elle cause

Publié le 10 Septembre 2021

Nous voici de retour d'une balade en combi, du Queyras à la Drôme - pas très loin de chez nous, donc, point n'est forcément besoin de partir loin pour avoir des étoiles dans les yeux !

D'ailleurs, des étoiles, nous en avons vu, des vraies, celles qui illuminent nos nuits étoilées : au milieu de nos quinze jours de vacances, nous avons passé une nuit à l'Observatoire des Baronnies provençales.

Observatoire Astronomique Formation en astronomie

C'était le cadeau surprise que m'ont offert pour l'irruption imprévisible et saugrenue du chiffre 7 dans mon âge, mes fils, ma mère et mon Grand Chéri.

Ce fut magique : le temps fut magnifique (une des plus belles nuits de l'année, nous a-t-on dit), nous n'étions que nous deux, mon Grand Chéri et moi, et nous avons pu profiter pendant plus de dix heures d'un astronophysicien, d'un ingénieur de coupole et donc d'une coupole, pour nous tout seuls. Nous avons pu observer tous les astres de notre système solaire (sauf Mars), poser notre regard sur des étoiles lointaines, voir des cimetières et des pouponnières d'étoiles, repérer une galaxie lointaine, et même assister ("mathématiquement" s'entend, car on ne peut l'observer avec les télescopes) au passage devant son soleil d'une exoplanète (pas tout frais, l'évènement, puisqu'il datait de 1082 ans !)...

En résumé, cette nuit sous la coupole fut un moment inoubliable. Les fistons avaient bien choisi ce cadeau surprise (bon, ils connaissent depuis longtemps ma passion pour l'astrophysique et la cosmologie !).

 

Hier, nous avons retrouvé notre maison. Et nos yeux brillants !

En effet, à peine rentrés, nous étions encore en train de vider le combi quand une visite s'est annoncée. On nous apportait l'affiche de l'expo de mon Grand Chéri :

Les yeux dans les étoiles

... et surtout les carnets de dessins tout frais sortis de chez l'imprimeur !

Feuilleter le premier exemplaire fut un grand moment d'émotion (et de fierté !) :

Voir les commentaires

Rédigé par miclasouris

Publié dans #elle cause

Repost0

Publié le 17 Août 2021

Le pull de la souris avance bien. Je parle bien de celui qui est en cours, vous savez, le rose/violine. Mais la souris passe un temps fou à dessiner la dentelle qu'elle veut en bas : une grande dentelle florale. Grande, c'est-à-dire sur une vingtaine de mailles.

Le corps du pull tricoté en rond fait 261 mailles (ne me demandez pas pourquoi,  il devait en faire 256 selon les calculs de la souris - c'est un pur miracle, des mailles se sont rajoutées en route !).

 

La souris s'est souvenue d'une histoire (ancienne) de diviseurs et de multiples . Elle a donc cherché les diviseurs de 261 et elle a trouvé : 1, 3, 9, 29, 87, 261.  Quelle chance de tomber sur un nombre quasi-premier !

Et ceux de 262 ? 1, 2, 131, 262. Encore pire !

Et ceux de 260 ? 1, 2, 4, 5, 10, 13, 20, 26, 52, 65, 130, 260. Nettement mieux ! 

 Et la souris en a déduit qu'elle devait dessiner une grille sur 18 mailles. Depuis, elle dessine des grilles de dentelle sur 18 mailles :

Quelle dentelle choisir ?
Quelle dentelle choisir ?

Et elle les essaie, bien sûr :

Quelle dentelle choisir ?

La souris est un génie des mathématiques, c'est bien connu.

La souris fait totalement confiance à ses compétences calculatrices.

Eh bien elle a tort !

 

Ni 261, ni 260, ni 262 ne sont divisibles par 18. Les multiples de 18 aux alentours de 261 sont 252 ou 270. Il faudrait soit rajouter soit enlever 9 mailles... bien trop donc.

 

Bon, la souris va essayer sur 260 mailles avec des grilles sur 20 mailles (260, ça se voit tout de suite que c'est divisible par 20 !)

 

La souris est nulle.

En maths.

Entre autres.

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par miclasouris

Publié dans #elle tricote, #elle cause

Repost0

Publié le 25 Juin 2021

Je partage avec vous ce petit article en guise de retour d'expérience sur mes essais de filage.

Filer... ou se défiler ?

Tout d'abord, j'ai beaucoup aimé le geste du filage : sa lenteur immémoriale, l'attention toute tendue vers la rotation du fuseau, le toucher fin de la fibre qui s'étire...

Mais je lui reproche, non pas cette lenteur qui ne me dérange pas (au contraire, j'aime !), mais sa vitesse : celle avec laquelle le fuseau touche le sol quand on file assise. Je n'ai certes pas dépassé le stade où on coince le fuseau entre ses genoux  pour étirer la fibre, mais il ne me semble pas que cela ralentisse la vitesse de filage, au contraire.

Mon fuseau bricolé s'est avéré assez efficace (mais je n'ai aucun point de comparaison) - on va dire assez efficace pour filer un fil !

Ce fil est irrégulier, moins vers la fin, mais toujours. J'ai sans doute commencé à filer avec ce qui n'est pas le plus simple à filer : diverses laines de feutrage que j'avais cardées ensemble (et pas un beau ruban homogène). J'ai eu beaucoup de raccords, les fils de couleur restant relativement séparés, et les raccords ne sont pas très réussis.

Mon fil est beaucoup plus épais que ce à quoi je m'attendais : il me semble qu'il a beaucoup gonflé - vrai ou faux, je ne sais. Mais il ne "tortillonne" plus, ce qui me semble être un progrès !

Par contre, il est sans doute de ceux qui grattent et piquent - ma fibre n'ayant pas été sélectionnée pour sa douceur. C'est ce que j'avais sous la main - pour ma faire la main, justement, avant de toucher à mes deux belles fibres achetées par la suite.

J'ai retordu avec un fil de Holstgarn car je voulais garder toute la longueur, sans avoir un fil célibataire pour autant. Le retors, qui fut, je le redis, très capricieux, est peu serré - ce n'est pas pour me déplaire.

Un constat s'impose aussi : mon épaule, après quasi 48 h de filage, est douloureuse - elle est encore très fragile et cela ne l'a pas arrangée. Pour le moment, j'ai rangé mon fuseau !

 

En conclusion : l'expérience sera à retenter (un jour) :

avec un fuseau plus équilibré, plus "inerte", bref un fuseau de pro,

- avec une laine mieux "préparée", plus facile à filer,

- et avec... une épaule mieux remise !!! 

Comme dirait Grand Chéri, "un bon ouvrier a de bons outils".

 

Et puis, à la fin, il a conclu, en homme pragmatique, "tout ça pour ça  !" 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par miclasouris

Publié dans #elle joue avec la laine, #elle cause

Repost0

Publié le 3 Mai 2021

 

Un article paru dans le Dauphiné Libéré du 27 avril dernier :

Monsieur...

La souris est toute fière de son Grand Chéri...

 

 

 

 

Si vous voulez voir ses dessins, vous les trouverez sur Flickr ou sur sa page Facebook - ou encore sur son blog "Je croque donc je suis".

 

Voir les commentaires

Rédigé par miclasouris

Publié dans #elle cause

Repost0

Publié le 2 Mars 2021

La souris a été folle de bonheur : quatre de ses petits-enfants (et deux fils, ne les oublions pas !) sont venus passer quelques jours à la maison.

Et puis, ensuite, elle est partie à Paris pour accompagner sa maman chez l'oncologue. Malheureusement, les nouvelles n'étaient pas bonnes et une nouvelle chimio a été entreprise pour reprendre du terrain sur l'avancée du cancer. La souris sera souvent parisienne , ou sa maman grenobloise, dans les mois à venir.

La bonne nouvelle, c'est que la maman de la souris a reçu son premier vaccin anti-covid !!! Un soulagement... Maintenant, la souris rêve d'avoir sa propre dose !

 

Et le tricot dans tout cela ? Il n'y a guère eu de place pour le tricot dans cet emploi du temps chargé.

Vous vous direz sans doute : "Mais un aller-retour Grenoble-Paris, c'est bien plus de six heures ? N'est-ce point un temps propice à la concentration qu'exige cette activité ?". C'est vrai : et la souris a bien tricoté plus de six heures, mais elle n'a fourni que des échantillons de points qui ne la satisfaisaient guère : elle est à la recherche du POINT, LE point (de dentelle, précisément) qui fera s'exclamer toute personne qui la verra porter LE pull auquel ce point est destiné :

" C'est TOI qui as tricoté ce pull ? Wouaouh !"

LE point de LE pull

Mais elle ne l'a pas trouvé : il faut que LE point soit couvrant, point trop géométrique, assez grand, de préférence en quinconce ou tel qu'on ne distingue pas immédiatement la séquence, sans noppes parce que celles de la souris vont systématiquement se cacher sur l'envers, mais avec des reliefs, pas trop cependant...

La souris voit déjà LE pull.

Mais elle ne distingue pas bien LE point...

 

Alors, elle essaie : des fils, des assemblages de fils, des assemblages de couleurs, des assemblages de fils et de couleurs, et puis des numéros d'aiguilles, et même des révisions (les diminutions, les augmentations, les bind-off...)

 

Depuis son retour, elle a repris le pull d'Anaïs qui touche à sa fin, mais le jacquard du bas des manches la fait se crisper et la bursite, qui s'était calmée, se réveille un peu.

Et elle se dit qu'elle aurait peut-être mieux fait de finir cet en-cours au lieu d'accumuler des échantillons de points ! Le pull partira en Suisse pour l'arrivée du printemps...

 

Mais les tricopathes sont-elles logiques ?

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par miclasouris

Publié dans #elle bouge, #elle cause

Repost0

Publié le 14 Janvier 2021

Sylvie m'a demandé quelles étaient mes laines favorites. Je partage avec vous la réponse que je lui ai faite... et que j'ai même étoffée !
 
Mes marques de laines favorites ? Difficile à dire ! Plusieurs critères rentrent en ligne de compte : la composition, la couleur, le prix... 
 
 
 
Quand j'ai repris le tricot dans les années 2000, j'ai retrouvé le chemin de ma boutique de laine favorite dans les années... euh... on va dire au siècle dernier : j'ai nommé la Droguerie, et j'ai recommencé avec le mélange Plumette + alpaga. C'est un mélange que j'affectionne toujours, et qui n'est au final pas si cher que cela.
 
J'ai souvent utilisé, à la place du fil Plumette, un superkid mohair que j'achetais à Paris (dans la boutique Huguet - est-elle encore ouverte ?). L'alpaga-soie, quelle qu'en soit la marque, est une matière superbe, que j'adore pour les châles, et qui fait merveille dans les pulls - mais en alourdit le coût. Je me rabats donc souvent sur des mohairs italiens - de ceux qui comportent environ 70% de mohair/30% de nylon (en-dessous, c'est souvent moins doux) comme la Camelot de Lineapiu que j'achète en cône.
 
J'aime beaucoup les laines un peu rustiques, un peu sèches, et je les marie la plupart du temps avec un fil de superkid mohair. C'est vraiment mon combo favori.
 
La marque danoise Holstgarn offre une gamme étendue de fils  de belle composition aux coloris superbes - et au rapport qualité-prix intéressant. J'ai beaucoup tricoté la Coast (mi-laine mi-coton) et la Tides, ex-Samarkand (laine et soie). Je commande sur le site danois.
 
Autre marque, cette fois norvégienne : la très connue marque Drops distribuée en France (boutiques physiques et sur le net). Les fils sont nobles et les coloris sont beaux. La Fabel est parfaite pour les chaussettes, l'alpaga tricoté avec du mohair est moelleux à souhait et la Delight a des variations de coloris intéressantes. Le rapport qualité-prix est imbattable.
 
Je ne suis pas une inconditionnelle du mérinos, mais le BB mérinos de Fonty et celui de Lang sont d'une grande douceur. Je ne raffole pas de celui de Drops.
 
 
Et sinon, j'achète souvent mes laines chez Lanae, une boutique grenobloise qui vend aussi sur le net : j'aime quasiment toutes les laines qu'Ana choisit ! Je partage son goût pour les pures laines un peu "rustiques" (ce qui ne veut pas dire piquantes et importables !)

 
Je n'ai rien contre les laines mélangées, ou les matières synthétiques, mais je leur préfère les matières plus naturelles - la laine qui pousse sur le dos d'un mouton les protège du froid... et moi aussi !
Mes laines favorites

Quant aux laines des teinturières indépendantes, je les trouve souvent très belles, mais leurs prix (légitimes au demeurant) les rendent moins accessibles, voire totalement inaccessibles (par exemple en quantité pull !).

J'en possède, mais ce sont mes trésors et j'ai beaucoup de mal à les tricoter...

Et je leur fais aussi parfois un petit reproche : le pooling (ou les zébrures) qu'elles font quand elles sont trop colorées ou trop irrégulièrement colorées.

 

Et vous, quelles sont vos laines favorites ?

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par miclasouris

Publié dans #elle cause, #elle partage

Repost0

Publié le 5 Janvier 2021

Nous voici en 2021...

Après cette étrange et difficile année 2020, je nous souhaite avant tout de retrouver notre sociabilité d'avant...

Mais cette année, nous avons l'espoir ; peut-être le vaccin tant attendu nous offrira-t-il enfin la possibilité de

 

tomber le masque

 

 

Voeux laineux
Voeux laineux
Voeux laineux
Voeux laineux
Voeux laineux
Voeux laineux
Voeux laineux
Voeux laineux

Enfin ... des p'tit cafés en terrasse !

Enfin... des tricothés chaleureux entre copines !

Enfin... de bons vrais films dénetflixés !

Enfin... de grosses bises sonnantes sur les joues chaudes de nos parents, enfants ou petits-enfants !

 

Les masques présentés plus haut sont des créations des Ineffables. Si vous voulez en savoir plus sur cette association grenobloise et découvrir leurs merveilleux costumes, cliquez sur les liens ci-dessous.

Voir les commentaires

Rédigé par miclasouris

Publié dans #elle cause, #elle copine

Repost0

Publié le 1 Décembre 2020

Tout nouveau

La Confédération helvétique et la République française

ont le bonheur de compter dans leurs rangs depuis hier

un nouveau citoyen binational en la personne du petit

Aurel

 

Le bébé, les parents, les frère et soeur se portent bien, ainsi que... la mamie comblée ravie de compter un second petit mec dans sa descendance !!!

 

Bon, une fille l'eût tout autant ravie...

 

Je vais enfin pouvoir tricoter du rose !  ;-)

 

Et pour info, le béguin lui allait... aujourd'hui, il devrait encore lui aller demain, mais il lui en faudra sans doute un autre très vite, peut-être même pour la sortie de la maison de naissance !

Celui-ci pesait 9 grammes, je pense que si je mets 10 g dans le suivant, ça devrait aller pour les 15 jours suivants, et qu'il restera assez de laine pour assurer ceux des trois premiers mois !

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par miclasouris

Publié dans #elle cause

Repost0

Publié le 6 Novembre 2020

Telle est la réponse à la question "Trouvez l'erreur" - erreur que personne n'a remarquée...

Moi qui ne voyais qu'elle depuis que Grand Chéri me l'avait signalée, je la trouve insignifiante, dérisoire. Merci à vous qui m'avez permis de l'oublier, c'est à peine si je la remarque depuis hier !

 

J'entends vos voix derrière l'écran :

- Mais , c'est quoi, l'erreur ?

- Quand va-t-elle nous expliquer ce que signifie cette soustraction ?

- 10-01 = 9, ça veut dire quoi ?

 

Je sais, je fais régner un suspense digne d'un polar américain (et dieu sait combien les Américains maîtrisent l'art du suspense !).

 

Allez, la voilà, la réponse : il s'agit de rangs. 10 rangs - 9 rangs = 1 rang. Un rang, c'est l'écart entre les côtes du devant droit et celles du devant gauche. Et peut-être même deux (vous connaissez ma maîtrise du calcul !)

10 - 9 = 1

Et peut-être même deux (vous connaissez ma maîtrise du calcul !)

 

Bon, il faut savoir relativiser : il y a des choses bien plus graves que l'asymétrie de mon gilet rose !

Par exemple le risque de réélection du Fou d'outre-Atlantique ou l'élection d'une partisane des "Culs-ânonnent" au Sénat américain...

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par miclasouris

Publié dans #elle cause

Repost0

Publié le 22 Octobre 2020

Oui, j'ai été déçue de mon châle prune.

Mais non, je ne le déteste pas. Je le trouve léger, aérien, lumineux bien que sombre. Il est doux, vaste, c'est un joli châle.

 

Mais je mets la barre "dentelle" plutôt haut !

Je bave d'admiration, par exemple,...

... devant certaines dentelles japonsaises :

Fausse modestie ?

... devant la dentelle du yoke du Whitehorse de Caitlin Hunter :

Fausse modestie ?

... devant la superbe dentelle du dos de ce top d'Audrey Borrégo (yarnflakes) :

Fausse modestie ?

.... devant les expérimentations créatives de Gannet designs (allez y jeter un oeil, c'est magnifique, merci à Françoise de me l'avoir fait découvrir !) :

Fausse modestie ?

Alors, oui, objectivement et sans fausse modestie, ma grille de dentelle est élémentaire !

Et j'ambitionne de pouvoir créer un jour une grille de dentelle aussi belle et complexe que celles que j'admire...

 

Il y a encore du boulot !!!

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par miclasouris

Publié dans #elle cause

Repost0