Publié le 16 Juillet 2014

Alphabaylise #2

Alphabaylise #2

Mais elle a encore besoin de châles, la souris? Je vous entends le penser...

 

Bah non, je n'ai pas vraiment BESOIN de châles, j'en ai déjà quelques-uns. Encore que... Ils ne vont pas tous avec tout (mais ça, faut avoir le sens de la nuance!)

 

J'ai p'têt' bien juste besoin de tri-crocheter des châles, en fait...

 

Celui-ci a été crocheté en quelques heures le week-end dernier en Avignon (c'est bien pour ça, le crochet, ça avance vite). C'est encore un Alphabaylise. Vous connaissez le terme depuis quelque temps si vous me suivez. Et pour celles qui n'auraient pas suivi, il est apparu sur ce post ().

 

Mais il y a une nuance de taille: j'ai fait une autre bordure.

Je vous la dévoile, non bloquée:

Alphabaylise #2 bordure
Alphabaylise #2 bordure

Alphabaylise #2 bordure

Je pense qu'il faudra la bloquer pour qu'on voie bien les petits zigouigouis que j'ai faits sur chaque arceau - on en distingue un  en haut sur la deuxième photo.

Mais en même temps j'ai peur que ce soit au détriment du petit côté frisotté que j'aime bien!

 

Ah la la ! la vie, c'est un champ de dilemnes...

 

 

Un dernier p'tit truc. Si vous allez à Avignon pour le festival, je vous consille vivement d'aller voir:

- "Opéra pastille" d'Acide lyrique à l'espace Alya (c'est complètement déjanté, on rit à gorge déployée, la diva est géniale, et ce sont de vrais artistes lyriques)

- "La fleur au fusil" de François Bourcier au collège de la Salle (ce n'est pas le même registre, c'est sur la guerre de 14, le comédien est extraordinaire)

Mes deux coups de coeur!

Rédigé par miclasouris

Publié dans #elle crochète

Publié le 15 Juillet 2014

Pourquoi les gens se taisent-ils face à des vannes sexistes?

 

Nombreux parmi les hommes que je connais, qui sont intransigeants sur les propos et les vannes racistes (et là, sur le coup, ils ont bien raison!), eh bien, ne relèvent jamais les vannes sexistes et machos de leur potes... qui les font bien sûr en présence des femmes (ils se contenteraient de les faire entre mecs, je dirais qu'ils régressent, nous, les femmes, on a aussi des propos ados et régressifs entre nous). Mais quand on est en groupe, ce sont toujours des mecs qui font ces vannes et la présence de femmes ne les en empêche pas! Et surprise il n'y a jamais de vannes sur le "mâles blanc dominant" (et si on en fait une, on est taxé d'agressivité!)

Moi, avant, je relevais. Je faisais des vannes sur le "mâle blanc dominant" Ce qui me donnait une réputation de nana agressive, qui ne comprend pas l'humour, d'emmerdeuse prête à gâcher l'ambiance.

J'ai appris à me taire. J'ai même appris à une époque à en rire. C'est comme quand les blacks rient aux blagues racistes - s'ils ne rient pas, c'est qu'ils n'ont pas le sens de l'humour, et ça, c'est dur quand on est dans un groupe. Mais ils doivent quand même avoir l'impression de pactiser avec l'ennemi. Moi, ça me faisait cet effet-là, quand je riais avec les rieurs.

Maintenant, je me tais encore, pour pas plomber l'ambiance, mais je ne ris pas et je bous de colère. Colère contre l'auteur de la vanne, colère contre les hommes présents qui ne mouftent pas, contre les femmes qui acceptent (mais elles, je ne sais même pas si elles sont choquées, et je me dis que, si elles le sont, elles font peut-être comme je faisais, se mettre du côté des rieurs).

Mais ça me gâche quand même l'ambiance...

 

Le pire, c'est que le temps qui passe ne me fait pas plus accepter. Je dirais même, c'est encore pire. Je suis de plus en plus réactive...

 

Hola, la souris, on se calme... C'est-y-pas que tu serais féministe*?

 

 

* gros maot (chacun sait que les féministes sont des nanas envieuses du pénis et mal....)

 

 

C'était juste un coup de gueule en passant..

Rédigé par miclasouris

Publié dans #elle lutte

Publié le 9 Juillet 2014

C'est pas que j'aie une folle envie de washer les dishes à la main (le lave-vaisselle, c'est quand même pratique pour ça).

 

J'ai juste cédé à la mode de ces petites bestioles crochetées (je trouve que ça en a vraiment l'air!) destinées à remplacer les éponges grattantes et j'ai crocheté mon premier tawashi !

 

Tawashi

Tawashi

C'est elle qui m'en a donné l'idée... et l'envie d'essayer. J'ai utilisé son lien, mais il y en a plein d'autres, tapez "tawashi" dans votre moteur de recherche et vous verrez!

Allez, j'y ai passé... disons une petite heure!

 

Bon, mon tawashi est tout petit.

Mon tawashi est tout plat.

Mon tawashi ne doit pas gratter bien fort.

Et en plus il est assorti à mon gilet (jusqu'où ira se nicher le souci d'élégance?)...

Wash the dishes?  Tawashiiiiii!

Vais-je vouloir le mettre dans l'eau de vaisselle, mon tawashi?

 

 

 

 

Rédigé par miclasouris

Publié dans #elle crochète

Publié le 8 Juillet 2014

Vous ne l'auriez pas fait?

Moi non plus...

Si, quand même, j'aime bien...

Quoi, mon assortiment de couleurs est osé?

Eh bien, je l'ai fait!

 

Maintenant, que je vous explique le pourquoi du comment de cette petite cousette vespérale.

J'avais un petit reste du tissu à cercles de La Droguerie, dans lequel j'avais confectionné une robe pour Adèle quand elle avait deux ans. Je gardais précieusement ce petit morceau, y taillant parfois très parcimonieusement un empiècement, un côté de valisette, un rabat de porte-cartes...

 

Quoi, mon assortiment de couleurs est osé?
Quoi, mon assortiment de couleurs est osé?
Quoi, mon assortiment de couleurs est osé?

Il en restait encore un peu, que j'avais conservé dans le but de l'intégrer à un vêtement. Hier soir, je l'ai sorti, je l'ai déployé, j'ai posé des tas d'autres coupons à côté, et ça a fait tilt avec le petit métrage de turquoise fleuri. C'était pile ce que je voulais...

Quoi, mon assortiment de couleurs est osé?

Je ne me suis pas pris la tête: j'ai taillé le même petit haut que celui-ci - que j'avais raté, si vous vous en souvenez, et que je ne cesse de porter.

Même modèle, un peu plus de longueur, un passepoil satin (c'est tout ce que j'avais sous la main), une heure devant ma MAC, et hop! sur le dos!

(C'est façon de parler parce qu'en vérité, c'était l'heure du pyjama!)

 

Je l'ai retrouvé sur son cintre ce matin. Et je l'aimais encore.... autant sinon plus...

 

 

Modèle: perso (et de mémoire!)

Fournitures: tissu à cercles La Droguerie (et j'en ai encore un peu!) - tissu turquoise fleuri Thread & Needles - biais à pois Fil 2000

 

 

 

 

 

Rédigé par miclasouris

Publié dans #elle coud

Publié le 7 Juillet 2014

Enfin décroché de son support de mousse, enfin bloqué, enfin présentable, le voici dans toute sa splendeur:

Mon magnifique châle Pop spots
Mon magnifique châle Pop spots

Mon magnifique châle Pop spots

C'est un modèle superbe de Juju Vail (ici sur Ravelry).

Regardez de plus près comment le point est beau:

Et voici la merveille!

Modèle: Pop spots de Juju Vail (ici sur Ravelry)

 

Laines: 1 pelote de Mille Colori lace and socks pour les spots, une pelote de Phildar Lambswool coloris paon pour la bordure, et pour le reste ceci:

Et voici la merveille!

une laine 100% mérinos 6 fils en cône que je traîne depuis des années, et que je n'utilisais pas parce qu'elle n'est absolument pas retordue et que je m'en méfiais. Mais là, le gris collait parfaitement, d'autant mieux que je lui ai adjoint un fil de superkid mohair gris bleuté très pâle qui lui a donné encore plus de moëlleux et de tenue.

Je ne suis pas déçue! D'ailleurs j'ai démarré un autre projet avec cette laine!

 

Aiguilles: n° 4 1/2

 

C'est un régal de tricoter ce point - Juju Vail l'explique très bien (ici). J'ai pour ma part utilisé la méthode que propose Christine de Savoie (ici), c'est tout simple.

Bon, les derniers rangs sont longs, longs, longs, mais on ne s'ennuie pas. Quant à la bordure, elle monte finalement très vite.

 

 

Et ça ne s'arrête pas là pour moi avec ce point... J'ai déjà l'ouvrage sur mes aiguilles et ce ne sera pas un châle!

 

 

Rédigé par miclasouris

Publié dans #elle tricote

Publié le 6 Juillet 2014

(la mienne, bien sûr, pas encore LA rentrée, on vient juste de sortir!)

 

Hier, je vous montrais des perles.

Certaines d'entre elles n'ont pas moisi dans mes réserves et se sont déjà transformées en un collier multicolore tout léger, un peu ethnique, un peu brut.avec son laçage de cordonnet noir:

Bijoutage de rentrée...
Bijoutage de rentrée...

Et, comme j'avais les mains dans les bijoux-cailloux (pitié, pas genoux!), j'ai continué sur ma lancée.

Mon bracelet favori (du moment) avait cassé, je l'ai donc réparé et je lui ai concocté trois petits médaillons assortis, pour pouvoir en changer en fonction de mes tenues.

Bijoutage de rentrée...

Et enfin, j'ai défait deux petits bracelets achetés en solde il y a des années chez Réserve naturelle et dont les élastiques s'étaient quasiment décomposés. J'adorais ces petits personnages...

Et les voici réarrangés en collier vintage et ethnique (?) (bah oui, les personnages font bien un peu vintage et ethnique, non?...), avec adjonction de perles orange du stock et du plus pur plastique.

Bijoutage de rentrée...
Bijoutage de rentrée...

Et mon stock de perles est loin d'être épuisé - il y a plein d'autres projets sur le gaz...

 

Pourquoi n'ai-je que deux mains et pourquoi les journées n'ont-elles que 24 heures???

 

 

 

Rédigé par miclasouris

Publié dans #elle fait des bijoux

Publié le 5 Juillet 2014

Non, ce n"est pas encore aujourd'hui que je vous montrerai mes tricots mon tricot de vacances. J'étais sur le point de le photographier tel qu'il était, c'est-à-dire pas bloqué, tout mousseux, tout gondolé. Et puis, j'ai pensé qu'il serait encore plus beau bloqué.

Donc présentement, en ce moment-même, il est accroché par mille petites pointes sur son tapis moussu, déployant la beauté de son point, la délicatesse de ces coloris subtils, la légèreté de sa dentelle... Qu'il est beau, mais qu'il est beau !

Ceci est dit en toute modestie, car je ne l'ai pas créé, et je rends hommage à la créatrice de ce modèle génial!

 

Ceci est un aparté.

A propos de modestie et de génie, savez-vous que "Là-bas si j'y suis", l'émission modeste et géniale de Daniel Mermet, disparaît de la grille de rentrée de France Inter. Moi, je veux continuer à l'écouter, na ! Et j'ai signé la pétition.

C'est ici que vous pourrez signer vous aussi, si, comme moi, vous voulez que continue d'exister dans le PAF un espace de pensée autre, libre, subversive, dérangeante souvent, indispensable toujours!

 

Après cette diversion, revenons-en à nos chiffons, c'est très sérieux aussi. Je ne suis pas partie en vacances les mains vides, mais je suis rentrée le panier plein.

Voici mes trouvailles...

Tout d'abord ma cueillette de tissus :

- En haut à gauche: un coton enduit multicolore trouvé sur le marché d'Ars-en-Ré (Les toiles de Ré - faites-y un tour, ils ont des cotons enduits superbes!)

- En fond et au milieu en haut: imitation cuir perforé en taupe et en corail soutenu (Mondial textiles à Cournon)

- En haut à droite: cotons à pois et à moustaches (sur un marché à Oléron)

- En bas et au centre: 3 cotonnades imprimées assorties, un jersey motifs chats et 20 cm de coton imprimé coloré (Coco coupons à Cournon, une bonne adresse pour les auvergnates!)

Que de belles cousettes en perspective!

Cueillettes de vacances

Puis le glanage de perles...

Des perles à foison, de toutes sortes, formes, matières, couleurs - dénichées dans une petite mercerie - rue Paul-Chenavard à Lyon -, qui les bradait à 1€ les 10 (comment résister?):

Cueillettes de vacances

Et puis une toute petite récolte de laine... (je savais qu'à mon retour m'attendait un colis de Holstgarn...)
Juste une pelote de Mille colori lace and socks, pour refaire dans d'autres coloris la merveille que je ne vous montre pas ce jour (c'est ça, l'art d'entretenir le suspense!).

 

Cueillettes de vacances

Je vous fais grâce des quelques articles de mercerie dénichés en cours de route... mais je ne vous épargnerai pas le contenu du fameux colis qui m'attendait à mon retour:

Cueillettes de vacances

 

 

 

Oui, je sais, je suis incorrigible...

 

 

 

Rédigé par miclasouris

Publié dans #elle cause

Publié le 3 Juillet 2014

Presque trois semaines de balade... On était contents de partir, on est contents de rentrer - c'est bien fichu, la vie, quand même!

C'était bien, ce petit séjour charentais...

 

Il y a eu:

Du camping sauvage dans des endroits idylliques et déserts (et aussi du vrai camping dans des petits campings tranquilles et presque vides)

Réminiscences charentaises

Du sable, des dunes, de l'eau (et quelques bêtes!)

Réminiscences charentaises
Réminiscences charentaises
Réminiscences charentaises
Réminiscences charentaises
Réminiscences charentaises

Des phares, des pontons, des bateaux (et des aquarelles de Grand Chéri):

Réminiscences charentaises
Réminiscences charentaises
Réminiscences charentaises
Réminiscences charentaises
Réminiscences charentaises
Réminiscences charentaises
Réminiscences charentaises
Réminiscences charentaises

Des maisons blanches et des roses trémières:

Réminiscences charentaises

Et puis moi à vélo... et pas pour rigoler - la dernière balade atteignait les... 18 km !

(C'est bien pour ma rééducation, parce que, comme chacun sait - ou non - le sport chez moi c'est presque un gros mot!)

Réminiscences charentaises

Et puis un peu de tricot quand même, mais c'est pour le prochain post!

 

 

 

 

Rédigé par miclasouris

Publié dans #elle bouge