Publié le 31 Mars 2016

La souris va se coucher tôt ce soir. Demain, elle se lève à 5 h. Elle ira ensuite prendra un bus avec son Grand Chéri - pour un trajet de 6 heures (6 heures de tricot!!!) qui les amènera à Grasse.

C'est là que se trouve le possible (et vraisemblable) successeur de Combi...

Et là, que se passera-t-il? Eh bien soit ils rentreront avec la bête, soit...  ils reprendront le bus de 15 h pour un trajet retour de 6 heures (6 heures de tricot!!!)

 

 

Et je vous jure, ce n'est pas un poisson d'avril !

Normes FAO des camions destinés à la vente à l'étalage de viandes et de poissons

Normes FAO des camions destinés à la vente à l'étalage de viandes et de poissons

Rédigé par miclasouris

Publié le 30 Mars 2016

 

La souris est partie à Lyon dès son retour de Suisse. Deux jours. Eh oui, elle est sans cesse en circulation! Là, c'est une panne de nounou qui lui a valu d'aller voir ses grandes-petites-filles à Lyon (trois petites-filles en trois jours, qui dit mieux?)

Et puis, Adèle et Louison sont venues pour Pâques, elles ont pu étrenner la chambre rose - c'est trop bien, le rose!!!

 

Et, pour aller à Lyon, il y a une heure et demie de train.

Donc trois heures de tricot.

Donc deux chaussettes.

Des chaussettes voyageuses, à semelle helvète, talon lyonnais et tige iséroise.

 

Chaussettes lyonnelvètes

Modèle: les pieds de l'Homme

Patron l'Homme (c'est ce qu'il croit) les chauchaussettes des gars

Laine: Rowan Fine art (avec du mohair et de la soie, rien n'est trop beau ni trop doux pour les petits pieds gracieux - taille 43 - de Grand Chéri, c'est ça, l'amouuuur)

Petons: Grand Chéri

 

Et c'est ma deuxième paire pour le tricommun des 12 petons du Herr general - eh oui, c'est celle d'avril... Bigre, c'est que je prends de l'avance...

 

Bon, de vous à moi, c'est que j'ai de l'avance en laine à chaussettes - j'ai compté, le tricommun pourrait durer 4 ans avec mes réserves!

Rédigé par miclasouris

Publié dans #elle tricote

Publié le 29 Mars 2016

J'ai retrouvé ma machine à coudre...

Juste pour une micro-couturette de rien du tout. Mais qui m'a pris un temps fou (surtout eu égard à la facilité présumée de la tâche)..

 

J'avais acheté lors des soldes de Noël, et pour la modique somme de 2 sous 3 ronds,  deux pochettes en mousse à l'imprimé vintage, dans lesquelles je comptais réaliser une housse pour ma liseuse.  Voilà qui serait fait en 2 temps 3 mouvements, pensais-je.

 

C'était sans compter sur la nature du matériau.

 

C'est proprement in cou sa ble. Entre la découpe qui s'avère tout à fait aléatoire, l'impossible superposition exacte des couches qui glissent, le passage à la machine qui voit la couture dévier, les aiguilles casser, le tissu glisser, ne pas avancer ou se déchirer (sur les pointillés!)... c'est l'horreur!

J'ai dû défaire, refaire, re-défaire, re-re-faire, couper, recouper, renoncer peu à peu à tout détail... Fi de la fermeture éclair, fi de la tranche, fi des sangles de fermeture, bref, fi de tout! Et, en même temps,  la taille diminuait, diminuait... La pochette rétrécissait à vue d'oeil et se trouvait peu à peu réduite à sa plus simple expression.

 

Mais bon, ma liseuse a sa housse en mousse... juste juste - tout juste - à sa taille (car, heureusement, la mousse, c'est légèrement élastique!).

 

 

 

 

Housse mousse
Housse mousse

La liseuse ainsi gainée ne sort pas aisément de sa housse.

 

Au moins, elle n'en sortira pas toute seule...

 

 

 

Rédigé par miclasouris

Publié dans #elle coud

Publié le 26 Mars 2016

Notre combi était vieillissant, plus de 10 ans et de 200000 km !

Dont 120000 parcourus par nous en 6 ans de bons et loyaux services entre nos mains. Environ 500 nuits passées dedans.

Et le voilà vendu. Il est parti hier aux mains d'un autre conducteur.

Et j'ai eu un drôle de pincement au coeur...

 

Tchao, combi !

Dis, Grand Chéri, on se dépêche d'en trouver un autre? Un plus jeune, fougueux, vigoureux et plein d'allant...

 

Mais bon, il n'aura jamais la petite tache au plafond, la poignée rafistolée, la table qui remue un peu et qui me valait de réguliers "Ne t'appuie pas!", la baguette du siège bringuebalante, les marques de scotch qui indiquent le recul maximum du siège...

 

La souris nostalge un peu... c'est bête, hein?

 

 

Rédigé par miclasouris

Publié dans #elle cause

Publié le 25 Mars 2016

Je fus brièvement lyonnaise pour cause de garde de petites-filles.

C'est à Lyon que, le hasard aidant (et les changements de bus qui placèrent face à moi une boutique nommée "Atelier de la création"), je trouvai (entre autres choses) un bouton qui pouvait aller avec les six autres du gilet Louloupop de Loulou.

Ma foi, ce n'est pas mal et c'est adopté par la miss...

Le bouton dépareillé
Le bouton dépareillé

A mon retour, Grand Chéri ayant remonté les meubles en mon absence, m'attendaient

               un déballage monstre de cartons

                        un tri pharaonique

                               un réaménagement titanesque des chambres

                                          un ménage gargantuesque

                                                      et... et...

 

... et, enfin, l'usage retrouvé et délicieux de mon atelier, et, je vous jure, ça,

 

c'est jUsTe jUbiLatOiRe !

 

 

Rédigé par miclasouris

Publié dans #elle cause

Publié le 21 Mars 2016

La souris a quitté sa maison 4 jours. Elle est allée voir sa progéniture en Suisse. Elle a posé le bonnet Zigzag sur la tête de sa toute-petite-fille, elle a glissé les chaussettes au pied de sa belle-fille, elle n'avait rien fait pour Fils cadet (oh la mauvaise mère!)... Et puis, elle a profité des siens et de la vie *!

Et pendant ce temps la colle de la moquette séchait et les émanations s'éclipsaient. Yapluka... tout ré-installer!

La souris exulte, elle va récupérer son atelier...

 

Un voyage en Suisse, au fait, c'est bien 5 heures de voiture?

Et qu'est-ce qu'elle a fait, la souris, pendant les 10 heures de trajet? Devinez...

Elle a tricoté (eh oui, c'est étonnant!)

 

A l'aller, elle a monté un gilet pour la mini-Anaïs - un mini-gilet en Coast de Holstgarn, en simple, aiguilles 3 - et elle en a tricoté 10 bons centimètres sur 204 mailles avant de se rendre compte que ses calculs devaient être faux car le gilet faisait bien 80 cm de tour de taille, et de tout détricoter. En plus, ça ne lui plaisait pas tant que ça: c'est mou, la Coast en simple... Alors, elle a juste fait un échantillon avec la laine en double et des aiguilles n° 4. Paraît que ça va gonfler... en attendant, c'est mou, c'est mou...

Lapin de Pâques...

Dites, vous l'avez tricotée, vous, cette laine? Et vous en pensez quoi?

 

Autre déconvenue. La boutique Magliamania de laine et de Berne** était exceptionnellemnet fermée les 18 et 19 mars! Dé-con-ve-nue = é-co-no-mies ceci dit.

 

Au retour, elle a décidé que les essais (et erreurs), ce serait pour plus tard et qu'une bonne paire d'oreilles de lapin de Pâques***, ce serait de circonstance...

Lapin de Pâques...

Mais non, vous aurez reconnu des chaussettes en TUMLTATT (toe-up-magic-loop-two-at-the-time) - elles sont destinées à Grand Chéri.

 

 

 

 

* ça, c'est un zeugme...

** ça aussi...

*** et ça ce n'en est pas un !

Z'avez vu, la souris, c'est la reine du zeugme (j'adoooore ce mot). Je vous laisse chercher dans le dictionnaire - car ce blog se veut aussi pédagogique et éducatif.

 

Rédigé par miclasouris

Publié dans #elle tricote

Publié le 17 Mars 2016

La souris est une initiée. Elle est super-branchée. Sur le dernier post, elle causait déjà du SDC(ouM)... Bref, elle maîtrise et va même jusqu'à concocter des acronymes savants...

On pourrait presque dire qu'elle se la joue!

 

Et la voilà maintenant lancée dans un KAL. Celui du Herr General. Non, ce n'est pas grave, c'est juste un knit-along, un tricommun si vous préférez (un tricommun, c'est quand on tricote tous ensemble une même chose dans un temps limité). Et là, le tricommun du Herr General, c'est un vrai défi: il s'agit de tricoter 12 paires de chaussettes en douze mois (de mars à février). Le Herr General, c'est Mélina (alias letipanda sur ravelry).

 

- KAL? SDC(ouM)? TUMLTATT? Mais on n'y comprend rien, à tes trucs, là! Dis, la souris, t'aurais pas un peu trop abusé du tricot?

 

Mais non, mais non. Je vais tout vous expliquer: je me suis engagée à tricoter des chaussettes, disons déjà celles de mars. Mais, comme je crains le syndrome de la deuxième chaussette (ou SDC) dont j'ai prouvé scientifiquement l'existence dans le post précédent, il me faut donc tricoter les deux chaussettes en même temps, two at the time (TATT). Pourquoi pas avec les deux chaussettes sur une même aiguille en pratiquant le magic loop (ML) et en tentant le toe-up (TU).

Donc mes chaussettes de mars sont des TUMLTATT.

 

- Quoi, tout ce baratin pour en arriver là? Mais tout le monde fait ses chaussettes comme ça maintenant !!! Tu ne savais pas? Mais tu débarques, la souris...

KAL & TUMLTATT
KAL & TUMLTATT

Chaussettes: "Lièvre de mars" en taille 37 (sur 56 mailles, avec un motif de mailles glissées toutes les 7 mailles).

Modèle: modèle perso "les chauchaussettes des gars" réalisées n toe-up (en partant des orteils!)

Laine:  laine chaussettes teinte par mes soins que je vous ai montrée ici

Et pour le tricommun du Herr General, c'est ici (il reste ncore un jour pour s'inscrire si on veut participer...)

 

Allez zou ! c'est parti pour les chaussettes "poisson d'avril" !

Publié le 16 Mars 2016

Je vous rabats les oreilles avec le tri, le rangement, la gestion des stocks.. et autres préoccupations étrangères à ma passion du fil.

Mais quand même, le tri, c'est parfois chose utile...

 

A l'occasion de ce travail de tri, je découvre ceci:

La preuve irréfutable...

Un vulgaire sac plastique au contenu mal déterminé...

Après un examen attentif, je détecte néanmoins qu'il s'agit de laine (après avoir éliminé l'hypothèse d'un reste de spaghettis au safran ou d'un calamar géant) et je l'ouvre avec prudence (et des gants), sans trop craindre que le contenu ne se jette à mon visage...

Et la déduction était fine, à n'en pas douter - car j'y découvre  plusieurs choses:

La preuve irréfutable...

1) deux mitaines célibataires, l'une totalement terminée et l'autre quasiment finie, deux pauvres petites mitaines oubliées depuis des lustres...

 

2)  et aussi, oyez bien, la preuve ir ré fu ta ble que le SDC(ouM) existe vraiment !

 

Non, le syndrome de la deuxième chaussette (ou de le deuxième mitaine) n'a pas été inventé par les marchands d'aiguilles circulaires ou les prôneurs de TUMLTATT *, oui, il existe bel et bien, la preuve!

 

Les atteintes du SDC(ouM) sont de divers niveaux. Il a frappé en totalité la mitaine bleue-verte, dont je ne retrouve ni la laine ni les notes de construction.

L'atteinte ne fut que partielle pour la mitaine jaune, elle pourrait s'en remettre car un traitement est possible:

La preuve irréfutable...

Et je me souviens du modèle (pas de son nom, mais je mènerai l'enquête!).Tout espoir de la voir terminée un jour n'est donc pas perdu...

 

Le SDC(ouM) n'est donc pas une atteinte irréversible (la peuve!)

 

Alors, tricoter le deuxième mitaine jaune, ou porter une mitaine verte et une mitaine jaune (après tout, deux mitaines, c'est déjà une paire, non?)

 

 

* TUMLTATT = toe-up/magic-loop/two-at-the-time

Rédigé par miclasouris

Publié dans #elle tricote

Publié le 14 Mars 2016

J'ai reçu ça ce matin.

 

"Bonjour miclasouris,

Votre blog fête ses 8 ans aujourd’hui !

Toute l'équipe d'OverBlog est heureuse de souhaiter un joyeux anniversaire à votre blog miclasouris.

À cette occasion nous vous offrons un cadeau exceptionnel !

30% offert sur l’abonnement Premium Individuel"

Comme c'est étrange...

C'était mon cadeau d'anniblog! ! Merci, over-blog, d'avoir pensé à moi...

 

Bon, c'était quand même une découverte. 8 ans...déjà!

 

Comme c'est étrange...

 

Ce qu'il y a de bizarre, c'est que  mon blog, né pour passer le temps alors que je me faisais une année-canapé pour cause de genou défaillant - année où les travaux manuels m'ont permis de tenir le coup dans cette immobilité forcée -, est devenu au fil du temps une vraie part de moi.

Mon blog, c'est moi. Miclasouris n'est pas qu'un avatar, c'est aussi, profondément, moi. C'est aussi la vraie vie.
Parce que vous êtes, vous qui me suivez, vous que je rencontre ici, pour moi de vraies personnes, des personnes que j'ai rencontrées, des personnes que je voudrais rencontrer. Je sais que nous nous reconnaîtr(i)ons immédiatement si nous nous rencontr(i)ons, que nous papoter(i)ons comme de vieilles connaissances...

 

Dites, vous ne trouvez pas ça étrange, vous aussi?

 

 

Ceci dit, un grand merci quand même à over-blog qui a permis ceci...

 

 

Bon , sinon, la situation ne s'améliore pas dans mon atelier...

Comme c'est étrange...

Il me reste quand même un petit coin de canapé pour accéder à mon ordi et pour manier mes aiguilles pour un petit projet...

Comme c'est étrange...

Rédigé par miclasouris

Publié dans #elle cause

Publié le 13 Mars 2016

ou... de la probabilité élevée de se tromper dans le calcul des intervalles!

 

Le gilet de Louison est fini:

Le gilet Louloupop
Le gilet Louloupop

Modèle: perso.

Taille: environ 8 ans

Laine: Lambswool de Phildar coloris ardoise (un peu plus de 4 pelotes) - Mille colori lace and socks de Lang (moins d'une pelote)

 

Voici la recette :

- je tricote devants et dos ensemble à partir d'en bas jusqu'aux emmanchures,

- je sépare en rabattant quelques mailles sous les bras,

- je tricote dos et devants séparément jusqu'aux épaules que je referme à trois aiguilles,

- je relève des mailles sur le pourtour des emmanchures (3 m pour 4 rgs)

- je tricote environ 10-12 m avant de commencer les rangs raccourcis, puis je tricote en RR jusqu'aux mailles de dessous de bras que je reprends en rond

- je tricote les manches en rond en descendant et en diminuant régulièrement,

- je relève des mailles sur l'encolure et je tricote en côtes,

- je relève les mailles des bandes de boutonnage sur le devant que je tricote en côtes - sans oublier de faire des boutonnières régulièrement espacées sur une des deux bandes.

 

Et c'est tout... il ne reste plus qu'à coudre les boutons. Et c'est là que se situe la seule difficulté réelle.

J'ai six boutons soigneusement choisis, mais il y a ... sept boutonnières!

Je ne sais pas si je vais:

1) commander six boutons s'il y en a encore,

2) chercher dans mon stock d'autres boutons ou...

3) coudre les six boutons et en mettre un seul différent...

Rédigé par miclasouris

Publié dans #elle tricote