elle tricote

Publié le 12 Janvier 2022

La souris sort de son lit...

2021 s'est fini en beauté : ma mère, sitôt arrivée, a eu une gastro-entérite carabinée - l'idéal pour une personne de 93 ans en traitement chimio. Elle a perdu 4 kilos en 4 jours !

Elle avait auparavant suffisamment la forme pour venir passer les fêtes en famille, d'abord en Bourgogne puis chez nous. Nous avons eu très peur, et nous sommes sentis très désemparés - d'autant qu'aucun médecin n'a pu se déplacer : le répondeur de SOS médecine nous informait qu'ils ne pouvaient plus assurer de visites, je n'ai eu le médecin du SAMU qu'au téléphone après 2 h 16 de mise en attente sur disque... Nous avons hésité à aller aux urgences submergées de ces de Covid et craint qu'elle n'y passe des heures avant d'être prise en charge, tout en y récupérant un virus ultra-contagieux. Mais ma mère est un roc : elle s'est remise sur pied, et la voilà rentrée à Paris, avec l'aide sur place de mon neveu.

Quant à 2022, ça a mal commencé : aucune raison que j'échappe au virus peu amène de la gastro ! Toute la famille y est passée...

 

Bref, j'émerge : ma maison a retrouvé son calme... et son ordre ! 10 personnes, deux gastros... il y avait à faire, et c'est fait ! Comme dit mon Grand Chéri, "ça ne pouvait pas attendre"...

 

C'est un peu tard, mais je vous souhaite donc une

BoNnE aNnéE cRéaTivE !

et surtout pleine d'amour...

La souris émerge

Peu de créations ces derniers temps, vous vous en doutez. Néanmoins, j'ai eu le temps de rajouter aux pulls de mes petits-enfants un ensemble col-bonnet pour Anaïs...

Essayé et adopté !

La souris émerge

Laine : Big delight de Drops

Aiguilles : n° 5,5

Explications : col 76 m et point de godron sur 3 rangs et non 2 - bonnet côtes aux aiguilles n° 4 sur 72 m, puis jersey aux aiguilles 5,5  jusqu'à 20 cm de hauteur, et diminutions tous les 2 rangs d'une maille toutes les 12, puis 11, puis 10, puis 9 m jusqu'à avoir 18, passer la laine dans les 18 mailles restantes et serrer.

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par miclasouris

Publié dans #elle cause, #elle partage, #elle tricote

Repost0

Publié le 23 Décembre 2021

Noël arrive ! Et toute la petite famille vient passer Noël à la maison - mère, fils, belles-filles et petits-enfants. Bien sûr tous testés, on ne va pas rigoler avec ça !

Ce qui signifie un emploi du temps très chargé pour la souris : courses de Noël, courses alimentaires, empaquetage des cadeaux... bref la course ! Comme chez tout le monde bien sûr...

 

Et dans cette course, je m'excuse de n'avoir pas trouvé le temps de répondre à vos commentaires - mais je les ai tous lus !

Mais la course fut d'autant plus intense que s'est ajouté des projets de dernière minute : puisque le pull de Simeon l'attendait à la maison, la souris a décidé qu'il fallait qu'Anaïs et Aurel aient aussi leur pull made by mamie.

Voici donc les trois pulls de Noël, celui de Simeon et les deux tricots de dernière minute :

Trois pulls de Noël

Le pull d'Anaïs est un yoke maison et, non, ce n'est pas un yoke 120. C'est un lopi traditionnel, tricoté à partir du bas. Tant qu'à faire, on choisit une technique qu'on ne maîtrise pas...

Trois pulls de Noël

Le yoke a été réalisé "à vue de nez" - donc, bien sûr, par la méthode d'essais-erreurs dont la souris est coutumière ! Ce qui donne des diminutions irrégulièrement réparties (beaucoup dans la partie haute, peu dans la partie basse). mais le temps manquait pour refaire encore, et la grille était sympa. Au final, cela ne semble pas tout à fait irréaliste !

Trois pulls de Noël

Pour le pull d'Aurel, la souris a choisi de limiter les risques d'erreurs et de tricoter un modèle de Drops - dans la laine préconisée (la Lima, comme celle du pull d'Anaïs) et dans les mesures préconisées !  

Trois pulls de Noël

Quant aux chaussettes de l'Homme, quant aux mitaines maternelles, elles ne seront pas sous le sapin, la souris n'a que deux mains...

 

 

Je vous souhaite des fêtes de Noël douces et chaleureuses, mais prudentes, auprès de vos proches.

Et puis peut-être de jolis cadeaux laineux - je crois que le Père Noël a cela dans sa hotte !

Moi, par prudence, au cas où il aurait des ruptures de stock, je me suis fait le mien : c'est le livre "Tricoter ses chaussettes" que j'ai cueilli hier chez Lanae !)

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par miclasouris

Publié dans #elle tricote

Repost0

Publié le 20 Décembre 2021

Vraiment.

On va dire, pour faire plus moderne, à deux euros.

Et encore, j'exagère. plus exactement, ce sera des chaussettes à 1,99 € (je me ruine pour mon Grand Chéri, il le mérite bien !).

Ce ne sera pas la paire la plus douce du monde (ceci dit, les côtes, réalisées en Phil Folk, ne sont guère plus douces !) Mais les couleurs étaient très sympa et une autorayante à ce prix, ce n'est pas fréquent !

Chaussettes à deux sous

J'ai trouvé cette pelote (ainsi qu'une copine, plus colorée, pour moi) chez Action.

 

On ne se refuse rien... bah, c'est bientôt Noël !!!

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par miclasouris

Publié dans #elle tricote

Repost0

Publié le 13 Décembre 2021

Le contiguous est déclaré vainqueur, suite à l'abandon de miclasouris qui a déclaré forfait. 

 

Et détricoté son pull en contiguous !

 

Les raisons de cet abandon ?

Elles tiennent pour une part à la nature même de la méthode. J'ai beaucoup lu cette remarque sur le forum Contiguous de Ravelry.

En effet, mes lignes d'épaules étaient vraiment trop moches, toutes resserrées, toutes recroquevillées, et ce malgré l'attention que je portais à ne pas serrer mes mailles et tous les étirements que je leur ai fait moult fois subir. J'ai eu peur que, comme sur le pull rose et gris tricoté l'an dernier, elles ne s'étirent à l'usage, transformant le pull en superboxy ou bien que, comme sur le gilet rouge tricoté il y a quelques années, elles ne restent resserrées, faisant un effet de fronces peu seyant.

 

Une seconde raison tient à une erreur de ma part quant à l'épaisseur de mon fil. La bande de la pelote préconisait des aiguilles n° 3,5- 4. Ayant ajouté un fil de mohair, j'étais passée à des aiguilles de 4,5 - alors que j'aurais dû prendre du 5 comme je fais habituellement. Et le tissu obtenu était beaucoup trop rigide, n'avait aucune fluidité. J'avais prévu un panneau de torsades sur le milieu devant. : je n'osais imaginer la rigidité du truc !!!

 

Je pense que cela sonne le glas de mes expérimentations en contiguous !

Et vous, avez-vous testé la méthode ? Et rencontré les mêmes déboires ? Et comment avez-vous géré ce problème de la ligne d'épaules ? 

 

Mais mon projet avorté a déjà trouvé un remplaçant...

Contiguous-miclasouris : 1 - 0

Ce sera un gilet-veste dans l'esprit du Boho style cardigan. J'en ai vu un superbe à la rencontre tricot et je trouve que ma laine tweedée convient parfaitement à cet esprit "paletot ethnique" !

 

Je vais donc me pencher sur les points mosaïque (mon ambition étant de dessiner ma propre grille...)

 

Présomptueuse, va !

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par miclasouris

Publié dans #elle tricote

Repost0

Publié le 8 Décembre 2021

Je rentre d'un voyage express à Paris. En effet, le rendez-vous trimestriel avec l'oncologue de ma maman, qui était prévu pour lundi prochain, a été avancé d'une semaine.

Et il tombait entre mon rappel vaccinal, vendredi dernier, et l'anniv de mon Grand Chéri demain. Ce fut donc un séjour express ! 

 

Mais qui dit voyage à Paris dit deux fois 3 h 30 de train : sept heures de tricot en écoutant des  podcasts !!! 

De quoi finir un petit projet pour le bébé de ma kiné adorée et démarrer une paire de chaussettes.

Un gilet taille 1 an, ça doit être fait en deux temps trois mouvements, non ?

Sauf que... certaines personnes sont capables de...

  • ... regarder les mesures sur un schéma 3-12 mois (pour la largeur), puis sur un schéma 3-24 mois (pour la hauteur) en regardant toujours la plus grande taille,
  • et ne remarquer que les manches sont trop courtes qu'une fois le pull fini,
  • découdre les manches pour les rallonger
  • et constater qu'elles correspondent bien à la taille 12 mois,
  • détricoter les bandes de boutonnage,
  • couper le gilet à la deuxième bande framboise et tricoter les côtes en descendant, 
  • retricoter les bandes de boutonnage, 
  • ... et recoudre les manches en en mettant une à l'envers !

 

Après tout ceci (et avoir beaucoup pesté contre la bêtise abyssale et la distraction chronique de certaines personnes - vous voyez de qui je veux parler ?), on arrive quand même à avoir terminé un petit cardigan... aux proportions qui semblent encore aléatoires.

Le gilet de Roxane et des erreurs répétées

La prochaine fois, je regarde bien sur quelle page de mon carnet de mesures je suis...

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par miclasouris

Publié dans #elle tricote

Repost0

Publié le 26 Novembre 2021

- Docteur, il me manque une rayure !

- Ce n'est pas grave, madame, personne n'ira compter les rayures !

- Mais, docteur, il manque quand même deux centimètres, c'est beaucoup !

- Qu'à cela ne tienne ! Je vais tenter une opération à manche ouverte : 

SOS urgences tricot

Maintenant, on va poser un greffon :

SOS urgences tricot

Plus qu'à faire une petite suture...

SOS urgences tricot

Et voilà.. L'opération s'est bien déroulée !

SOS urgences tricot

Le compte est bon !

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par miclasouris

Publié dans #elle tricote

Repost0

Publié le 22 Novembre 2021

La souris vous a souvent dit qu'elle avait des soucis avec les mathématiques. Même compter des rayures peut lui poser problème : cinq rayures de cinq rangs, c'est déjà trop pour elle. 

Alors pensez-vous qu'il soit raisonnable de commencer un ouvrage qui utilise la méthode contiguous ?

La méthode contiguous, vous savez, c'est celle où on tricote en rond, comme pour un yoke ou un raglan, mais en faisant les augmentations (toutes les augmentations !) sur la seule ligne d'épaules, jusqu'à introduire les mailles des manches et tricoter ensuite en rond tout l'empiècement. On sépare alors mailles du corps et mailles des manches.

 

La souris, qui sait compter jusqu'à 120, a donc monté des mailles pour faire un Yoke 120, puis elle a changé d'avis (#marreduyoke120) et décidé de faire un Contiguous 120.

Contiguous 120 ?

Gros plan sur les épaules :

Contiguous 120 ?

J'essaie de laisser mon fil très lâche, d'où les petits trous, mais ça a quand même tendance à resserrer beaucoup - comme lors de mes précédents essais.

 

Bon, ce n'est qu'un début...

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par miclasouris

Publié dans #elle tricote

Repost0

Publié le 20 Novembre 2021

Me voici de retour dans mes pénates après une grosse semaine parisienne : une fête de famille pour commencer, puis quelques jours avec ma maman, un passage chez des amis, les retrouvailles avec martichat (coucou, Martine !) pour un bel après-midi, et, pour clore le tout, la rencontre des 10 ans du groupe Ravelry Tricot and co.

Juste, de vous à moi,... ce grand week-end fut génial !!! Vous imaginez ça, soixante-dix nanas (et Mathieu !) réunies (je laisse le féminin, ce n'est pas un gars qui va prendre le dessus sur 70 filles !!!)  pour presque quatre jours de folie tricotesque ? 

Cela donne 70 X 2 X 3 (70 personnes x 2 ouvrages, pull et châle x 3 jours) laineux à admirer ! Il y avait profusion de Westales qui arboraient qui leur Shawlography (en cours ou fini), qui un autre de ses mystery KAL. Une véritable expo (c'est rare de pouvoir dans une assemblée admirer autant de beautés laineuses !)

Cela donne aussi des échanges laineux, verbaux, alimentaires (ces derniers compensant la misère de la malbouffe de cantine du centre !)

Cela donne surtout un grand bain de chaleur, d'amitié et de gaieté !

Dans lequel tricoter peut s'avérer peu efficace. J'avais emmené un ouvrage tout simple : un pull pour Simeon dont j'avais tricoté le raglan pendant les trois heures de voyage en train. Il ne restait que le corps du pull à tricoter en rond. Seule difficulté : gérer mes restes pour avoir assez de laine pour avoir autant de rayures au corps et aux manches. Et compter les rangs  dont le nombre était de 2 ou de 5 !!! Pas de difficulté majeure donc.

Eh bien, j'ai dû défaire plusieurs fois... (je vous rassure, je n'étais pas la seule à devoir détricoter pour cause d'étourderie). 

 

J'ai quand même réussi à terminer ce pull cette semaine :

Vacances... vacance !

Le terminer ? Oui, mais...non !

Regardez bien :

Vacances... vacance !

Eh oui, il y a comme un problème !

 

J'étais pourtant tranquille à la maison...

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par miclasouris

Publié dans #elle bouge, #elle cause, #elle tricote

Repost0

Publié le 5 Novembre 2021

La souris est flemmarde. Surtout pour tricoter les manches. Donc beaucoup de ses pulls tricotés découvrent les poignets.

La souris est radine (ou sous-estimerait-elle ses mensurations ?). Elle achète souvent des coupons de tissu qui s'avèrent un peu justes. D'où des hauts aux manches trois quarts.  

La solution : les chauffe-poignets ! 

En outre, c'est un petit projet vite fait - ça fera du bien après les projets précédents qui ont tant duré...

Voici donc le premier tombé de mes aiguilles (rassurez-vous : ayant deux mains et donc deux poignets, j'en ai tricoté un second !!!) :

Chaud les mains !

En voici la grille...

Chaud les mains !

... qui mérite quelques explications :

  • Les chauffe-poignets ont été réalisés en laine DK tricotée (serré) aux aiguilles n° 3.
  • Ils ont été tricotés en magic loop (mais peuvent être réalisés sur quatre aiguilles ou sur une aiguille courte)
  • Ils sont tricotés sur 44 mailles en bas, puis 42 mailles, et enfin 40 mailles en haut. En effet, deux diminutions ont été réalisées à deux reprises en tricotant deux mailles ensemble : les zones en noir correspondent aux mailles supprimées, il ne faut donc pas en tenir compte.- La première partie (violet-vert) est réalisée en côtes bicolores (mailles envers en violet)
  • Les tresses estoniennes ont été tricotées selon ce tutoriel vidéo

 

 

Bon tricot !

 

Et moi, je file préparer ma valise pour une semaine : une fête de famille à Paris et ... oh, joie, oh allégresse, quatre jours avec les tricopines du groupe Tricot & Co.

 

Vous imaginez : quatre jours ! Pas d'intendance, pas d'obligations, juste des filles et des fils...

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par miclasouris

Publié dans #elle partage, #elle tricote

Repost0

Publié le 3 Novembre 2021

Que tricoter quand il nous reste quelques pelotes de mohair et soie et que l'on possède dans ses précieux  un écheveau aux coloris chatoyants qui supporte mal la solitude ?

Eh bien, on les marie !

 

Le mohair écru était un reste du châle tricoté pour le mariage de ma nièce - il était donc voué à convoler en justes noces ! Et l'écheveau solitaire était une teinture d'un Club de LITLG (Life in the long grass), un coloris très mélangé que j'avais plusieurs fois essayé de tricoter sans aimer le résultat.

Et l'union s'est révélée prometteuse dans la simplicité du modèle et du point choisis. Plus les rangs de point mousse s'enchaînaient, plus le châle devenait mousseux et plus les couleurs étaient mises en valeur.

 

Mais comment terminer un tel objet ? 

Une dentelle en mohair ? Trop léger.

Une dentelle en LITLG ? Trop lourd.

Un icord ? Trop tranché.

Rien ? Trop peu.

Et des rayures ? C'est déjà rayé... (vous me direz, ce serait une certitude d'harmonie totale !)

Mais non, des rayures d'une autre couleur ! Peu, il faut rester dans la simplicité, et dans des couleurs présentes dans la laine :

Eloge de la simplicité

Quatre rayures seulement, parce que je trouvais que ça suffisait (et surtout parce que je ne trouvais pas d'autre laine qui "colle" parfaitement et que j'avais la flemme de chercher dans mes cartons et autres sacs !)

 

Voici donc le châle le plus simple du monde. Mais Frank Lloyd Wright n'a-t-il pas dit : 

"La simplicité, c'est l'harmonie parfaite

entre le beau, l'utile et le juste."
 

 

Waouh ! La souris fait même des citations...

Et elle est ravie de savoir que son châle est beau, utile et juste !

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par miclasouris

Publié dans #elle tricote

Repost0