Publié le 29 Mars 2015

Vous savez, le gilet vert d'Adèle ?

Oui, celui-ci...

Adèle avait enfin son gilet vert...

... dont elle avait choisi la laine et la couleur,

... que j'ai mis tant de temps à finir,

... que j'ai posté en compagnie du gilet gris en molleton,

... de la réception duquel je m'inquiétais...

Vous voyez ?

 

Eh bien, le colis est bien arrivé. Il a été ouvert, les gilets ont été illico adoptés, et Fiston 1 m'a envoyé des photos.

Adèle portait le gilet gris. Le gilet vert, lui,... était sur le dos de Louison !

Tout le monde a cru qu'il y avait un gilet pour Adèle et un pour Louison. Le gris pour Adèle puisqu'il était assorti à sa robe, le vert pour Louison.

 

Quand je vous disais qu'il se pourrait bien qu'il passe à sa soeur l'an prochain. Eh bien, non, c'est cette année! Et elle ne l'a pas quitté de la semaine tant il lui plaît.

J'ai tenté de rétablir la justice (qui paraît injuste, je sais : tout pour Adèle) mais rien à faire.

C'est LE GILET DE LOUISON, elle acceptera peut-être qu'Adèle le mette, mais seulement...

 

... si les deux gilets sont à elles deux!

 

 

Adèle n'a rien dit. Sur le coup. Mais peut-être y aura-t-il maintenant des pugilats pour le port du gilet vert ! J'aurais peut-être dû me taire, et vite commencer un nouveau gilet vert pour Adèle ????

Ou bien, dois-je tricoter un gilet tout sauf vert pour Adèle, puisque voici deux gilets verts qui lui échappent. C'est peut-être la couleur qui veut ça?

 

 

 

 

Rédigé par miclasouris

Publié dans #elle tricote

Publié le 28 Mars 2015

La souris tricote sans filet.

Une belle laine, une idée dans la tête... et hop, la voilà lancée! Elle commence au bout d'une manche et tricote jusqu'au bout de l'autre manche. Elle n'essaie pas, pensez-vous! La souris tricote, elle ne pense pas en même temps.

La souris doit avoir un cerveau mono-tâche...

Elle assemble, elle tricote une bordure, elle coud les boutons...

Avatars et ratages de la souris

Et là, elle essaie... C'est mille fois trop petit, les manches sont mille fois trop serrées, bien à la longueur de ses bras, certes, mais mille fois trop longues si elle voulait le donner à quelqu'une qui rentrerait dans le corps...

Bref, ce n'est pas portable.

Le pire, c'est que c'est indétricotable. La belle Tapestry de Rowan et le superkid mohair se sont entremêlés joyeusement parce que la souris n'a pas fait attention.

Normal, la souris au cerveau mono-tâche tricote ou regarde, tricote ou pense, tricote ou réfléchit.
Pas en même temps.

 

Une fois avalée la cruelle désillusion, la souris se console. Il lui reste de la laine, vite, un châle - ça, elle maîtrise!

Avatars et ratages de la souris

C'est alors que la souris découvre que les deux pelotes de Rowan tapestry qui restaient ne sont pas dans les coloris tant aimés du cardigan. Il n'y a pas de ce rose vif qui fait chanter les prunes et les grisés taupés. Et ça lui plaît beaucoup, beaucoup moins...

Finalement, elle n'a pas tout foiré. Elle n'a pas mélangé ses laines en tricotant le cardi, elle a bien utilisé les trois belles pelotes qu'elle aimait tant.

 

Juste que... c'est le châle qu'elle pourra porter...

 

 

 

 

 

Rédigé par miclasouris

Publié dans #elle tricote

Publié le 25 Mars 2015

Comme je vous le disais hier, j'ai cousu une cape de bain pour la toute nouvelle petite Zélie qui a fait grands-parents des amis très chers que nous voyions le soir-même.

Je l'ai réalisée en un temps record (ce qui n'est pas le plus efficace, car dans ces cas-là, j'accumule les erreurs, même si la recette est éprouvée!).

La voici:

Et en blanc pour Zélie!
Et en blanc pour Zélie!

Accompagnée d'une adorable petite peluche, elle est déjà livrée !

Et en blanc pour Zélie!

Cette fois-ci, il ne me restait plus que des minuscules fragments du tissu violet étoilé et guère plus du tissu blanc aux petits oiseaux. J'adorais ces deux tissus, et je me suis donc cousu une petite pochette les réunissant.

In memoriam, en quelque sorte...

Et en blanc pour Zélie!

Vouloir conserver le souvenir d'un tissu????

 

                        On aura vraiment tout vu...

Rédigé par miclasouris

Publié dans #elle coud

Publié le 24 Mars 2015

Tant mieux parce que c'est justement en orange que je vois l'avenir.

Orange et rose et rouge, parce qu'il faut faire chanter les couleurs...

 

On commence? La panoplie se compose

1) d'une cape de bain bien vaste, bien ample (150 x 150) - elle pourra servir longtemps, longtemps...

Le orange serait tendance? Tant mieux!

J'ai trouvé le petit oiseau du capuchon sur un blog, je ne sais plus lequel. J'ai le tort d'enregistrer des images de réalisations en omettant de noter la provenance... faudra y penser! Que sa créatrice se sente honorée de mon usage de son dessin...

Le orange serait tendance? Tant mieux!

2) d'un matelas à langer nomade et bien confortable car tout molletonné :

Le orange serait tendance? Tant mieux!
Le orange serait tendance? Tant mieux!
Le orange serait tendance? Tant mieux!

Et j'ai encore de quoi faire un petit bavoir tout simple (qui viendra plus tard, j'ai d'autres chats à fouetter... ou bien du grain à moudre... ou encore du pain sur la planche).

 

Modèles: cape et bavoir modèles perso (rien que du très simple!) - matelas à langer de Mes jolis mômes (mais entièrement matelassé, matelassage cousu en même temps que le coton imprimé de l'extérieur)

Matériaux: velours rouge Ikéa - coton Indigotex et un fragment de tissu Motif et Cie - pressions KAM - rubans de provenances diverses

Pour l'éponge, en prévision de l'arrivée de bébé (et d'autres bébés dans notre entourage), j'avais fait provision, au moment des soldes et du blanc, de draps de bain bien vastes, dans lesquels je sors donc une cape de bain, un bavoir et une serviette pour sac à langer. La matière est plus jolie que l'éponge au mètre de Toto et les couleurs plus belles (le orange est plus proche de celui de la seconde photo). Et le coût n'est guère plus élevé.

 

D'ailleurs, c'est justement à quoi je dois me livrer: couper une cape de bain pour une petite Zélie toute nouvelle-née!
 

 

 

Rédigé par miclasouris

Publié dans #elle coud

Publié le 20 Mars 2015

L'enveloppe, elle vient de Suisse et elle était dans ma boîte à lettres. C'est la suite de la thèse de Fiston, quelques centaines de pages à corriger.

Les rubans, ils viennent du marché, de chez Mondial tissus... et ils s'emmêlaient dans une jolie boîte en osier (qui, en plus, débordait).

J'avais le choix: commencer la correction ou ranger mes rubans.

 

Devinez ce pour quoi j'ai opté?

Thèse ou rubans, il faut choisir...

J'ouvre ici une rubrique recyclage.

Le système est tout simple, il vous suffit d'un rouleau (vide) de film étirable, et hop! voilà un dévidoir à rubans...

 

Ecologique, ludique, esthétique, économique, ergonomique, pratique...

 

Et la correction, elle l'est, elle?

 

 

 

 

Rédigé par miclasouris

Publié dans #elle cause

Publié le 19 Mars 2015

Un seul gilet pour l'hiver? Cela ne suffit pas...

 

Celui-ci est taillé depuis un moment, il est enfin cousu. Il est censé aller avec cette robe-là:

 

Adèle gilet #2
Adèle gilet #2

Modèle: je l'ai taillé à vue quand Adèle est venue aux vacances de février (et il a été essayé)... environ taille 10 ans, je dirais. C'est le cintre trop grand qui lui fait cette carrure épaulée!

Matériaux: molleton gris étoiles Natacha - coton gris à pois Toto - ruban rouge à pois Mondial textiles - tissu noir et rouge Indigotex - pressions KAM rouge foncé

 

Allez, encore une photo...

Adèle gilet #2

Allez, je vais envoyer le petit colis à destination de Lyon...

 

 

J'espère juste qu'il ne connaîtra pas le sort du colis du manteau...

Rédigé par miclasouris

Publié dans #elle coud

Publié le 18 Mars 2015

La honte... J'ai mis l'hiver à lui tricoter un gilet à la taille... de sa soeur. Elle en avait choisi la couleur: un joli bleu-vert.

Elle a choisi la couleur de son nouveau gilet : un puissant vert-bleu. Décidément, l'ère du rose est derrière nous!

Voici donc le gilet d'Adèle. Tadam!

Adèle a enfin son gilet #1

Un petit modèle top-down selon mon habitude. Encore un, direz-vous! Il n'y a pas grand chose de nouveau. Si si...

Celui-ci est un gilet classique avec côtes 1/1 au bas du corps, des manches, à l'encolure et sur les demi-devants.

Et encore?

Il a un motif de dentelle sur le dessus des manches:

Adèle a enfin son gilet #1

Et puis, il a des augmentations différentes des autres:

Adèle a enfin son gilet #1

J'ai fait une augmentation (M1R ou M1L) avant (ou après) le jeté. Du coup, il n'y a qu'une seule rangée de jetés. Ce ne doit pas être très clair...

 

Voilà, c'est tout.

 

Ah si, il a de très jolis boutons de Catherine (Rita Polka)

Adèle a enfin son gilet #1

Voilà, ça sent le printemps et Adèle a enfin son gilet d'hiver...

 

 

Sauf s'il faut attendre l'an prochain pour qu'il aille... à sa soeur!

 

 

 

 

Rédigé par miclasouris

Publié dans #elle tricote

Publié le 17 Mars 2015

La substance blanche et froide n'est pas seulement blanche et froide. Elle peut aussi être blanche, froide, verglacée, glissante, dangereuse. Parole de cotyle.

Grand Chéri a expérimenté la rencontre violente cotyle/verglas. Bilan: fracture du cotyle (c'est à la hanche que ça se passe). Nous voici donc au calme pour quelques semaines, en attendant que ça passe car il n'y a rien à faire...

 

Mais ça a ses bons côtés: aux Urgences, chacun sait qu'il faut s'armer de patience. D'autant que nous avons fait ça en deux temps: le premier jour, ils n'avaient rien vu sur la radio, ils nous ont rappelés le lendemain pour dire qu'en fait, ben si, il y avait suspicion de fracture, et qu'il fallait revenir pour le scanner, la consultation de l'urgentiste puis celle du chirurgien orthopédiste.

Et tout ça, ça en fait, de l'attente. De quoi finir l'empiècement et tricoter une manche (longue en plus) de mon Vitamin C...

Elle est pas belle, la vie?

 

Cotyle et vitamines

Aux aiguilles 3, en Malabrigo sock, coloris Eggplant.

Bon, c'est vrai, il n'est pas fini... mais c'est un bon début ! Il suffira maintenant de... s'armer de patience...

 

Et puis, vous savez quoi? Tricoter aux urgences m'a attiré des sourires complices, de questions ouvertes, des clins d'oeil amicaux, voire, j'en suis sûre, des regards envieux. Faut croire que le tricot est un excellent adjuvant de communication....

Non mais, vraiment, elle est pas belle, la vie?

 

 

Et puis, il est pas beau, mon cardigan?

Publié le 14 Mars 2015

Beaucoup portée (et c'est là qu'on voit que la laine était de bonne qualité) mais... maintenant trop longue (non, elle ne s'est pas allongée, c'est juste que les hommes et les écharpes doivent évoluer dans le temps).

Voici des mois que mon fils me dit qu'il faut que je raccourcisse son écharpe. Des mois que je lui promets de le faire. Mais il l'oublie chaque fois qu'il vient et je l'oublie chaque fois que j'y vais. C'était l'Arlésienne, cette écharpe...

Je l'ai enfin ramenée de Suisse pour la raccourcir - cela me donne aussi l'occasion de vous la montrer...

L'écharpe proverbiale de mon fils

e

Reconnaissez-vous les couleurs subtiles et les délicates variations de couleurs de cette laine?

 

L'écharpe proverbiale de mon fils
L'écharpe proverbiale de mon fils
L'écharpe proverbiale de mon fils

Vous avez tout faux!!!!

Non, ce n'est pas de la Noro...

L'obtention de ces subtiles couleurs et ces délicates variations résulte de ma seule compétence (ça c'est mon quart d'heure "totale immodestie et auto-cirage de pompes", parce qu'"on n'est jamais si bien servi que par soi-même"!).

Non, plus sérieusement, ce sont des fils de la Droguerie (Surnaturelle et Tweed). J'ai tricoté deux fils ensemble en alternant C1+C1, C1+C2, C2+C2, C2+C3... etc, et en introduisant de temps en temps le fil violet qui fait chanter le tout. Les côtes 2/2 accentuent les transitions.

Une écharpe toute simple.

Mais exigeante en patience - parce qu'elle était vraiment vraiment longue et que Fiston 2 la voulait toujours plus longue, et que, tout ça, ça faisait beaucoup de fils à rentrer, car je n'ai pas lésiné sur les transitions (mais "Patience et longueur de temps font plus que force ni que rage", n'est-ce pas?)

 

 

 

Dire qu'il faut en enlever 40 cm...

 

Et quand je pense que j'ai eu très peur de n'avoir pas assez de laine pour la première rangée (rouille en haut) de rangs raccourcis de mon Enchanted. Il aurait suffi d'attendre un peu... car "tout vient à point à qui sait attendre".

Le manque de rouille m'a empêchée de reprendre les quatre bandes du haut dans le bas du pull - ce qui m'a forcée à imaginer une autre solution. Dont je pense à vrai dire qu'elle est bien plus satisfaisante (et hop, retour de l'immodestie, "chassez le naturel...")

Donc "tout est bien qui finit bien".

 

 

 

Je vous quitte avant d'avoir épuisé ma réserve de proverbes... et vous!

 

 

 

 

 

Rédigé par miclasouris

Publié dans #elle tricote

Publié le 11 Mars 2015

Je suis enchantée...

 

Mon Enchanted est enchanteur!

 

Mon Enchanted m'enchante...

Enchanted...
Enchanted...
Enchanted...
Enchanted...

Je l'aime...

Il est beau de partout...

Le modèle est sublime, même si je l'ai adapté à ma sauce, comme d'hab'!

Il est addictif à tricoter (j'ai mis seulement 11 jours à le réaliser!)

Il m'a permis de liquider (un peu de) mon stock de laine tweed.

 

Je suis complètement à l'West (Stephen)!

 

 

 

Sur ma page Ravelry, vous trouverez le détail des laines et des modifications apportées au modèle.

 

Rédigé par miclasouris

Publié dans #elle tricote