les bijoux ou la monnaie, reliée au sac par une bretelle de soutien-gorge en plastique élastique (tout se recycle!).

50 grammes, que j'ai glissés dans le sac à serviettes... me voilà prête !

 

 

Et, en plus, je suis dans le ton de la mode arty/tropicale...

 

 

 

Rédigé par miclasouris

Publié dans #elle coud

Publié le 15 Juin 2014

 

Dans mon petit corbillon, il y a cela:

 

Dans mon petit corbillon...

Du doux et du moëlleux pour deux châles en devenir.

 

Il y a aussi ceci:

 

Dans mon petit corbillon...

Du rose et du gris, comme je vous l'avais dit, version lin et version coton, pour être plus dans le ton de la saison.

 

J'ai juste rajouté une pelote de Mille colori lace - au cas où...

 

 

Bon, je ne vais pas quand même pas risquer pas la pénurie !

 

 

Publié le 14 Juin 2014

Question nouvelles, eh bien, je ne me renouvelle pas beaucoup: ce matin genou inflammatoire (fallait pas faire de magasins ni de...moto !) et... repos tricot.

Je fais faux bond aux tricopines et je fête la JMT toute seule sur mon canapé...

Beurk...

JMT sur canapé

Rédigé par miclasouris

Publié dans #elle cause

Publié le 14 Juin 2014

Mon genou neuf et moi faisons preuve l'un et l'autre de belle capacités d'adaptation. Nous nous sommes mutuellement adoptés et avons commencé à tisser des liens d'une grande intimité.

En clair, je plie à quasiment 140° ("Incroyable", dit mon kiné!), je marche (pas encore des heures) mais sans boiter, je ne souffre pas... C'est quasiment retour à la normale.

D'ailleurs, je me suis surprise à grimper sur un tabouret (pour ouvrir mon Vélux) de ce pied-là... Comme dit mon kiné (décidément, c'est en ce moment l'homme dont la parole compte le plus pour moi!), c'est génial de vivre sans penser à mon genou, mais c'est... dangereux car je dois rester vi-gi-lan-te. 

Bref ne pas en faire trop!

Ha ha ha...

 

Serait-ce en faire trop que partir en vacances en combi en Charente (et sur l'île de Ré, que nous ne connaissons pas) ? On y fêterait les 2 mois de mon genou neuf...

Promis, on emmènera les vélos, je poursuivrai ma rééducation en pédalant, en me baignant, en marchant dans l'eau (et aussi en-dehors!)... Et puis, je saurai me ménager des moments de calme trico/crocho/brodeur...

Là, même pas pas peur d'en faire trop!

Ha ha ha...

Mais pas question de partir avant samedi car je ne veux pas louper ça:

Des nouvelles de... mOi-MêmE en personne !

Vous vous rendez compte, des Puces de couturières et la Journée mondiale du tricot, le même jour au même endroit ??? C'est pas un peu trop?

 

Je cours ce jour au Vieux Campeur m'acheter un fauteuil de plage (ça me permettra de je l'essayer avant de le mettre dans le coffre du camion !)...

Publié le 12 Juin 2014

Dans le post précédent, je brodais en rose et gris...

Je projette de tricoter pour Adèle un gilet en rose et gris...

Deux des lins qe my mom sont rose et gris...

Faut croire que j'aime!

 

J'aime même en robe - celle que je viens de me faire est donc en rose et gris.

Rose et gris, encore, en robe
Rose et gris, encore, en robe

Je vous l'accorde, j'aurais pu la repasser avant...

Modèle: un vieux modèle Burda - j'ai gardé le patron découpé, pas le journal). J'avais fait cette robe en lin, version longue, pour un mariage. Elle a des panneaux de forme curieuse, qui la font bomber, le rendu en est très différent en version courte et en tissu fluide.

Tissu Indigotex

 

Et puis, ça tombe bien, j'ai justement acheté aux soldes l'an dernier des sandales Ki***ers grises qui iront super bien avec elle (je m'en vais les sortir de leur boîte!)

 

Rose et gris, encore, en robe

Et il n'y en a pas qu'une, de paire de sandales neuves des soldes de l'an dernier... (vous ne verrez pas la troisième paire, j'ai que deux pieds)

Faut vous dire que depuis des semaines, que dis-je, des mois, des siècles, le port des bas de contention, puis le gonflement de mon pied (celui du genou), m'ont condamnée à porter heure après heure, jour après jour, semaine après semaine, la seule et unique paire de chaussures qui m'allait: de vieilles vieiiles vieilles babies Ki***ers... (je les hais...)

 

Alors là, découvrir toutes ces sandales neuves,

c'est comme si c'était mon anniversaire !

Et sans avoir fait chauffer la CB!

Rédigé par miclasouris

Publié dans #elle coud

Publié le 12 Juin 2014

J'avais lancé un concours pour mon 500ème post sur ce blog - il y avait un sac à gagner. Et même que c'est ma copine Heike qui l'a gagné, ce sac, et même que je le vois régulièrement à son bras lorsque je vais à son café-tricot du mardi.

 

Ce sac, j'avais prévu de broder une fleur sur chaque face - et j'avais commencé à broder la deuxième face. Et puis, manque de temps (et un tout petit peu flemme aussi), j'ai retaillé une face et monté le sac ainsi. Après tout, on ne voit jamais qu'une face dans un sac!

Lors de la réalisation de mon Dot dot dash bag, il ne restait que très peu du tissu fleuri - mais juste assez pour tailler l'autre face du potentiel second sac brodé et je l'avais alors coupée en me disant qu'éventuellement, il se pourrait que.... Maintenant c'est fini, je n'en ai plus un centimètre, de ce beau tissu du Grand Suédois (mais j'habite tout tout près du magasin....)

 

Le potentiel second sac brodé, qui est donc maintenant pourvu de deux faces potentielles, ne pourra exprimer toutes ses vraies potentialités qu'à une condition: que je termine la broderie de la potentielle face brodée...

C'est en cours:

Le potentiel second sac brodé

Dis, Heike, tu ne m'en voudras pas si j'ai le même sac que toi? Promis, je ne broderai pas les deux faces...

 

 

 

Rédigé par miclasouris

Publié dans #elle brode

Publié le 10 Juin 2014

Il est fini. Il est finalement rayé. Il est multicolore (trois coloris !) mais il n'est certes pas très coloré. Ni très gai.

Mais ça c'est pas de ma faute - c'est la faute aux soldes Phiphi: il n'y a pas tous les coloris, et moi, c'est les seuls que j'avais trouvés à  un rpix défiant toute concurrence. Alors j'ai fait avec...

De toute façon, ce n'est pas ce que j'avais prévu. Il s'est fabriqué au fur et à mesure, sans projet. Enfin, si, j'avais bien un projet au début: un top-down tout simple, uni avec un devant au point dentelle, pour ma mère, qui avait choisi le coloris indigo.

 

Mais ça a mal tourné, et ça, c'est pas de ma faute - c'est la faute aux différences de bain des laines Phiphi. J'ai dû improviser: le coloris denim n'allait pas trop mal avec le coloris indigo. C'est donc devenu un gilet rayé, un peu marin donc, et surtout indigo. D'où son nom (bon, je le reconnais, c'est facile!).

 

Ensuite, tricoté en jersey, il roulait beaucoup. Trop. Je voulais qu'il roule, mais pas trop. D'où les côtes 2/2 précédant 4 rangs de jersey (pour que ça roule).

 

Et puis, comme il était un peu triste, j'ai voulu l'égayer. Et c'est là qu'intervient le gris-vert (dauphin, il s'appelle). A vrai dire, ce n'est pas à proprement parler une couleur très gaie. Mais je n'avais qu'une autre pelote de Phil'écolo, et elle était de cette couleur (c'est pas de ma faute - c'est dû, je me répète, au faible choix lors des soldes Phiphi!).

La touche de fantaisie? Une rayure dauphin sur une des manches (je n'y avais pas pensé avant!)

 

Et vous  savez quoi?, le pire c'est que j'ai acheté ces pelotes par erreur - et ça, c'est vraiment pas de ma faute!  C'est que moi, quand un fil s'appelle écolo, j'en déduis que c'est du naturel, du bio, du coton vrai de vrai - pas du dérivé de pétrole, pas du recyclage de bouteilles en plastique ! Bon, ça, c'est un peu ma faute: j'aurais dû regarder.  Mais moi, le petit prix de certaines pelotes soldées me fait, dans ma fièvre acheteuse, négliger toute précaution!

 

Et voilà comment on se retrouve avec un gilet qu'on n'a pas choisi, pas voulu, pas pensé, pas prévu.

Un gilet malgré soi !

 

Et puis, quand il est fini, il se trouve qu'on ne le trouve pas si mal que ça. Et même pas mal du tout. Et que finalement on l'aime bien...

Bizarre, hein?

 

Gilet Marindigo ou c'est pas de ma faute!
Gilet Marindigo ou c'est pas de ma faute!

Le voici plus en détails...

- le point du devant (le même que celui du gilet d'Adèle ici et que j'ai trouvé dans le livre "Le tricot en 300 points" de Karen Hemingway):

Gilet Marindigo ou c'est pas de ma faute!
Gilet Marindigo ou c'est pas de ma faute!

- la rayure sur la manche ainsi que la finition en côtes 2/2 et jersey roulottant terminé par un rang de coloris contrasté:

Gilet Marindigo ou c'est pas de ma faute!
Gilet Marindigo ou c'est pas de ma faute!

Modèle: improvisé, sur la base d'un top-down classique (recette ici).

Laine: Phil'écolo coloris indigo (7 pelotes), denim (3 pelotes) et dauphin (10 gr). Ce fil est finalement plutôt pas mal: agréable à tricoter, doux et il est assez lumineux avec un toucher coton. On verra à l'usage!

Aiguilles: n° 4 - et crochet n° 4 pour les mailles serrées des devants et de l'encolure, les bordures du bas et des manches étant faites en rabattant les mailles en coloris dauphin

Boutons: Marèse du stock (12 boutons - et il en reste encore!)

 

En fait, ce gilet, eh bien,  il me plaît bien... beaucoup, même!  Et il me va bien.

Bon, j'en ferai un autre pour my mom... un petit top-down tout simple, uni avec juste un devant en dentelle. Ce qu'elle m'avait demandé, en somme. Pas en Phil'écolo indigo, il m'en reste bien encore 7 pelotes, et du même bain celles-là (mais ça ne suffira pas). Bah, je devrais bien trouver quelque chose dans mon stash...

 

 

Et puis, au final, l'impro, moi, j'aime ça...

 

 

Rédigé par miclasouris

Publié dans #elle tricote

Publié le 10 Juin 2014

Et surtout le silence d'Overblog - un silence tonitruant!

Ils sont injoignables, je les ai trouvés sur Facebook, les commentaires faits sur ce qu'ils publient sont presque tous des rapports de problèmes - aucune réponse, rien qui dise qu'ils savent!

Une autre blogueuse a laissé un message sur le forum d'Overblog (elle n'est pas la seule) et voici le retour: http://fr.forum.over-blog-kiwi.com/discussion/2230/en-attente-probleme-alerte-commentaires/p2

 

Moi, je n'arrive plus à envoyer les notifications de nouvel article à mes fidèles abonné(e)s - je clique, je clique sur la petite enveloppe, rien ne se passe. Et puis vous devez recevoir autant de notifications que de clics...

Et je ne reçois plus non plus les notifications de commentaires. Faut que je passe par l'administration pour voir que j'en ai de nouveaux...

 

Alors, à vous mille excuses à vous!

 

Et à Overblog, si vous passez par là, répondez-nous (et surtout faites quelque chose pour les bugs!)

Rédigé par miclasouris

Publié dans #elle cause

Publié le 8 Juin 2014

Il est tout rond...

Il est coloré...

Il est brillant (mais pas trop!)...

Il est plus léger que je ne l'aurais cru...

Et il est plus sobre que je ne l'avais prévu (je pensais le rebroder, le pailleter, le décorer... et puis, quand il a été fini, je l'ai trouvé très bien comme il est - mais ça peut encore changer! )

 

C'est un sac boule en coton (... en fait, c'est un sac Boulycoton !)

Le sac Boulywool et sa recette
Le sac Boulywool et sa recette
Le sac Boulywool et sa recette

Technique: la technique utilisée est celle de l'enrobage au crochet d'un gros fil ou ficelle. Elle est expliquée ici (en anglais) et (en images) et a été utilisée par Claitte .

Pas bien difficile et rapide - quelques heures et...juste un peu mal au poignet car il faut quand même crocheter serré!

 

Matériaux : 1 cône de lanière de jersey (et il en reste!) et 3 pelotes de coton

 

Matériel:  1 crochet n° 4

 

Points de crochet:

- maille serrée

- augmentations: crocheter 1 ms, 1 ml, 1ms, 1ml dans chaque ms du rg précédent

 

Recette: ceci n'est pas vraiment un tuto, ce sont juste des indications à moduler selon la forme désirée.

Crocheter l'anneau central autour de la lanière de coton.

Puis crocheter des mailles serrées en rond en faisant des augmentations régulières:

- 1er tour: 1 ms, 1 ml (maille en l'air) dans chaque maille de l'anneau,

- 2ème tour:  1 augm, * 1 ms, 1 ml * (augm toutes les 2 m)

- 3ème tour:  1 augm, * 1 ms, 1 ml * x 2 (augm toutes les 3 m)

- 4ème tour: 1 augm, * 1 ms, 1 ml * x 3 (augm toutes les 4 m)... etc

Ce rythme n'est pas impératif et peut être modifié au fur et à mesure. Quand mon cercle gondolait, je sautais quelques augmentations, quand il s'incurvait, j'augmentais un peu plus souvent.

Crocheter ainsi la première pelote de coton.

Crocheter ensuite la seconde pelote tout droit (crocheter 1 ms sur une ms du rg précédent). Répartir quelques augmentations pour évaser le sac (j'ai augmenté de 4 m tous les 4 rangs) jusqu'à la fin de la pelote.

Crocheter ensuite la troisième pelote sans augmenter jusqu'à ce qu'il en reste environ 1/4 à 1/3 de la pelote et commencer les diminutions (il suffit de sauter une m, c.a.d. de ne pas crocheter une ms du rang précédent). J'ai réparti régulièrement les diminutions (environ toutes les 15 m) et ai accéléré le rythme sur les deux derniers rangs. Là c'est votre feeling qui vous guidera, selon que vous voulez une ouverture plus ou moins grande.

Cacher les deux fils en les cousant sur l'intérieur.

Coudre les anses (l'une d'elles cache la fin du rang). J'ai mis des anses en simili-cuir, vous pouvez les crocheter s'il vous reste du coton, ou les faire en sangle... ou autrement!

Libre à vous...

 

Et bon crochet...

 

Publié le 5 Juin 2014

Un cône de Hooked Zpaghetti noir un peu pailleté que m'a donné une copine - et que j'ai accepté parce que grossir mon stock est une pratique que j'affectionne (quand bien même je n'aime pas trop le fil !).

Expérimentations bollywoodiennes

Trois pelotes de coton rouge à noppes brillantes et colorées - achetées par... mégarde (c'est possible, ça?):

Expérimentations bollywoodiennes

Dur dur... Je m'apprêtais à tout bazarder quand j'ai vu ce post de Claitte !

 

Et voici mes essais de crochetage en sandwich:

Expérimentations bollywoodiennes

Un peu Bollywood, mais rigolo et sympa à faire...

 

Filez sur le blog de Claitte - elle a mis tous les liens vers les sites où la technique est expliquée (je ne vois pas pourquoi faudrait refaire le boulot deux fois pour les mettre ici - on n'est jamais mieux servis que par les autres, n'est-ce pas?)

Merci, Claire ! ;-)

Rédigé par miclasouris

Publié dans #elle crochète

Publié le 3 Juin 2014

Ma moman a couru les rues de Paris pour m'approvisionner en lins Boisson (cette boutique parisienne dont je vous en ai déjà parlé et qui a clos définitivement ses portes fin mai). Puis ces quatre cônes ont traversé la France dans les bagages de mon neveu et ont fini par débarquer ici.

 

Choisir des couleurs par téléphone, c'est épique! Et pour ma mère, les nommer et les décrire n'a pas dû être aisé...

 

Un aperçu de notre conversation téléphonique - ma mère dans la boutique et moi à Grenoble:

- Le rose est beau, et puis il y a un gris vert qui est beau aussi, et puis, il y a deux rouges, tu préfères le sombre ou l'autre, qui est un peu rouille?, il y a aussi un vert clair, un peu jaune...

- Il est comment, le rose?

- Il est clair, enfin pas trop, il y en a un autre beaucoup plus clair... il est rose rose. (Voix off de la vendeuse). La dame me dit qu'il est "oeillet"...

- Et le gris?

- Il est un peu vert...

- Foncé ou clair?

- Ah non, il est foncé... Il s'appelle "Courlis"... c'est un beau gris...

 

Bref, au bout d'un long moment, après avoir questionné, après l'avoir envoyée regarder les cônes dehors à la lumière naturelle, après avoir éliminé, ne sachant trop quoi éliminer, je lui ai laissé le choix...

Heureux choix qui s'est porté sur ces quatre cônes:

J'aime lin (et les autres...)
J'aime lin (et les autres...)

Le gris est celui de la photo au soleil, les autres couleurs étant mieux rendues sur la photo à l'ombre - j'ai donc mis les deux!

Les cônes sont posés sur la rambarde (made by Grand Chéri) de la terrasse - vous voyez la pente du terrain ! Et aussi dans quel îlot de verdure nous avons la chance de vivre...

 

 

Ah mais si, j'ai encore quelque chose à dire: Merci, mum'... ils sont magnifiques!

 

 

 

 

Rédigé par miclasouris

Publié dans #elle cause