elle tricote

Publié le 27 Février 2024

Faire et refaire... Ferrailler...

Je ferraille... sur mon pull Ferronneries. La version 1, après passage sur un grand câble, s'est effectivement avérée trop serrée. Il manquait bien un motif sur la totalité de la périphérie.

J'avais fait douze répétitions de ma grille de jacquard qui est sur 24 mailles.

Du fer... [et du re-faire]

Faire treize répétitions était impossible pour une question d'ésthétique - cela aurait forcément produit un effet de déséquilibre.

La version V2 comporte donc deux répétitions supplémentaires de la grille - soit 48 mailles de plus. Il y a donc maintenant quatorze motifs (sept pour chaque devant et dos).

J'ai beaucoup tergiversé, je n'avais aucune envie de détricoter. Mais j'ai pensé que, si le pull s'avérait trop moulant, le jacquard se distendrait sur mes rondeurs et que ce serait laid (et qui aimerait porter un beau pull laid ?).

Une fois la décision prise, j'ai pu à nouveau constater que détricoter, ça va vite ! Et retricoter aussi : j'en suis quasiment là où j'en étais avant de défaire. Bon, j'avoue ne pas avoir détricoté les côtes. J'ai fait des augmentations. 

Du fer... [et du re-faire]

Et si j'avais fait trop d'augmentations ?

Et si j'avais fait une répétition de trop ?

 

Eh bien, ce sera un boxy. Un petit boxy.

Voir les commentaires

Rédigé par miclasouris

Publié dans #elle tricote

Repost0

Publié le 24 Février 2024

Echeveaudoir et bobinoir n'ont pas pris l'air de l'hiver - épaule et poignet leur refusant leur collaboration. 

Mais mes petites-filles sont merveilleuses (et n’ont pas de troubles musculo-squelettiques !) : elles ont bobiné mes écheveaux de yack Chesterwool qui attendaient depuis des mois, et c’est un bonheur de pure douceur…

Petites mains

Les couleurs sont naturelles - le gris-taupe-beige (selon la lumière) est donné par la laine de yack, naturellement foncée, que l'on trouve dans les deux cakes. Ce sont deux laines lace yack et soie pour l'une et yack-suri pour l'autre (la mousseuse). J'ai commencé l'échantillon aux aiguilles 3,5, pour vite passer aux aiguilles 4 et je tenterai ensuite les aiguilles 4,5.

J'avais pensé peut-être teindre ces laines, mais le naturel leur va si bien ! La couleur est magnifique, elle a des nuances changeantes selon l'éclairage, elle est lumineuse.

Mais vais-je oser mettre ces précieux sur mes aiguilles ? Ils appellent un modèle recherché, aux finitions soignées.

Un point texturé ? De la dentelle ? Un pull ? Un gilet ?

 

Ils devront pourtant encore attendre : j'ai remis Ferronneries à l'honneur.

Voici un an que lui attend : j'ai dessiné la grille en février dernier...

 

Voir les commentaires

Rédigé par miclasouris

Publié dans #elle tricote

Repost0

Publié le 27 Janvier 2024

Comme il est bon... de se reposer ! Depuis mon retour de Paris, j'ai beaucoup dormi. C'est possiblement une suite du covid, ou bien le simple besoin de récupérer. 

Comme il est bon... de partager de bons moments avec des amis ! Depuis mon retour de Paris, je tire les Rois : quatre invitations à déguster des galettes... et une ceinture de pantalon qui a curieusement rétréci !

Comme il est bon... de tricopiner ! J'ai repris les cafés-tricot, ces moments chaleureux où votre chaussette pousse de trois rayures de deux rangs... dont une n'a qu'un rang !

Comme il est bon... de reprendre les sorties dessin ! Pourtant, c'est laborieux en ce moment. Je ne progresse pas... malgré moult exercices à la maison !

Comme il est bon !

Comme il est bon... de procrastiner ! Et c'est le tricot qui en pâtit...

Je n'ai toujours pas passé mon pull Ferronneries sur un très long câble, afin de voir s'il est assez large ou bien si je dois le détricoter et le reprendre autrement. Je le pense trop étroit... surtout après quatre galettes !

Ma chaussette a toujours sa rayure d'un rang - la gardera-t-elle ? Après tout, c'est caché par le pantalon !

Et le dernier ouvrage commencé pour Aurel, 3 ans, réalisé sans patron comme à l'accoutumée, semble pouvoir aller à Simeon, 6 ans. En outre, il me plaît moins que le dessin préliminaire !

Comme il est bon !
Comme il est bon !

Le choix était d'utiliser les quatre pelotes d'alpaga dans des couleurs naturelles (Puna de Drops) en réalisant un dégradé souligné par des touches très colorées. Mais les rapports de proportions des gris et des couleurs ne sont pas les mêmes sur le dessin et le tricot. En outre, le dernier gris, celui qui arrive, est trop sombre, c'est presque un noir. Je cherche un gris plus clair.

Je ne sais pas si j'aime. Sans détester vraiment.

 

Mais, de toute façon, comme il ne lui ira pas cette année, je peux encore procrastiner...

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par miclasouris

Publié dans #elle dessine, #elle tricote

Repost0

Publié le 23 Janvier 2024

La souris est ravie... et pas peu fière d'elle. 

L'étole Pavois est terminée ! 

La souris pavoise !
La souris pavoise !
La souris pavoise !
La souris pavoise !

Tricotée avec des pelotes solitaires, des laines récupérées, des restes... d'épaisseurs différentes tricotés soit en un fil, soit en deux fils.

Leur point commun : ce sont toutes des laines tweedées - encore que cela ne se voie guère !

En effet, un fil mohair écru court tout au long de l'ouvrage et lisse les couleurs. Ce ne fut d'ailleurs pas une mince affaire lors des changements de couleur en intarsia...

L'inspiration est claire, comme son nom l'indique : ce sont les pavois de marine (librement réinterprétés !).

La souris pavoise !

Allons, vite, une petite vue des sections :

La souris pavoise !
La souris pavoise !
La souris pavoise !
La souris pavoise !

Et maintenant, la souris va hisser le grand pavois et file parader fièrement !

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par miclasouris

Publié dans #elle tricote

Repost0

Publié le 18 Janvier 2024

Procès-verbal de dys-fonc-tion-na-li-té

- Bonjour, vous êtes bien la souris ? 

- Oui, c'est bien moi. C'est pour quoi ?

- C'est la police des chaussettes. Nous venons vous interroger suite à un un dépôt de plainte.

- Une plainte ? Mais à quel sujet ?

- Il nous est revenu que vous avez commis une paire de chaussettes dys-fonc-tion-nelles et que vous avez tenté de les valider sur...euh... Revery... euh... Ravery... Ravirey...

- Ravelry ? Oui, c'est normal... j'ai un compte Ravelry. Mais où est le problème ?

- Elles sont dys-fonc-tion-nelles, c'est écrit, là ! Les deux pieds ne sont pas semblables... Montrez-nous vos chaussettes.

- Regardez, elles sont semblables ! Les rayures commencent au même endroit, et, comme c'est la laine qui est rayée, les rayures se suivent de la même manière sur les deux.

- Madame, nous allons procéder à des mesures... Ne sortez pas votre mètre, nous avons un instrument homologué !

....

- Voyez, madame, elles ne font ni la même largeur, ni la même hauteur, ni la même longueur ! Ces chaussettes sont bien dys-fonc-tion-nelles !!!

- Bah oui, je les ai tricotées avec des aiguilles de deux tailles différentes ! Mais elles me vont parfaitement... voyez, ça ne paraît pas du tout une fois sur mes pieds..

- Madame, c'est la loi... vos chaussettes sont dys-fonc-tion-nelles, elles ne peuvent donc pas être portées.

- Bien sûr que si, vous voyez bien que je les porte maintenant !!!

Vous devrez les retricoter avec les deux mêmes aiguilles.

- Je vais y réfléchir.

- Nous reviendrons quand ce sera refait, tenez-nous au courant, nous dresserons alors l'ordonnance de fonc-tion-na-li-té ou celle de saisie, sapristi !

 

En attendant l'ordonnance de saisie des chaussettes, je les porterai ainsi. Sapristi.

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par miclasouris

Publié dans #elle tricote

Repost0

Publié le 16 Janvier 2024

BoNnE aNnéE

à VoUs ToUtEs !

 

Un peu en retard, eh oui, nous voici déjà mi-janvier... Je vous reviens et je reviens à mes amours, après des semaines mouvementées. Mon blog (et votre compagnie) me manquaient terriblement ! Encore qu'il y aurait eu bien peu de choses à vous présenter, ma vie créative ayant été mise en pause un certain temps...

 

Je vous donne d'abord des nouvelles privées puisque vous je vous en ai déjà parlé... Si vous voulez passer, la partie tricot arrivera plus loin en caractères rouges !

Nous avons eu la maison pleine de monde pendant une semaine : mes fils allaient bien, ils étaient tranquilles, reposés, ils communiquaient et c'était joyeux. Me voici rassérénée à leur propos.

Ma mère est aussi venue après un passage chez ma belle-soeur d'où elle a ramené le covid à la maison (covid que j'ai ensuite adopté bien sûr). Il fut léger chez moi, mais a beaucoup éprouvé ma maman. Je suis donc remontée à Paris avec elle et y ai passé quelques jours pour remettre le quotidien en route (courses, paperasses, problèmes matériels) et trouver quelqu'un pour l'accompagner en courses une fois par semaine.

Et me voici enfin rentrée. Je lance un dossier Via Trajectoire, car je crois qu'il est temps que maman s'installe près de chez moi. Cela devient trop difficile pour elle  de rester seule chez elle et pour moi de gérer les choses à distance et d'être tout le temps inquiète.

 

Et maintenant, si nous parlions tricot (il n'y a que du tricot "dans mon corbillon" !)

Deux petits projets seulement ont vu le jour pendant ces semaines !

- un petit châle uni en alpaga et mohair :

Tiens, 2024 !
Tiens, 2024 !

Un châle tout simple, triangulaire allongé (toutes les explications sont sommairement notées sur sa page Ravelry)

- et des mitaines pour Adèle :

Tiens, 2024 !

J'ai suivi le modèle des mitaines Crème d'Emilie Luis (un modèle gratuit sur Ravelry). Je les ai tricotées avec un fil chaussettes mérinos Stellina et un fil de mohair écru.

Et voici des nouvelles. du KAL : les thèmes retenus sont :

 

  1. Automne indien
  2. La vie en rose
  3. Mousseux
  4. Du brut !
  5. J’fais des trous, des p’tits trous…
  6. Olympiades 3 : slalom
  7. Randonnée pédestre
  8. Tête couronnée
  9. Attends, j’finis mon rang !
  10. Ma pomme
  11. Navigations
  12. Voyage au Japon

Si cela vous inspire, venez nous rejoindre, cela se passe ici.

L'an dernier, j'ai moins tricoté que d'habitude, mais j'ai rempli mes douze thèmes :

Tiens, 2024 !

J'ai décidé de terminer mes en-cours et je travaille sur mon écharpe Pavois qui touche bientôt à sa fin. Je vais aussi remettre en route mon pull Ferronneries que j'avais mis en pause car il me semblait trop étroit. Il faut que je vérifie cela : si tel est la cas, je vais le détricoter et le reprendre car je l'aime beaucoup...

 

Et j'ai retrouve le goût et le chemin des projets... Je vous dis cela très vite !

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par miclasouris

Publié dans #elle tricote

Repost0

Publié le 17 Décembre 2023

Me voili voilà rentrée de mon séjour parisien auprès de ma maman !

 

Je suis donc en ce moment fatiguée et soucieuse, et j'ai un peu le moral en berne… Il faut dire que la période est un peu difficile : fils aîné opéré ce qui l'avait mis dans un état proche du burn-out, fils cadet en cours de séparation et voie de divorce, mère dont la santé et le moral vacillent…

Heureusement, j'ai tricot !

Monter à Paris, c'était deux voyages en train de 3 heures... il me fallait absolument trouver un projet tricot !  Alors que je manquais toujours d'idées - et d'énergie pour me creuser les méninges (fuite des cerveaux oblige...)

 

Finalement, ce sont deux pelotes d'alpaga et de mohair qui ont trouvé place dans ma valise et c'est un petit châle tout simple qui s'est installé sur mes aiguilles :

Pas de projet... mais un projet quand même !

C'est un châle triangulaire tout ce qu'il y a de plus classique comme construction. Mais il est allongé en faisant des augmentations latérales supplémentaires.

Ce n'est pas clair ! Que je vous explique :

- Tous les rangs endroit, j'augmente de 4 mailles (des jetés en bordure et des augmentations intercalaires de part et d'autre de la maille centrale). 

- Tous les rangs envers, j'augmente de 2 mailles en faisant des jetés en bordure.

Le châle s'allonge donc plus vite qu'il ne prend de hauteur.

 

Et finalement, il a pas mal avancé, et je l'aime bien...

 

Mais je n'ai toujours pas la moindre idée de comment le poursuivre !

  • J'ai une envie intense de noppes (non, je ne suis pas enceinte !) et assez de laine pour en faire plein, mais où en mettre ?
  • J'imagine bien une bordure dans le point texturé, mais il est un peu mou et la bordure aura du mal à "se tenir".
  • J'hésite à introduire de la dentelle, ce n'est pas dans le style, me semble-t-il.
  • Et il est un peu tard pour faire un autre point texturé...

Qu'en pensez-vous ?

 

Voir les commentaires

Rédigé par miclasouris

Publié dans #elle partage, #elle tricote

Repost0

Publié le 8 Décembre 2023

J'avais (un) peu de temps entre le séjour de Fils aîné qui se remettait d'une grosse opération de l'épaule et mon départ pour Paris.

Pas assez pour lancer un nouveau projet quand on n'a pas d'idées (ou trop, mais pas assez élaborées). J'ai trifouillé dans mon stock, j'ai échantillonné, j'ai envisagé de reprendre mes tricots en cours... mais rien ne se dessinait vraiment.

Pas d'idées ? Peu de temps ?

  • On se pose sur son canapé.
  • On sort ses pelotes solitaires et ses restes de pelotes.
  • On choisit un projet zéro cerveau.

Et voici un col tout doux :

Pas de projet... mais un projet quand même !

Des pelotes uniques et des restes de pelotes de mohair et soie Diva (Mohair des fermes de France). J'ai monté 120 mailles sur des aiguilles n° 6, dans cinq couleurs : ça part du bleu foncé, ça passe par le gris, le taupe, le rouille clair et le rouille foncé.

Et on empile les rayures en dégradé. 

Comment dégrader ? Il suffit de tricoter avec deux fils en enchaînant les couleurs ainsi : C1 + C2, C2 + C2, C2 + C3, C3 + C3...

Finalement, des couleurs qui ne s'harmonisaient pas tant que cela donnent un rendu plutôt sympa. Et au moins, c'est chaud.

 

Et j'ai encore des restes (cela n'en finira donc jamais ?)

Et je n'ai toujours pas de nouveau projet...

 

Voir les commentaires

Rédigé par miclasouris

Publié dans #elle tricote

Repost0

Publié le 30 Novembre 2023

Il a quitté les aiguilles pour sauter sur mes épaules. Il est devenu mon pull préféré d'amour absolu. De ce jour.

Parce qu'il me va parfaitement, il n'y a pas un millimètre excessif : la hauteur de yoke est parfaite, la largeur de manches est parfaite, l'encolure (plus près du cou que d'habitude) est parfaite, la couleur est parfaite (bien plus subtile, lumineuse et nuancée que ce que montrent les photos), la dentelle est parfaite (légère et dansante). 

Bref, vous l'aurez compris, c'est mon pull P.A.R.F.A.I.T.

Perfect (and private) yoke
Perfect (and private) yoke

Plus sérieusement, au-delà de cet enthousiasme immédiat, je trouve que c'est, techniquement et morphologiquement parlant, mon pull le plus réussi.

C'est un banal Yoke 120 (sur 102 mailles cette fois), mais je le trouve plus réussi que mes autres Yokes 120.

Le secret de cette réussite ?

Les essayages. 

J'ai procédé à des essayages tout au long de sa réalisation. Je l'ai tricoté avec une aiguille circulaire de 80 cm (qui permettait d'enchaîner les mailles) et, tous les 8 à 10 rangs, j'utilisais des aiguilles montées sur un câble de 150 cm, et j'essayais mon pull. Surtout pendant la réalisation de l'empiècement.

Quand on tricote sans modèle, mais suivant un "canevas", on ne peut se dispenser des essayages : ainsi peut-on adapter le pull à sa morphologie au fur et à mesure.

C'est ainsi que j'ai choisi, à la séparation corps-manches, de réserver plus de mailles pour le devant que pour le dos. Bon, ce n'est pas une découverte : Mélina (in a panda's world) l'a compris et formalisé bien avant et bien mieux que moi.

Voici, à titre indicatif et en toute modestie,  la répartition des mailles à la séparation : dos 30 % /devant 34 % / manches 18% (chacune 9%). Et j'ai monté 5% du total sous les bras (2,5 % pour chaque).

 

Ce pull est donc juste  P.A.R.F.A.I.T.

 

Et son mohair pique parfaitement...

 

Voir les commentaires

Rédigé par miclasouris

Publié dans #elle partage, #elle tricote

Repost0

Publié le 27 Novembre 2023

 

Un thème du Défi tricot ne m'inspirait pas : c'était le thème "Animaleries". Et puis, soudain, l'idée a jailli ! Voici mes

trois petits gnomes pour mes trois petits lutins.

 

Animaleries

Tricotés sur le modèle de Sarah Schira "Never not gnoming", dans des restes de laines fingering du stock, aux aiguilles 3. Hauteur environ 10 cm.

 

"Animaleries ?", me direz-vous ! C'est pourtant logique !

 

Wikipédia : “ Le gnome est une petite créature humanoïde.” “Le terme humanoïde signifie « ressemblant à l’humain ». Il évoque la bipédie, la présence de deux bras et d’une tête.” Le gnome ressemble à un humain, sans en être un.
 

La biologie classique reconnaît trois règnes : animal, végétal, minéral.
Un minéral ne se déplace pas, ne respire pas, ne se reproduit pas. Le gnome n’est donc pas un minéral.
Un végétal ne se déplace pas ou très peu mais il se reproduit et respire. Le gnome n’est donc pas un végétal.
En toute logique (absurde), le gnome est donc un animal.

 

D’ailleurs l’homme appartient aussi au règne animal. En toute logique (absurde), pourquoi les petites créatures humanoïdes en seraient-elles exclues ?

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par miclasouris

Publié dans #elle tricote

Repost0