Publié le 1 Juin 2022

Après un séjour suisse an famille, séjour ô combien bénéfique avec toute ma famille, me voici de nouveau parisienne - mais pour bien peu de temps puisque ma maman est toujours en clinique, reposée, bien prise en charge et n'a plus besoin de ma présence constante. Je suis rentrée lundi de Bâle et repars donc demain pour accompagner mon Grand Chéri aux rencontres des Urban sketchers à Lille. 

 

Pendant que l'Homme dessinera dans la journée, je visiterai Lille que je ne connais pas. Ce sera un séjour touristique, culturel... mais aussi mémoriel, puisque ma grand-mère paternelle était Lilloise, avant d'être contrainte de quitter cette ville avec sa famille lors de la guerre 14-18 et de s'installer en région parisienne. Sa mère, mon arrière-grand-mère était belge, et venait sans doute d'Ixelles.

Mon fils cadet, en bon historien, a retracé une histoire de cette famille à partir de documents anciens, de photos jaunies, et du "petit carnet noir" contant la guerre de l'oncle de ma grand-mère, mobilisé en même temps que son fils. Il a édité un livre familial donnant vie à cette part ignorée du passé familial. Je sais donc que la famille habitait le quartier de la Madeleine. Sans doute irai-je y traîner mes guêtres...

 

Mais je compte aussi visiter les hauts-lieux du tricot et des arts du fil ! 

Dites, les filles, si vous êtes du coin, pouvez-vous m'indiquer les incontournables lillois ? Mieux encore, peut-être pourrai-je vous y rencontrer en chair et en os ? Que diriez-vous de me les faire découvrir ?

 

Alors, si tel est le cas, grande est mon impatience...

Voir les commentaires

Rédigé par miclasouris

Publié dans #elle bouge

Repost0

Publié le 24 Mai 2022

Une petite halte chez moi avant de repartir pour le Jura suisse où je vais retrouver mes fils et leurs familles... quel bonheur !

My mother is a warrior !

Elle se remet peu à peu, ses fractures se consolident, et la clinique est super question rééducation. Je la sais en de bonnes mains pour cette semaine seule.
Je rentrerai directement de Bâle à Paris le lundi 30.

 

Peu de travaux créatifs ces derniers temps.
Le top (ou pull ?) vert avance tout doucement - bon, de la dentelle aux aiguilles 3,25, ce n'est pas le plus rapide à tricoter !

Une chaussette de Fils aîné est, elle, à un orteil de la fin... il lui faudra vite une compagne !

 

Mais j'ai retrouvé les amigurumis que j'avais commencés pendant ma semaine confinée. Je n'en avais terminé qu'un, qui va partir en Suisse, il est destiné à Simeon :

Pas pas pas parisienne...
Pas pas pas parisienne...

J'avais l'intention de crocheter un amigurumi pour chacun de mes petits-enfants ou bien un lot pour tous les plus jeunes... C'est si vite fait et il y a tant de modèles sympas dans les livres de So Croch':

 

Pas pas pas parisienne...Pas pas pas parisienne...Pas pas pas parisienne...

Bon, ce sera pour plus tard... quand le mojo sera là, ou quand les temps seront plus calmes...

Après tout, on n'est pas au rendement !

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par miclasouris

Publié dans #elle crochète, #elle tricote

Repost0

Publié le 19 Mai 2022

Merci, les filles, pour vos réponses et commentaires - je les lis tous et ils me font un bien fou ! Mais le temps - et l'énergie - me manquent pour y répondre. Sinon par un grand sourire que je vous adresse mentalement (mais vous ne le voyez pas...)

 

Quelques nouvelles.... pas grand chose, j'avoue... Les jours se suivent, se ressemblent : clinique, maison, clinique, maison - et entre temps des courses, plein de coups de téléphone bavards avec la famille, les amis, les tricopines - et mon Grand Chéri qui est rentré hier de son séjour corse... qui devait être le mien, bouh !

Ma mère est en séjour SSR dans une clinique du XVIIème (la  clinique de la Jonquière - une clinique du groupe Orpéa ;-) et en est ravie. La prise en charge est excellente : kiné tous les jours, ergothérapie, ateliers de groupe, visites régulières du médecin, prise en charge du cancer, de la douleur... Il y a un petit jardin sympa, propice aux relations sociales. On ne dira juste rien de la nourriture

J'ai pu ralentir le rythme de mes visites à la clinique et je pense pouvoir partir pour le week-end de l'Ascension en Suisse : mon fils a loué un gîte où nous nous retrouverons tous (mes deux fils, leurs familles et nous).

J'ai aussi pu prendre le temps de retrouver des tricopines parisiennes (et suisses !) rencontrées lors du séjour tricot & Co - une éclaircie bienfaisante ! - et de... visiter avec elles le magasin de laine Cat'laine. Vous savez ma faiblesse laineuse, voici ma trouvaille, de la Katia Air lux :

Papapapa...risiennePapapapa...risienne

J'ai échantillonné, dessiné la grille dentelle de mon yoke et même monté l'encolure :

Papapapa...risienne

En espérant que je n'ai pas fait la même erreur que pour mon top en coton : l'encolure, une fois le tricot mis sur des aiguilles longues et tardivement essayé, s'est avérée trop, beaucoup trop large :

Papapapa...risienne

En cours de détricotage... je devais ne pas avoir la tête au tricot-réflexion !

La seule chose qui avance doucement, ce sont les chaussettes (grises !) de Fils aïné (le trajet aller en métro s'y prête, le trajet retour s'effectuant souvent dans un métro bondé, l'horreur).

 

Finalement, on dirait que ma tête tricoteuse me revient peu à peu...

Voir les commentaires

Rédigé par miclasouris

Publié dans #elle cause, #elle tricote

Repost0

Publié le 12 Mai 2022

Toujours parisienne... pour combien de temps ? 

Mais je vais avoir plus de temps pour moi...

 

Je suis désolée de n'avoir pu répondre à chacune de vous - j'ai été touchée de vos commentaires, cela m'a bien soutenue d'autant que je suis assez seule à Paris - mon Grand Chéri est toujours en Corse où il peint, dessine, peint, dessine... et s'ennuie un peu dans sa solitude forcée !

 

Bah, c'est la vie...

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par miclasouris

Publié dans #elle se youtube

Repost0

Publié le 4 Mai 2022

Mon vol pour la Corse est parti à 15 h 40, sans moi - car je suis de nouveau parisienne...

Ma maman est hospitalisée. Chute et fracture déplacée du coude droit. Plâtre puisque une opération, au vu de son état général, présente des risques. Reprise du cancer et de la chimio qui était en pause.

Mais, pour le service de gériatrie aigüe où elle a été admise en urgence, elle est valide, elle a toute sa tête, elle est continente. Elle peut rentrer chez elle.

Je me bagarre pour qu'elle soit admise en service de suivi et rééducation.

Mais, à la question "Le séjour amènera-t-il une amélioration de l'état du patient ?", le service conclut que non. Puisqu'aucune rééducation n'aura démarré. Bah oui, puisqu'elle est plâtrée. Donc, ce serait un séjour de confort.

Une demande a néanmoins finalement été faite. 

Peut-être ma mère pourra-t-elle y être accueillie quinze jours ? trois semaines ? 

Après quoi, elle pourra sortir. Puisqu'elle sera autonome.

 

Je fulmine... 

Comment fait-on ? On se débrouille ? 

Qui a mis la Santé dans cet état ?

 

 

Et puis, pourquoi donc vous enquiquinerais-je avec ça ? Y a pas de tricot, pas de couture, pas le moindre petit bricolage... et je ne sais pas quand il y en aura de nouveau...

J'ai bien emmené des chaussettes, mais elles n'avancent pas. Le trajet que j'effectue ne s'y prête guère : bus + tram + bus  (de banlieue à banlieue ) sont bondés aux heures où je les prends. 

Dites, les Parisiennes, vous faites comment pour tricoter dans les transports en commun ?

 

Je vous embrasse, mes chères copines...

 

Une souris déprimée  en colère qui va arrêter de récriminer...

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par miclasouris

Publié dans #elle cause

Repost0

Publié le 30 Avril 2022

Décidément, la souris ne lâche pas prise ! La lutte continue pied à pied contre le contiguous... Ce dernier a vaillamment résisté mais semble avoir perdu pied. 

En ce moment, la souris veut des manches montées, mais elle ne veut pas les coudre. Et elle veut tricoter en top-down ! La solution : la méthode  contiguous. Connaissez-vous cette méthode qui a été mise au point par Susie Myers et qui est reprise dans de plus en plus de designs de pulls ou de gilets ?

Alors la souris, qui a du temps (et des laines), s'est mise à potasser et à chercher sur le net et elle partage avec vous ses trouvailles :

- la page de Susie Myers ici sur Ravelry, où vous pouvez télécharger la méthode (il y a une version française.

- le forum Contiguous de Ravelry (en anglais, mais il y a des pages lisibles comme celle-ci sur les augmentations d'épaules)

- le blog de Systèmeb où vous trouverez beaucoup d'informations et conseils.

- une vidéo en italien (mais il suffit de regarder pour comprendre) sur les augmentations d'épaule

 

En ce moment, la souris a deux projets qui utilisent la méthode contiguous : un top en coton et un gros gilet en mohair.

Voici l'épaule du gilet :

Miclasouris - contiguous : 2 - 0 !
Miclasouris - contiguous : 2 - 0 !

On voit bien la ligne d'épaule formée par une maille. C'est de part et d'autre de cette maille que l'on fait une augmentation et ceci à chaque rang.

Après avoir atteint une certaine longueur, on  réalise les augmentations pour créer les manches en cessant d'augmenter le corps. On voit les épaules se dessiner :

Miclasouris - contiguous : 2 - 0 !

Vous remarquez la petite bosse que forme la tête de manche ? Cela vient de la manière dont a été réalisée la tête de manche. En effet, quand on a terminé la ligne d'épaule, on commence les augmentations de part et d'autre d'une section "plate". Ici, le "plat" d'épaule est de 5 mailles seulement, donc pas assez important (il en aurait fallu environ une dizaine).

Bon, la souris n'a pas corrigé : elle s'accommodera d'épaules athlétiques !

 

Mais on peut corriger ce problème : il n'apparaît pas​​​​sur le top en coton, car les augmentations d'épaule sont faites de part et d'autre d'une section d'une quinzaine de mailles. Quant on commence les augmentations qui forment la manche, on a déjà le "plat" d'épaule !

Miclasouris - contiguous : 2 - 0 !

Décidément, le contiguous, c'est vraiment une méthode sympa... 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par miclasouris

Publié dans #elle tricote, #elle partage

Repost0

Publié le 28 Avril 2022

Je me suis livrée à une séance teinture. Avec plus ou moins de succès (vous devinerez que c'est plutôt moins !).

J'ai d'abord tenté la teinture alimentaire sur des petits écheveaux de 20-25 g (138 g en tout, soit 1380 m) formés à partir de mon cône de mohair beige.

Trois bacs : l'un de jaune, l'autre de rouge, le troisième de bleu. J'y plonge mes écheveaux, un bout dans le bleu, l'autre dans le jaune, le milieu dans le rouge. je compte obtenir du violet entre le rouge et le bleu et de l'orange entre le jaune et le rouge. Mes écheveaux se teintent, mais l'eau ne blanchit pas. Je les laisse tremper, puis je les sors et les laisse égoutter. Et là, horreur : au fur et à mesure que l'eau descend dans l'écheveau, le beige réapparaît. Seule la partie teinte en bleu tient... un peu mieux.

Seconde tentative : je plonge tous les écheveaux dans le bac de bleu. Quand je les sors, ils ont des reflets bleutés, avec des parties plus bleues mais toujours du beige. 

Troisième tentative : je sors mes teintures pour soies et je badigeonne au pinceau d'un mélange vert jade et bleu indien. Après cuisson au micro-ondes et rinçage bien dégorgeant, voici le résultat :

Teint reteint et reteint teint
Teint reteint et reteint teint

Je trouve que ce n'est pas si laid que cela. Le fond beige donne une profondeur à la couleur. Seule question : la couleur teindra-t-elle (là où il y en a) ? 

 

Puisque mes teintures sur soie étaient sorties, j'en ai profité pour teindre un écheveau solitaire de laine recyclée avec du rose tyrien. Et là, horreur, je trempe mon gros pinceau dans le récipient de bleu ! Seule solution : rajouter des coups de pinceau bleu. 

Teint reteint et reteint teint

Je pense le reteindre...

 

Conclusion : la teinture, c'est tout un art... et je ne maîtrise vraiment pas cet art...

 

Conclusion de conclusion : je garde écru mon écheveau de Lang stellina à teindre !

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par miclasouris

Publié dans #elle joue avec la laine

Repost0

Publié le 25 Avril 2022

Pas de voyage à Paris cette semaine... Je suis cas contact et ma maman, que je devais accompagner à son rendez-vous d'oncologue, n'a pas voulu que je monte à Paris. La prudence s'impose.

Me voilà donc coincée chez moi pour cinq jours.

Bon, je suis enfermée avec mes tissus, mes laines, mon ordi, mes projets, et des podcasts en retard... Il y a pire, n'est-ce pas ?

 

Ma marinière était finie... et, un clou chassant l'autre, une idée/envie m'est passée par l'esprit : un gilet en mohair serait le bienvenu (j'ai peu de gilets).

Bon, un gros gilet décontracté dans un fil qui monte vite. Par exemple en gros mohair. Je n'en ai pas, bien sûr. J'ai plein de cônes de mohair très fin, mais pas de gros fil...

Et si j'en créais un ?

 

Mohair décontracté pour fille contactée...

Gros plan sur le tissu obtenu :

Mohair décontracté pour fille contactée...

C'est joli, hein ? Et, aux aiguilles n° 6, ça monterait vite...

 

Qu'en pensez-vous ?

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par miclasouris

Publié dans #elle tricote

Repost0

Publié le 24 Avril 2022

C’est l’histoire d’une bretonne : je suis d’origine bretonne et la Bretagne me manque. Deux ans que je n’y ai pas mis les pieds. J’étais alors allée rendre visite à mon vieux tonton à Saint-Malo.

 

C’est aussi l’histoire d’une marinière : en bonne bretonne, je voulais une marinière depuis longtemps. L’an dernier, j’en ai cousu une mais j’avais oublié de laver le tissu. Je l’ai portée une journée, l’ai lavée et elle a rétréci en hauteur, s’élargissant en largeur. Immettable !
Cette année, j'ai décidé 1) de m’en tricoter une, et 2) d’aller en Bretagne.

C’est aussi une histoire triste : je reviens de Bretagne. Mon oncle est parti pour sa dernière croisière au long cours, je ne l’ai pas revu. Et ma marinière n’était pas finie (j’en ai quand même cousu une avant de partir pour Saint-Malo !).

J’ai fini ma marinière le lendemain de mon retour de Bretagne…

Toute une histoire...
Toute une histoire...Toute une histoire...

J’avais décidé cette année 1) de me tricoter une marinière, et 2) d’aller en Bretagne…

C’est fait...

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par miclasouris

Publié dans #elle bouge, #elle tricote

Repost0

Publié le 17 Avril 2022

Quelques nouvelles en vidéo, faute de choses à présenter et faute de temps pour écrire ces derniers temps un peu "secoués"  par différentes choses : des bonnes (le départ de mon Grand Chéri en Corse pour une résidence d'artiste) et des mauvaises (le décès de mon oncle, frère de ma mère, et les soubresauts qu'il occasionne dans une famille dysfonctionnelle- c'est un euphémisme). Et je vous rassure, ce n'est pas de mes très proches qu'il s'agit... mais c'est perturbant émotionnellement et surtout pour ma mère.

Je pars à Paris dans une heure, ma maman et moi allons à Saint-Malo pour les obsèques, retour à Paris mercredi, à Grenoble jeudi. Vote dimanche (incontournable, hélas !) et dans la foulée, je remonte à Paris dimanche pour la visite chez l'oncologue lundi, je rentre le jeudi suivant, et hop ! je m'envole enfin pour rejoindre mon Grand Chéri à Figari jusqu'au 18 mai.

Aurai-je le temps de poster ? J'aurai sans doute matière à vous présenter... 

 

Bon podcast en attendant !

Voir les commentaires

Rédigé par miclasouris

Publié dans #elle se youtube

Repost0