Produit ou processus ?

Publié le 1 Juin 2020

L'article que j'ai publié à propos de mon n-ième sac m'a fait un peu réfléchir sur une question que j'ai déjà vu souvent posée sur des blogs. Pourquoi fabriqué-je plus de sacs, de pulls, de bijoux... (de tout d'ailleurs) que ce que je peux raisonnablement porter ?

Tricoter cinq Yokes 120, est-ce raisonnable ? Avoir 25 sacs, au moins autant de hauts, de robes, de pulls... est-ce raisonnable ? C'est en tout cas plus que je ne porte, d'autant plus que je porte surtout les dernières pièces cousues !

 

C'est que je suis une tricoteuse, couseuse, du processus : ce qui me plaît le plus, c'est, au-delà de la fierté de porter un produit tricoté ou cousu main, de le penser, de le prévoir, de le réaliser et de voir sortir de mes mains ce que j'avais imaginé. J'aime faire. Je ne suis pas tant dans l'attente de l'objet que dans celle du résultat de mes idées.

 

Je crois que c'est la même chose pour beaucoup d'entre nous. Et que faire de ces objets "en trop" ?

Les donner ? J'ai des tonnes de châles, j'en ai donné, offert... - que je n'ai jamais vu porter.

Les vendre ? On devrait alors les brader, car nul ne serait prêt à payer au prix de la matière et des heures de travail.

Les uns savent , mais beaucoup ne savent pas, qu'on a passé des heures à tricoter ce châle, ou qu'il faut le bloquer pour qu'il retrouve sa jolie forme initiale...

 

En bref, mes placards sont pleins... de tout ce dont est s'est rempli ce blog !!!

Produit ou processus ?

Par la même occasion,  je me questionne sur ce blog : présenter sans cesse au fil des années (depuis plus de 10 ans maintenant, je n'en reviens pas !) des kyrielles de cousettes, de tricots... c'est un peu répétitif. Je n'ai pas que des idées de génie (loin s'en faut !). Parfois, quand je suis ravie de ce qui vient de tomber des aiguilles, je lâche un "c'est génial !", mais je ne suis pas dupe... La "génialerie" d'aujourd'hui sera remplacée par la "génialerie" de demain... et le regard du temps (juste le mien, hein, pas l'échelle de l'histoire humaine !) me fait douter -" bof, ce n'était pas si terrible que ça ! ".

Ce blog, c'est un peu ma galerie perpétuelle de l'Evolution. Ou mon Himalaya permanent - la course vers les sommets... hors d'atteinte !

 

Mais ce blog me permet aussi d'écrire. J'aime écrire. Je ne suis pas un génie de l'écriture, non, je ne brigue aucun prix : c'est juste que ça me plaît - pareil, le processus (essayer de traduire une idée, trouver et agencer les mots, bref écrire en artisane !)

Et par ce blog, je trouve aussi ici un lien : j'ai le sentiment d'avoir au fil des jours noué des relations, virtuelles mais vraies, avec vous qui me répondez, me parlez de vous, plus ou moins, mais régulièrement. J'ai envie de vous rencontrer, je suis certaine que si cela arrivait, nous nous reconnaîtrions de suite. Je le sais, c'est arrivé !

 

Et ainsi, au fil des jours, je continue de vous poster mes messages : un n-ième sac, un n-ième haut, un n-ième pull, une n-ième robe... Je crains que cela ne soit toujours aussi répétitif !

 

Alors, j'espère que cela vous donne parfois des idées ou même juste un moment de légèreté...

 

Bon, pas aujourd'hui...

 

Rédigé par miclasouris

Publié dans #elle cause

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Nanou 23/10/2020 18:00

Bel article plein de questionnements...
Il serait vraiment dommage d'arrêter la créativité qui nous tient debout et nous permet de surmonter certaines épreuves difficiles.
Perso après avoir fait "autour de moi", et puisque je ne peux pas m'empêcher de faire,je donne aux Restos du coeur afin que des personnes démunies puissent avoir aussi "de jolies choses" ainsi que des objets pratiques pour la vie courante (bonnets bébé,couvertures...)
Continuez, continuez, de toutes façons vous ne pourrez vous en empêcher,non ?

Solstice 22/06/2020 01:35

Ton plus bel article dont la sincérité me bouleverse.
Peu importe ton petit coup de blues, nous, les créatives, nous ne pouvons calmer nos névroses qu'en continuant de créer encore et encore.
C'est ce qui nous donne envie de nous lever le matin, c'est ainsi... et tant pis si nos armoires débordent ou si cela agace nos proches ou d'autres !
Merci Miclasouris.
Merci pour ton amitié virtuelle.
Merci pour ta fantaisie, voire ton petit grain de folie.
Merci pour tous tes partages que j'accueille avec gourmandise et impatience.
Ton blog devrait être remboursé par la Sécu.
Enormes bises.
Solstice

ThalieCassio 03/06/2020 19:11

Souris, il ne faut rien changer ! Les posts sont des bouffées de fraïcheur , et les réalisations sont toujours agréables à regarder !

isa 03/06/2020 16:02

tricot, crochet, couture, patchwork, broderie,... telle est ma thérapie pour passer de bons moments et oublier les moins beaux! Tant mieux si les armoires débordent, c'est si gai d'ouvrir les portes et tiroirs et rêver aux nouveaux ouvrages à réaliser.Se faire plaisir et acheter quelques pelotes d'un coloris qui nous tente ou s'essayer à de nouveaux points et modèles , quel bonheur! Offrir nos travaux à ceux qui savent apprécier est fort gratifiant, garder précieusement une création qui nous a donné du fil à retordre nous pousse aussi à continuer et à persévérer...
Je laisse râler les critiqueurs, ce n'est pas la peine de leur expliquer le pourquoi du comment, ils ne comprendraient pas...
Je suis d'autant plus heureuse de suivre ton blog avec assiduité, le "courant passe", nous ne nous sommes jamais rencontrées et j'ai l'impression de te connaître un peu par l'intermédiaire de tous tes articles!
Merci pour toute ce que tu m'apprends , le partage généreux de tes trucs et astuces et cela toujours avec le sourire.
Biz de Belgique
Isa

Géraldine 03/06/2020 00:14

Quand je réalise un ouvrage, j'ai l'habitude de dire que le budget est à répartir dans plusieurs catégories : habillement, cadeau, déco ET mes loisirs. De même, ce temps passé répond à plusieurs (de nombreux) besoins : faire plaisir, faire des projets, passer du temps à la préparation, puis à la réalisation et SURTOUT se faire du bien et par là même, faire du bien à nos proches par le fait que cela nous fait sentir bien.
Je sais que je casse parfois les pieds à mes prochEs en leur faisant voir les objets réalisés, ou les photos ou mon blog, mais elles savent que partager me fait aussi du bien.
Alors, même si tout ce que nous faisons reste dans un coin, le but est néanmoins atteint.
Et puis, quand c'est partagé comme tu le fais avec ton blog chère Souris, cela devient un bonheur partagé, une motivation, une envie, une émulation. Euh, au fait, je suis toujours sur mon Yok que je n'arrive pas à terminer mais tes 5 m'ont donné envie de commencer et maintenant de le terminer.
Alors merci d'être là et de nous faire sourire, rire et de partager un moment de bonheur.
BIZ