Pourquoi 120 ? [ou comment cuisiner un yoke simplissime]

Publié le 29 Novembre 2019

- Dis-moi, la souris, quel est le point commun entre ce gilet et ce pull ?

Pourquoi 120 ? [ou comment cuisiner un yoke simplissime]
Pourquoi 120 ? [ou comment cuisiner un yoke simplissime]

- Bah... je ne sais pas... Leur couleur ?

- La couleur, oui... mais je parlais d'autre chose !

- L'empiècement en yoke ?

- Oui, mais pas que... Tu les as commencés tous les deux avec 120 mailles ! Et tu viens de monter 120 mailles pour ton nouveau pull. Alors pourquoi 120 ?

- Parce que 120 est un chiffre magique : il est divisible par 2, par 3, par 4, par 6, par 6, par 8, par 10, par 12... Bon, j'en conviens, pas par 9 ou 11 ou 13. Mais on peut se passer de diviser par 9 ou 11 ou 13. En tout cas, moi, en tricot, je m'en passe parfaitement... Je te sens dubitative. Si si, je t'assure, avoir un nombre aussi joliment divisible que 120, en tricot, ça vous ouvre des horizons insoupçonnés. Bon, je sens qu'il faut que je développe... Tiens, je t'explique sur mon nouveau pull !

Pourquoi 120 ? [ou comment cuisiner un yoke simplissime]

J'ai monté 120 mailles, j'ai tricoté la bordure en côtes (je peux ne pas en faire : le pull en coton n'en a pas). Ensuite j'ai fait des rangs raccourcis pour réhausser le dos. Je les ai faits de part et d'autre des épaules (soit de part et d'autre des 120 : 2 = 60 m du dos). Donc, j'ai commencé mon premier RR après 30 m en partant du marqueur du milieu dos, je suis revenue sur 60 m, et j'ai fait le RR de retour. Le RR suivant se fait 3 ou 4 m plus loin, idem en symétrie. Et j'ai fait cela 5 fois (10 RR, 5 sur l'endroit, 5 sur l'envers). J'ai ensuite tricoté une dizaine de rangs en rond et j'ai fait le premier set d'augmentations,  en tricotant tout le long du rang * 1 m, 1 m tricotée deux fois *. J'aime bien cacher ce rang d'augmentations après un rang de m envers (ou comme ici, entre deux rangs de mailles env).

Si tu m'as bien suivie, tu sauras que j'ai augmenté de la moitié des mailles que j'avais : j'en avais donc 120 + 60 = 180. Et là, j'ai fait mon point de dentelle - sur 6 m (j'aurais pu faire du jacquard).  Et là, quand tu choisis ton point, magie, tout motif multiple de 2, de 3, de 4, de 5, de 6, de 8, de 9, de 10, de 12 mailles tombera juste !

J'ai tricoté 4-5 cm en suivant cette grille... et hop ! Deuxième set d'augmentations : * 2 m, 1 m tricotée deux fois *. Et ça tombe encore juste ! J'ai maintenant 180 + 60 = 240 m (encore un nombre merveilleux !). J'ai choisi de change de grille, je vais faire un rangs de petites noppes, jusqu'à avoir une bande de 4-5 cm, et, à nouveau, je ferai un set d'augmentations, le troisième - celui ci en tricotant 2 fois la 4ème maille. J'aurai 240 + 60 = 300 mailles. Nouveau point, ou pas.

- Et tu feras ça jusqu'à quand ?

- J'arrêterai au 4ème set d'augmentations.

- Laisse-moi deviner...  Tu tricotes  fois la cinquième maille et tu obtiens 300 + 60 = 360 m ?

- Tu as tout compris !

- Et là tu fais quoi ?

- J'essaie le pull et je sépare les manches et le corps :  120 m par dos et devant, 60 par manche. (360 = 120 + 120 + 60 + 60). Sans oublier d'ajouter 6 mailles sous les bras.

- Quelle cuisine ! Une vraie recette ! Et ça marche à tous les coups ?

- Disons à 90%. Parfois, je dois faire quelques ajustements au fil des essayages. J'essaie beaucoup. 9a marche pour ma taille avec des aiguilles 4.

- Et ça marcherait pour tout le monde ?

- Bien sûr ! Il faudrait peut-être faire moins de rangs d'augmentations, ou tricoter avec une laine plus fine, ou partir avec moins de mailles. Ou encore faire un set supplémentaire avant pour que l'encolure soit moins creusée. Mais le principe marche parfaitement : 4 ou 5 sets d'augmentations réparties sur la hauteur de l'empiècement. D'ailleurs, c'est ce que préconisait Elizabeth Zimmermann.

- Bah, si la Grande Prêtresse l'a dit...

 

Allez vous pouvez essayer ma recette simplissime...

 

Rédigé par miclasouris

Publié dans #elle partage, #elle tricote

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
S
Merci beaucoup pour cette recette. Je sens que je vais m’en servir un de ces jours. Et puis, tu as une façon d’expliquer super sympa!
Répondre
G
Joli, aucun doute. Simplissime avec moi aux aiguilles, pas si sûr !<br /> Je viens de terminer mon premier top-down avec explications et ce n'est déjà pas si bien réussi.
Répondre
M
Merci pour ces explications très claires qui me seront bien utiles.
Répondre
M
Tu me montreras si tu t"y essaies ? Bonne fin de dimanche (ici il est pourri plein de trombes d'eau...)
S
Bonjour Miclasouris,<br /> Comme d'habitude les modèles de pull et gilet sont fort réussis. Je garde en mémoire la même base d'augmentations pour mes prochains top-down. A tenter avec des ajustements car j'ai une prédilection pour le tricot en 2,5 et je crains ausi le froid au niveau de la nuque.<br /> Autre chose, vous trouvant moins prolifique ces derniers jours, l'envie m'a prise d'aller directement sur votre blog pour découvrir (avec horreur) que vous aviez commis deux messages. Pas d'info de parution dans ma boite mail ! Peu importe, je sais où vous trouver.<br /> Bravo pour l'énorme production de sacs et pochettes. J'espère que vos marchés de Noël rencontreront le succès que vous escomptez.<br /> Amicales bises<br /> Solstice
Répondre
M
Oui, l'usine a tourné à plein régime. mais depuis mon retour de Paris, c'est le tricot qui m'occupe - et ça me manquait ! Bon tricot et merci !
N
Un grand merci pour la recette moi qui me pose toujours un tas de question quand je fais un top down ! Je l'imprime et je m'en sers au prochain pull car j'adore quand c'est échancré ! Heureuse de vous avoir revue sur le podcast ... pour quelqu'un qui n'avait rien à montrer !!!! Toujours aussi productive !!. Doux week-end à vous
Répondre
M
Je dois avouer que ma production de sacs est pochette était importante, mais j'avais vraiment besoin de projets "free lance" !!! Et celui-ci en est un vrai de vrai. J'adore avancer au gré du désir.... ;-)