Publié le 29 Avril 2015

Kira le kangourou, c'était LE coup de foudre d'Adèle l'an dernier. Je venais d'offrir sa Chloé à Louison...

Quand Adèle a vu les modèles de lalylala sur Ravelry, elle a de suite pris Kira en amour. J'ai donc promis de la lui crocheter - et j'ai illico commencé, pour arrêter peu après, suite à des petits déboires (la tête, crochetée dans coton plus fin que celui de la capuche, flottait dedans!). J'étais donc à la tête d' ... une capuche qui attendait donc son heure.

Noël ? Non.

La capuche stagnait toujours, solitaire, dans mon panier d'en-cours.

Alors, l'anniversaire d'Adèle ? Oui. Une promesse est une promesse.

Mais 8 ans, est-ce encore l'âge des doudous?

That is the question que Grand chéri, toujours sceptique, a soumise à ma sagacité.

Mais, comme je ne trouvais pas d'autre idée de cadeau, j'ai persisté et repris l'ouvrage. Vous savez déjà qu'il n'était pas prêt le jour J.  Je l'ai quand même montré à Adèle qui m'a tannée pour que je le finisse.

Donc, 8 ans, c'est encore l'âge des doudous.

Mais, bien que j'aie crocheté comme une malade pendant les vacnces avec les filles, il manquait quand même encore le bébé et l'écharpe quand elles sont parties.

Mais, tadam, il est fini...

 

Kira, la nouvelle amie d'Adèle

Oui, je sais, elle a la tête un peu penchée... mais c'est pour marquer son attendrissement!

Oui, je sais, la capuche ne descend pas aussi bas que sur le modèle... mais c'est parce que la tête, crochetée dans le même coton que le corps, est un peu plus grosse (mais je n'allais quand même pas crocheter trois fois la tête, hein, ça va pas, la tête?)

 

Moi, je la trouve charmante quand même.

Louison aussi. D'ailleurs, elle veut la même!

 

Kira retrouvera sa petite grande maîtresse dès jeudi soir.

 

Modèle: Kira le kangourou de Lalylala

Fournitures: coton 3 de Phildar en blanc, gris clair et gris foncé (respectivement 1/2,  1/2 et 2 1/2 pelotes) - un reste de laine à chaussettes

Matériel: crochet n° 3 - aiguilles à tricoter n° 2 1/2

 

 

Rédigé par miclasouris

Publié dans #elle crochète

Publié le 28 Avril 2015

Un passage à Lyon pour fêter les 8 ans d'Adèle (eh oui, qu'elle est grande, ma petite-fille!) suivi de quelques journées en combi avec les filles au bord du lac du Bourget - et me voici de retour...

 

Pour les 8 ans d'Adèle, outre le traditionnel abonnement (à "J'aime lire" depuis un an), j'avais prévu de lui faire le non moins traditionnel cadeau mamymade. Mais j'ai été prise par le temps. C'est fou ce que le temps me prend (ou serait-ce que je prends le temps?) et le cadeau n'était pas fini en temps et en heure.

En attendant le cadeau, j'ai donc fait un petit cadeau "en attendant"...

 

Adèle vient de se faire percer les oreilles (les parents ont résisté vaillamment jusque là à la pression que mettait la demoiselle) et elle rêvait que je lui fasse des boucles d'oreille. Moi non plus, je n'ai pas réussi à résister à la pression...

Nous avons choisi ensemble, Adèle et moi, les ingrédients... mais je ne trouve pas que cela fasse petite fille!

Qu'en dites-vous?

Les premières BO mamymade d'Adèle

Fournitures: Perles à tout va

 

Mais le vrai cadeau mamymade va arriver, je viens de le terminer... Je vous montre ça demain!

Rédigé par miclasouris

Publié dans #elle fait des bijoux

Publié le 20 Avril 2015

Production? En ce moment néant...

 

Je suis toujours sur mon petit nuage, que dis-je, sur ma petite nappe de fils, après mon ouikende avec le Gang...

 

A propos, ce sont mes mains, là, qui tiennent le crochet lors du ouikende trop bien. Mais, comme vous le voyez, l'ouvrage n'a guère avancé.

Normal, j'étais tout le temps dérangée!

Je n'ai pas cessé de recommencer (et de papoter). Sur la photo, ça ne se voit pas, mais je recommence:

Tarte à la yourte

Tarte à la yourte

Quant au châle Gail, celui des deux jetés d'affilée, eh bien, il s'est mis à boursoufler. Normal, il y a à chaque fois deux jetés. Et si on n'en fait qu'un, eh bien, ça boursoufle...

 

Et le coton rose dans lequel j'ai commencé "quelque chose", eh bien, ce quelque chose n'est à la taille de rien ni de personne. Je vais donc recommencer. Mais cette fois-ci, je vais essayer de me forcer à faire quelque chose à la taille de quelqu'un.

Bon, ce qui sera pratique, c'est que j'ai déjà fait un GRAND échantillon...

 

Je vous le disais, je suis une quiche... une tarte... une tourte... sous yourte ou pas!

 

Rédigé par miclasouris

Publié dans #elle cause

Publié le 20 Avril 2015

Je rentre - ravie! - du week-end fils et filles sous yourte avec le Gang des Teigneuses.

 

Un vrai régal: de belles rencontres, de la bonne chaleur humaine sous les basses températures des Terres froides du Dauphiné, des rires, des bavardages...

Allez, vite, des photos (piquées aux autres, celles faites avec mon portable sont toutes ratées!)...

 

 

On commence par les yourtes et l'intendance:

 

 

la yourte où j'ai dormi avec MarieMad', odorante, humide, glaciale (mais c'est parce qu'on n'avait pas trouvé le chauffage!)
la yourte où j'ai dormi avec MarieMad', odorante, humide, glaciale (mais c'est parce qu'on n'avait pas trouvé le chauffage!)

la yourte où j'ai dormi avec MarieMad', odorante, humide, glaciale (mais c'est parce qu'on n'avait pas trouvé le chauffage!)

la grande yourte
la grande yourte

la grande yourte

... et le "chapeau"!

... et le "chapeau"!

C'était pittoresque - et donc ce sera inoubliable!

 

On continue avec l'essentiel: les fils. Des fils, mazette, des fils !!!!

Fils et filles sous yourte
Fils et filles sous yourteFils et filles sous yourte
Fils et filles sous yourteFils et filles sous yourte

Et des fileuses, mazette, des fileuses!

Fils et filles sous yourte
Fils et filles sous yourte
Fils et filles sous yourte
Fils et filles sous yourte
Fils et filles sous yourte
Fils et filles sous yourte
Fils et filles sous yourte
Fils et filles sous yourte

Et du tricot, du crochet, et même (presque!) du tissage...

Fils et filles sous yourte
Fils et filles sous yourteFils et filles sous yourte

Et moi? J'ai filé, oui, et j'ai obtenu un drôle de ver irrégulier et tortillé. paraît que c'est ça au bout d'une heure.

Et qu'au bout de la deuxième, on arrive à faire un fil et... on achète un rouet!

Donc il me reste 55 minutes de filage...

 

Merci, les filles, pour ce délicieux week-end... et

 

c'est quand qu'on remet ça?

 

 

 

Rédigé par miclasouris

Publié dans #elle cause

Publié le 17 Avril 2015

Un rayon de soleil, et voilà la souris qui file vagabonder sur les chemins creux... Le camion a fait sa première sortie.

Je ne vous dirai pas la joie

des rayons d'un soleil estival,

du vert acide des jeunes feuilles,

des nuits paisibles au pied de l'abbaye de Hautecombe,

des moments de farniente sur la rive du lac,

d'une flânerie le long des canaux d'Annecy,

d'une glace crémeuse dégustée sur une terrasse ombragée...

Oh merci, le soleil...

Abbaye de Hautecombe

Abbaye de Hautecombe

Une petite pluie? Retour at home.

Lle temps de faire mon sac et de repartir.
Cette fois-ci, c'est un week-end filles et fils sous yourte, avec les copines Greblogueuses et les filles du Gang des Teigneuses et de la Fraction armée révolutionnaire du tricot...

Oh que j'ai hâte....

Mon sac regorge de fils, d'aiguilles, de livres. Promis, je vous raconterai ça, photos à l'appui...

Souris en vadrouille

Rédigé par miclasouris

Publié dans #elle cause

Publié le 13 Avril 2015

Coloré, mon pouf, il l'est.... Je vous avais prévenu(e)s!

Un pouf col(or)ganisé

Coloré, certes... mais aussi organisé:

Un pouf col(or)ganisé
Un pouf col(or)ganisé
Un pouf col(or)ganisé

Et voilà ce que donne au quotidien l'usage de ce petit "organiseur de pouf":

Un organiseur de pouf coloré...
Un organiseur de pouf coloré...

Un organiseur de pouf coloré...

C'est archi-simple à réaliser!

J'ai commencé par habiller mon pouf d'un cube de tissu réalisé à ses dimensions. Puis j'ai cousu un "truc" amovible correspondant à trois faces alignées du pouf et qui se pose dessus. J'ai cousu les poches sur les deux faces latérales (la rouge et la rose vif) - leurs dimensions sont choisies en fonction de mes besoins.

Pourquoi n'ai-je pas fait les poches directement sur l'habillage du pouf, me direz-vous? Eh bien, parce que j'ai déjà essayé et que c'est moins pratique! En effet, l'accès au contenu des poches est plus difficile. En outre, comme je pose fréquemment mes pieds sur le pouf, et qu'il se salit, je n'ai qu'à laver le dessus.

Rédigé par miclasouris

Publié dans #elle coud

Publié le 11 Avril 2015

Parce que je suis (parfois) une bûche...

Parce que le gilet, il était trop petit (de tout ou presque)...

Parce que le gilet, il était trop grand (de manches)...

Parce que j'adore la laine Tapestry de Rowan et qu'il m'en restait deux pelotes...

Parce que finalement, les châles, ça, j'y arrive pas trop mal...

Paske... paskelgiléilétropti !
Paske... paskelgiléilétropti !
Paske... paskelgiléilétropti !

J'ai fait un châle. Un châle tout simple. Un châle bien grand. Un châle bien doux, bien moëlleux. Un châle qui a mangé mes deux pelotes de tapestry.

Un châle que je l'aime déjà d'amour.

 

Quand nous sommes arrivés sur le balcon de Belledonne, nous avons appris qu'ici, il tombe encore une neige après que le coucou ait chanté - on l'appelle la neige du coucou.
Eh bien, vivement la neige du coucou, que je puisse porter mon châle...

 

CQFD...

 

 

Bon, et puis après, le printemps peut revenir, hein, je ne suis pas contre...

 

 

 

 

 

Rédigé par miclasouris

Publié dans #elle tricote

Publié le 9 Avril 2015

Un jour, j'ai acheté, pour mon atelier, un tapis, un tapis moche et moins que pas cher, en me disant que c'était "en attendant". En attendant de trouver un tapis beau. Le problème, c'est que le temps passe, que je me suis habituée à mon tapis moche et que je ne cherchais plus..

Et puis voilà, depuis quelque temps, la mocheté de mon tapis moche me saute aux yeux.

Alors j'ai repris les recherches. Et j'ai trouvé. J'ai trouvé un beau tapis, bien coloré, bien acidulé...

J'acidule mon atelier...

Mais mes coussins, avec ça, c'était moche et la mocheté de mes coussins moches m'a sauté aux yeux...

Et voilà, des coussin neufs - du peps, du fleuri, du pétant, du gypsy, de l'éclectique...

J'acidule mon atelier...
J'acidule mon atelier...

Même que ma guirlande, elle est top avec.

Et même que le plateau que j'avais acheté il y a des mois, il va parfaitement dans l'ambiance.

Et mon plaid, on dirait qu'il a été fait pour...

J'acidule mon atelier...

Il me reste à habiller mon pouf... c'est en cours, je vous montre ça dès que c'est fini!

 

Préparez-vous, ça va jeter!

Rédigé par miclasouris

Publié dans #elle coud

Publié le 5 Avril 2015

Quelques jours à Paris...

De bons moments avec ma maman, pour dérouler le fil d'une conversation ininterrompue....

Un temps de chien, à ne pas se découvrir d'un fil...

L'expo Paris-Magnum à l'Hôtel de ville, une belle balade dans la capitale au fil du temps...

L'expo Klimt pas faite pour cause de queue sans coupe-file!...

Un petit tour à l'Oisive-thé, une virée à l'Atelier, un passage chez Petit Pan, tous lieux de perdition pour accros du fil.

Et alors?

Et alors?

....

Et alors, la souris, montre-nous tes emplettes!

Et alors, la souris, montre-nous tes emplettes!

Je n'ai rien acheté... RIEN... Rien du tout.... Pas dépensé un kopeck, pas un fifrelin (ou l'autre!).

 

(Je sais, je suis folle !)

J'ai bien eu quelques tentations, notamment celle d'un magnifique écheveau de laine de Julie Asselin. Somptueux, d'une douceur à ravir, mais d'un prix à hésiter (29€ l'écheveau!...). J'ai vite filé !

Quant à l'Atelier, que je connaissais pour les laines Drops, j'y ai vu de jolis tissus, mais là, c'est le souvenir de mes derniers coupons qui ne sont même pas encore rangés; qui m'a arrêté. Je ferai d'abord avec ce que j'ai. Et même pas de laine Drops? Pardi, non, je ne ferai pas d'infidélité à la charmante Töne a.k.a. Madame Scrap, ma charmante voisine (ou presque).

 

Alors avril, non-mois du fil ?

Non, pas tout à fait. Car j'ai eu bien du fil à retordre avec les quatre pelotes toutes douces de mohair et soie des Fermes de France, que j'ai promenées avec moi. Je pensais, à l'occasion des 7 heures de train, commencer et avancer un châle Gail pour ma maman, qui avait beaucoup admiré le mien. Eh bien, j'ai commencé, raté, défait, recommencé, refait la même erreur (oui, il y a bien deux jetés de suite!), et... abandonné... Mes quatre pelotes, indemnes, sont bien rentrées avec moi...

 

Et puis, avril n'est pas fini...

Il me reste encore un cap à franchir, celui d'un week-end sous yourte en bonne compagnie - celle d'un gang de teigneuses (et autres fileuses, tricoteuses, crocheteuses...).

Deux jours entiers, vous imaginez???? Le bonheur...

Et là, il y en aura, du fil et des filles à fils....

Rédigé par miclasouris

Publié dans #elle cause

Publié le 1 Avril 2015

Je ne suis pas parisienne... sauf cette semaine!

Petite pause bloguesque.

Je serai parisienne pour une semaine - que je vais passer chez ma maman.

A moi le goûter à l'Oisive-thé, les coupons du Gentleman, les perles de la Droguerie et les galons de Mokuba...

A moi l'errance curieuse au gré des ruelles du Marais, la balade sur les quais de Seine, le petit tour chez Gibert, l'expo Klimt à la Pinacothèque, le petit café en terrasse...

Si j'ai le temps...

 

 

 

 

 

Rédigé par miclasouris

Publié dans #elle cause