Adjani... le retour (en jupe!)

Publié le 30 Mars 2009

J'ai vu hier le film "la journée de la jupe" qui était passé sur Arte il y a quelques jours. Adjani y campe une enseignante qui, un jour, lasse des humiliations subies, des cours impossibles, des élèves, craque. Elle prend ses élèves en otage avec l'arme qu'elle a trouvée dans le sac d'un élève.

Il y a beaucoup de choses dérangeantes dans ce film: les élèves sont au mieux indifférents, au pire ignares et
incontrôlables, certains collègues démagogues, la hiérarchie impuissante et surtout soucieuse d'éviter tout bruit et les parents d'élèves se laissent berner par leurs enfants et mentent effrontément. Le tout sur fond de racisme et de bêtise.

Et que répond cette femme quand la police lui demande ses revendications?
"L'instauration d'une journée de la jupe où les femmes pourraient se mettre en jupe sans être traitées de putes"

Ce film m'a beaucoup interpellée:
- en tant qu'ex-psychologue scolaire ayant exercé dans des quartiers difficiles (avec des enfants d'âge primaire, certes plus jeunes que ceux du film mais pour certaines voués à ce devenir!)
- en tant que femme et féministe (cela ne s'avoue guère plus, mais je le revendique haut et fort). Comme dit la ministre du film, "les femmes ont lutté pour avoir le droit de porter des pantalons et, celle-là, elle veut qu'elles se remettent en jupe!". Lors de l'hiver1967 (trois mois avant 68!), lycéenne de 16 ans, j'ai été collée pour "port du pantalon en-dehors de jours autorisés": de toute manière, même si cela avait été un jour autorisé, j'aurais été punie car le port du jean était interdit....

Bref, la question du droit des femmes est
encore et toujours d'actualité...

Allez, pour finir, quelle jupe mettrai-je lors de la journée de la jupe? C'est ce que nous verrons demain...

 

Rédigé par miclasouris

Publié dans #elle lutte

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article