Publié le 28 Février 2019

- Tu y viens ?

- Où ça ?

- A la Knit eat !

- Cékoiça ?

- Quoi, tu ne connais pas la Knit eat ?

- Bah non... mais tu vas me le dire !

- La knit eat, c'est l'événement incontournable du mois d'avril ! Tu ne peux pas rater ça, il y aura plein de laines, plein de laineuses, plein d'ateliers.. et il reste encore des places ! Dépêche-toi...

Tu y viens ?

- Moi, j'y serai les deux jours, et je fais la balade du samedi après-midi. On s'y retrouve ?

 

Pour s'inscrire, c'est ici.

Voir les commentaires

Rédigé par miclasouris

Publié dans #elle en est

Repost0

Publié le 27 Février 2019

En 2018, j'ai tricoté beaucoup pour les enfants... et je ne me suis tricoté que deux grosses pièces : mon top rose et noir en lin et mon gros gilet prune.

Non que je veuille cesser de vêtir chaudement mes petits-enfants, mais l'égoïste qui sommeille en moi crie régulièrement : " moi aussi, je veux un pull !".

 

J'ai donc écouté cette voix intérieure... c'était le seul moyen de la faire taire, non ? Je l'ai même écoutée par deux fois, afin de déjouer d'autres tentatives, lui offrant un pull... et un gilet !

 

Et les voici sur mes aiguilles, avançant de concert !

 

Le gilet vert, vous le connaissez déjà, voilà un moment que j'en parle. C'est un gilet qui combine yoke + topdown + steeks (je traduis : à empiècement circulaire, tricoté du haut vers le bas, et en rond, l'ouverture du devant étant coupée après-coup pour faire un gilet.

J'ai terminé le yoke, et le corps avance bien. La frise florale que j'ai dessinée pour lui me plaît énormément.

J'ai fonctionné un peu à l'aveuglette, j'ai utilisé la méthode d'Elizabeth Zimmerman, en l'adaptant au top-down :

 

 

Ego-tricot

Quant au pull, ce sera un bottom-up (tricoté du bas vers le haut), plutôt ample, tricoté avec deux fils - un variegated et un fil lace noir qui gomme un peu les changements de couleurs.

Ego-tricot

Sans oublier mon châle qui avance tout doucement... J'hésitais à y insérer, comme je vous le disais, une bande framboise. Mais je me demande aussi si un point de dentelle serait bienvenu dans les dernières bandes...

Les deux, cela me semble trop...

J'hésite...

Ego-tricot

Nous avons les filles à la maison ces jours-ci...

Grand Chéri et le soleil les accompagnent au ski, et moi, je bulle sur ma terrasse en mode vacances  !!!

 

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par miclasouris

Publié dans #elle tricote

Repost0

Publié le 19 Février 2019

Je possède peu de précieux. mais longtemps...

Car je ne les tricote pas. Peur de rater ? Difficulté à trouver le bon projet ? Peur de regretter mon choix de projet ? Envie de les conserver dans ce statut de précieux et peur qu'ils ne le perdent lorsqu'ils seront accessoire ou vêtement ? Sans doute tout cela à la fois ! Pourtant, en général, je n'ai aucune peur de me lancer dans un projet, même quand je ne sais pas où je vais.... Je me dis que si ça ne me convient pas, je détricoterai et je recommencerai. Un précieux ne se détricoterait-il pas ?

 

Vous vous souvenez de ce magnifique écheveau de yak et soie ramené de Vienne l'an dernier ? Il est le plus onéreux de mon stash - un précieux s'il en est !

 

Lorsque ma corbeille Tue-les-mains fut finie, j'ai eu besoin de douceur et je l'ai remplie de mes pelotes de mohair et soie des Fermes de France. Des précieuses elles aussi...

 

Et là, déclic : mes deux mohairs bleus ne feraient-ils pas bon ménage avec le vert d'eau viennois ? par exemple dans un châle ? et ce châle ne ferait-il pas un précieux doudou de cou ?

 

Le voilà sur mes aiguilles !

Mes précieux...

J'ai opté pour le combo rayures + "crescent".

Rayures... eh bien, parce qu'après tout, je suis dans la team rayures ! Je dois assumer... et puis j'aime bien.

Crescent (ou demi-lune si vous préférez), parce que c'est la forme de châle que je préfère : le châle peut être bien long, sans être trop large. C'est à mes yeux la forme la plus pratique à porter - pas besoin de passer un quart d'heure devant la glace à le positionner ! Porté de façon traditionnelle, il protège bien les épaules, et porté pointe devant, il ne descend pas jusqu'au pantalon.

 

Pour le montage et pour la construction, j'ai utilisé la méthode de Susanne Bryan (voir ici). C'est simple et ça fonctionne à merveille.

Quant aux rayures, ... il me semble que c'est elles qui décident de leur organisation ! Elles montent sans trop que je sache vraiment où je vais... Et là, elles semblent avoir décidé de s'élargir !

 

Une idée me titille depuis peu : et si... je leur infligeais la présence incongrue d'une pincée de framboise ?

Voir les commentaires

Rédigé par miclasouris

Publié dans #elle tricote

Repost0

Publié le 16 Février 2019

La souris est encore grise...

 

C'est normal... d'abord, les souris sont grises comme tout le monde sait.

Et la souris aime le gris, comme chacun sait.

Et puis, pour aller avec un pull gris neuf, faut une robe grise neuve, comme vous le savez toutes...

 

Bon... oui... c'est encore du gris. Mais il y a des fleurs noires, toutes jolies, un peu japonisantes. Si le tissu avait été vert, ou bleu, ou violet, je l'aurais aussi acheté, mais c'est ainsi - il était gris. Alors forcément, ça fait une robe grise.

La petite robe... grise [ben oui, encore !]
La petite robe... grise [ben oui, encore !]

Modèle : Fait main de septembre 2017 modèle I (dans le podcast, je dis que c'est La maison Victor... par erreur !).

Tissu : jersey de lainage Indigotex. C'est un tissu fluide, au beau tomber, et chaud.

 

La parfaite petite robe d'hiver !

Je l'ai adoptée illico. Portée avec mon pull gris,

 

... c'est une silhouette que j'adore... et arbore fièrement !!!

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par miclasouris

Publié dans #elle coud

Repost0

Publié le 14 Février 2019

Rédigé par miclasouris

Publié dans #elle se youtube

Repost0

Publié le 13 Février 2019

Mamie indigne ! Des restes pour le petit diablotin, horreur !

 

Quoique...

Simeon adore manger - dans son assiette, dans celle des autres, dans le bocal, dans la boîte... Une assiette pleine (fût-ce de restes) et il agite la main, prêt à se saisir de ce qui passe par là ! Un vrai bonheur que de le voir manger, avec la cuiller, ou à pleines mains, en murmurant des petits hmmmm !

Inutile de dire que serviette + tablier, ainsi qu'éponge, balai et serpillière, doivent être de la partie ! Et qu'il n'y a pas de restes...

 

Mais non, ce ne sont pas de ces restes alimentaires que je veux parler mais de ces pelotes excédentaires qui se sont accumulées et qu'il faut éradiquer. Quatre pelotes à peine entamées (de la valeur d'un gilet de poupée !) d'une laine tweedée datant d'au moins 7 ou 8 ans, ont fait un petit pull bien épais pour Simeon :

Des restes pour Simeon
Des restes pour Simeon

Il va partir vite - par la poste. Je sais, je reviens de Suisse, mais je n'ai pas eu le temps de le finir pendant le trajet vers la Suisse et notre séjour là-bas. Il faut dire que j'avais d'autres chats à fouetter pendant la journée que de tricoter, et le soir venu, j'aspirais juste à me poser (faut être jeune et plein d'énergie pour être parent de deux petits de 18 mois et de 3 ans et demi, débordant eux-mêmes d'énergie !!!)

 

Laine : un peu plus de 3 pelotes de Soft tweed de Schachenmayr. Une laine lavable en machine !!!

Modèle : ma recette du top-down (avec juste l'ajout de quelques rangs raccourcis pour relever l'encolure dos)

Taille : environ 2-3 ans (j'ai toujours du mal à évaluer, travaillant "à vue")

Point : point granité juste sur le devant. C'est un point tout simple :

Rang 1 : tout à l'endroit.

Rang 2 : 1 m endroit, 3 m envers (si on tricote en rond) ou 1 ùm envers 3 m endroit (si on tricote en allers-retours)

 

Et il reste des restes...

 

De quoi refaire un gilet de poupée...

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par miclasouris

Publié dans #elle tricote

Repost0

Publié le 10 Février 2019

La souris, face aux soucis ci-dessous cités, se sauva saluer ses suisses souriceaux.

Exaltée dans l'exil, exhibant un thorax sans exigüité,

Elle trotta vêtue du p'tit top tricoté (trop top!), tant attendu,

Ce chandail  chic et chaud, à poches et sans chichi, achevé, frais séché...

 

 

 

 

 

Suisse au chaud
Suisse au chaud

(Si ses photos sans cesse sont floues, la souris sans façon vous sert ici en sus une super leçon de prononciation.)

 

Voir les commentaires

Rédigé par miclasouris

Publié dans #elle bouge, #elle tricote

Repost0

Publié le 5 Février 2019

- Bonjour, madame la souris ! Nous sommes la brigade des en-cours, nous venons vérifier votre déclaration.

- Bah... euh... oui..; entrez...

- Vous dites n'avoir plus que deux en-cours ?

- Oui, c'est exact !!!

- Lesquels ?

- Bah, mon gilet vert au yoke fleuri, et mon p'tit pull gris-tout-court ! Ah non, trois... il y a aussi les chaussettes de Grand Chéri, j'ai fini la première et commencé la seconde...

- Vous avez dit sur votre blog avoir repris une veste en mohair multicolore. L'avez-vous terminée ?

- J'avais oublié, d'accord, j'ai quatre en-cours...

- Attendez un peu, nous regardons votre Ravelry...  il semble qu'il y an ait  encore un, voyez-vous de quoi il s'agit ?

- Non... euh... je ne vois pas...

- Cela n'est guère étonnant, je vois que cela fait des mois que vous n'y avez pas touché... Votre blanquette au crochet !

- Ah oui... J'ai bien quatre en-cours tricot... et un en-cours crochet, mais celui-là est à long terme alors je n'y pense pas tout le temps !

- Nous constatons aussi sur votre Ravelry que vous avez détruit deux ouvrages il y a peu.

- Détruit ? Ah vous voulez dire" frogged" ? J'ai donné les chaussettes vert-prune et détricoté le châle écarlate. Vous voulez voir les pelotes ?

- Madame, vous avez déclaré deux en-cours, et vous en avez cinq et détruit deux. Vous êtes donc coupable de déclaration mensongère. Nous sommes dans l'obligation de fouiller votre atelier.

- Voici mes pelotes détricotées... elles sont toujours dans la pochette à projets !

- Là, ce sont vos sacs à projets ?

- Oui...

Inspection

- 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9... Il y en a plus que cinq, à ce que je vois ! Pouvez-vous vous expliquer sur ce point ?

- Ces quatre-là, je viens juste de les commencer... celui-là, c'est juste un échantillon !

- Vous comptez faire quoi ?

- Là, c'est un pull pour moi, celui-ci, c'est un gilet pour mon petit-fils, et ça c'est un châle. L'échantillon, c'est juste pour voir... euh... pour un autre pull pour moi...

 

 

- Madame, nous allons faire remonter ces informations... Veuillez signer le rapport ici... Vous recevrez un avis d'ici quelques jours...

- ....

- Au revoir, madame la souris !

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par miclasouris

Publié dans #elle cause, #elle tricote

Repost0

Publié le 3 Février 2019

Quatre petits-enfants = quatre Tshirts dans de jolis jersey tout fraîchement arrivés à la maison.

 

Eh oui, j'ai fait TRES fort : ils n'ont pas pris le chemin de la pile "en attente", celle qui sédimente. Dès leur arrivée dans l'atelier, hop, direction la table de coupe.

- Une petite séquence décalquage de patron (le même pour tous),

- Une séquence coupe un peu acrobatique (c'est qu'un enfant grandit plus vite que la taille des coupons),

- Une séquence surjeteuse en série,

- Une séquence ourlets à l'aiguille double,

Le tout dans la foulée, ce fut bouclé en un après-midi.

4...3...2...1...
4...3...2...1...

Tissus : jersey de l'Atelier de la création (et une chute de jersey du stock parce que le coupon ne permettait pas de tailler deux Tshirts entiers !)

Modèle : Alex de La maison Victor (n° de septembre-octobre 2018)

Tailles : 92 pour Simeon, 104 pour Anaïs et 146-152 pour Louison et Adèle

 

Qui a clos un article il y a peu par la phrase: "le plus long dans la couture..." ou quelque chose d'approchant ?

Je lui suggère de prendre exemple sur moi...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par miclasouris

Publié dans #elle coud

Repost0

Publié le 1 Février 2019

Si vous voulez

- vous brûler les doigts,

- vous briser les os de l'index,

- vous occire les pouces,

- vous perforer la paume,

cet ouvrage est fait pour vous !

Le projet Tue-les-mains

Bon, je vous conseille de crocheter plutôt avec un gros gros gros fil de papier, ça marche aussi bien que la laine Oradium !

 

Je l'ai fait...

J'ai eu les doigts carbonisés, les index massacrés, les pouces assassinés et la paume ensanglantée... mais ce n'est pas grave...

Parce que j'ai maintenant une très très très jolie corbeille neuve :

Le projet Tue-les-mains

Mais ma vengeance fut terrible : pour la punir des souffrances endurées, je l'ai remplie le mes jolies petites douceurs. Na.

 

Fil : 4 pelotes de Paper de Zeeman (c'est exactement le même fil bulky que le Creative paper de Rico designs : 55 m aux 50 g).

Crochet : n° 6

 

Modèle : personnel - mais il n'y a rien de bien sorcier ! En voici le recette :

- rg 1 : crocheter 6 ms (mailles serrées) dans un "anneau magique"

- rg 2 : 2 ms dans chaque m (12 m)

- rg 3 : 1 ms, 2 ms dans la m suivante (18 m)

- rg 4 : 2 ms, 2 ms dans la m suivante (24 m)

- rg 5 : 3 ms, 2 ms dans la m suivante (30 m)

- rg 6: 4 ms, 2 ms dans la m suivante (36 m)

et ainsi de suite (on augmente toujours de 6 m par rang).

Quand le cercle fait la taille souhaitée, crocheter tout droit en mailles serrées, jusqu'à obtenir la hauteur désirée, en changeant de couleurs à sa guise.

 

Allez bon crochet !

 

Et, si par hasard nous venions à nous croiser dans la rue, nous pourrons nous reconnaître... à nos mains bandées !

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par miclasouris

Publié dans #elle crochète, #elle partage

Repost0