elle lutte

Publié le 18 Janvier 2014

Nunca mas! Plus jamais ça!

C'est le cri de colère adressé par les femmes espagnoles pour protester contre le projet de loi sur la restriction du droit à l'avortement: l'avortement serait autorisé uniquement en cas de viol ou de violences physique ou psychologique.

Je me suis battue pour le droit à l'avortement. Il a été acquis grâce aux luttes des femmes en Espagne comme ailleurs. Je trouve que l'avortement est une épreuve pour les femmes, et que la contraception c'est mieux.

Mais il y a des fois où il n'y a pas de contraception. Il y a des fois où la contraception échoue. Et alors? Est-ce un crime? C'est beaucoup plus criminel de laisser les femmes avoir recours dans l'illégalité à des procédés dangereux style cintre, aiguilles à tricoter ou botte de persil Car une loi contre l'avortement ne supprimera pas les avortements. Ils seront juste clandestins.

Je relaie donc la campagne en citant le site d'"Osez le féminisme!"

 

 

 

"Osez le féminisme ! oeuvre pour amplifier la mobilisation citoyenne contre ce projet de loi, en lien avec les féministes espagnoles et d'autres organisations féministes françaises.

Depuis plusieurs jours, des femmes et des hommes se prennent en photo avec un cintre et/ou des aiguilles à tricoter portant l'inscription "Nunca màs" ("Plus jamais" en espagnol), en référence à des méthodes utilisées dans les pays dans lesquels l'avortement est illégal (ou restreint) ou l'était, comme en France avant la loi Veil.

L'album photos est accessible sur Facebook

La presse s'en fait largement l'écho ces derniers jours, avec des articles sur Rue 89, le Huffington Post, ou encore Marie-Claire

Vous-aussi, vous pouvez participer à cette mobilisation !

- en participant aux rassemblements organisés en France dans les semaines qui viennent et notamment le 1er février 2014. Retrouvez toutes les prochaines dates dans notre rubrique "Agenda"

- en relayant la tribune d'Anne-Cécile Mailfert, porte-parole d'Osez le féminisme.

- en réalisant une photo sur le mode expliqué ci-dessus. Si vous souhaitez vous associer à cette mobilisation "virtuelle", nous serions heureuses de recevoir votre photo à l'adresse suivante : mybodycampaign@gmail.com

Nunca mas

 

 

Moi, bien sûr ce sera avec des aiguiilles à tricoter!

 

 

Nunca mas!

Voir les commentaires

Rédigé par miclasouris

Publié dans #elle lutte

Repost0

Publié le 17 Décembre 2013

Moi, certaines choses me heurtent. Elles me mettent en colère. Elles me font

voir rouge!

En plus, elles me donnent des idées de vengeance pas jolies jolies...

 

Alors, comme je ne suis pas violente et que je préfère les mots, je vais me contenter de créer un trophée spécial distinguant la bêtise macho crasse,

 

le trophée BEURK!

 

J'ai écrit il y a peu une lettre ouverte à 343 cons... Mais, question connerie, c'est rien à côté de Stéphane Ravier, candidat FN à Marseille, à qui je décerne ce tout premier trophée pour ces propos:

 

 

Le premier trophée BEURK! est décerné à M. Stéphane Ravier

Ils les choisissent comment, leurs candidats, au FN?

Y a encore des mecs qui pensent des choses comme ça (si on peut appeler ça penser!)?

Et qui osent les dire?

Voir les commentaires

Rédigé par miclasouris

Publié dans #elle lutte

Repost0

Publié le 27 Novembre 2013

Oui, des hommes soutiennent le combat abolitionniste. Oui, des hommes sont féministes.

Rien de contradictoire là-dedans. A mes yeux, le féminisme est un humanisme. Si les femmes sont mes soeurs, les hommes sont mes frères.

 

Je ne combats pas les hommes, je combats des idées - idées reçues, idées fausses, idées nauséabondes. Je suis féministe au même titre que je suis anti-raciste, anti-homophobe, parce que je refuse les discriminations, parce que je crois en l'égalité des droits de tous les êtres humains.

 

C'est la résurgence de propos que je croyais disparus depuis les années des grands combats des femmes qui m'a fait reprendre le combat féministe - et en particulier abolitionniste.

Allons, que je vous présente ces hommes en lutte!

 

D'abord les hommes de Zéromacho

Ils propposent aux hommes - et aux hommes seuls, vous comprendrez pourquoi - de signer un manifeste intitulé:

« Nous n’irons plus au bois»
Des hommes disent NON à la prostitution

dont le texte est ici

 

 

 

Il y a aussi les hommes de White Ribbon - Ruban blanc en français.

Il sa'git d'un mouvement international qui organise une campagne mondiale de port par les hommes d'un ruban blanc pour signifier publiquement leur opposition aux violences machistes.

Les hommes aussi sont féministes

Je n'ai pas trouvé beaucoup d'autres sites... mais c'est déjà pas mal!

Faites connaître ces mouvements autour de vous, faites signer vos compagnons, amis, frères, camarades...

Le combat contre les discriminations et les comportements discriminatoires est affaire de femmes et d'hommes.

 

 

 

Sur quoi, je reprends le fil (de laine ou de soie, ça va de soi) de mes posts "arts du fil"!

Voir les commentaires

Rédigé par miclasouris

Publié dans #elle lutte

Repost0

Publié le 22 Novembre 2013

Why not?

Son nom? Par exemple: "Touche à ma laine" 

 

Allez, messieurs, sortez vos aiguilles! Nous, on est OK pour partager!

Voir les commentaires

Rédigé par miclasouris

Publié dans #elle lutte, #elle tricote

Repost0

Publié le 2 Novembre 2013

Allez un petit coup de gueule!

Les 343 hommes cons qui "défendent leur droit d'aller voir des putes" sont aussi des salauds et des imbéciles.

Plus jamais je ne verrai de film avec Nicolas Bedos.

Plus jamais je ne lirai de livre de Beigbeder.

Et Philippe Caubère? Je suis déçue...

 

"On a le droit de vendre son corps librement", tel est leur argument de poids.

 

Savez-vous, mes chers 343 cons, que seulement 2% des femmes qui se prostituent déclarent le faire "librement" (les autres, je suppose que vous savez comment elles y arrivent!)?

 

Savez-vous que chez les femmes qui se prostituent "librement", on retrouve extrêmement souvent des violences dans l'enfance, un inceste, un viol? Penchez-vous donc un peu sur les textes cliniques, travaux de recherche et autres écrits savants!

 

Savez-vous que l'argent de la prostitution, même chez les femmes qui se prostituent "librement", est un argent qui brûle les doigts, vite dépensé? Aucune femme n'est devenue riche avec l'argent de la prostitution (la sienne, j'entends - même "librement" chosie)...Pourquoi?

 

Savez-vous que les femmes qui se prostituent ne disent pas quel est leur "métier" - "librement" choisi - à leurs enfants, quand elles en ont? Et vous, avouez-vous le vôtre? Pourquoi cette différence?

 

Dites-moi, elle est où, la liberté? C'est quoi, pour vous, le liberté?

 

Alors, messieurs les cons, essayez d'utiliser vos 343 grammes de cerveau pour réfléchir

 

... et je vous souhaite de belles amendes (à 343 € ?)  lorsque la loi aura changé!

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par miclasouris

Publié dans #elle lutte

Repost0

Publié le 2 Octobre 2013

Allez, une petite parenthèse féministe (après tout, c'est aussi le nom de mon blog, faut assumer!)

 

 

Osez le féminisme est un réseau de personnes qui militent pour le droit des femmes et contre les inégalités qui subsistent entre hommes et femmes.

Ils proposent actuellement sur leur site une pétition en ligne pour soutenir la proposition de loi "visant à abolir le système prostituteur". Elle s'adresse aux jeunes... Mais je l'ai quand même signée.

 

La prostitution n'est pas "un métier"comme un autre.

Même si certaines femmes disent le faire de leur plein gré, ce n'est jamais une VRAIE liberté: est-on libre quand on propose à autrui d'user contre rétribution d'une partie de son corps, et en traitant cette partie de son corps comme un objet extra-corporel, en s'en détachant - puisqu'il ne s'agit en rien de désir et de plaisir?

Si c'était un vrai travail comme un autre, pourquoi toutes les prostituées cacheraient-elles à leurs enfants le métier qu'elles exercent?

La grande majorité des femmes qui s'y adonnent ne le font d'ailleurs que contraintes... Rares sont celles qui en rêvaient, qui ne se sentent pas salies par son exercice, qui n'ont pas peur en l'exerçant...

 

Alors oui, je suis pour que les prostituées soient protégées, que les utilisateurs de la prostitution - les "clients" - soient pénalisés aussi car utiliser le corps d'autrui contre argent est un déni des droits de l'autre,  considéré comme un objet que l'on peut acheter.

La prostitution n'est pas une fatalité, c'est un système criminel...

 

Alors voilà, je relaye l'info...

 

 

Si vous aussi vous voulez signer, c'est par ici que ça se passe:

Voir les commentaires

Rédigé par miclasouris

Publié dans #elle lutte

Repost0

Publié le 1 Avril 2013

 

Projet d'ajout à la déclaration des droits de l'Homme (et de la Femme)

 

Article 1:

Les hommes sont des Hommes comme les autres.

 

Article 2:

Les femmes sont des Hommes comme les autres.

 

Article 3:

Les femmes doivent se souvenir qu'elles sont des Hommes comme les autres.

 

Article 4:

Les hommes doivent apprendre à être des Femmes comme les autres.

 

Article 5:

Hommes et femmes ont d'égales compétences pour penser, créer, décider, organiser, prévoir, agir, aimer, éduquer, cuisiner, repasser, faire le ménage, ne rien faire...

 

Article 6:

Hommes et femmes ont des droits égaux à penser, créer, décider, organiser, prévoir, agir, aimer, éduquer, cuisiner, repasser, faire le ménage, ne rien faire...

 

 

quatre-poissons-d-avril.gif

 

... Pas de panique, voyons... 

 

c'est juste un poisson d'avril!

 

PS 1: Le coloriage provient du site mescoloriages.com - vous pouvez toujours

- imprimer les poissons

- et les donner à colorier à vos enfants...

- ... ou les accrocher vous-même dans le dos de votre chéri!

 

 PS 2: c'était juste mon quart d'heure féministe (j'oublie trop souvent cet aspect-là de mon blog!)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

....

Voir les commentaires

Rédigé par miclasouris

Publié dans #elle lutte

Repost0

Publié le 18 Janvier 2012

Merci à mon fils pour ma nouvelle bannière... et merci à lui qui me rappelle que mon blog est censé parler d'arts du fil (pas de doute, j'en parle!) et de féminisme. Celui-ci, je l'ai un peu négligé.

Pourquoi? Peut-être pour ne pas faire de ce blog une tribune militante, ou parce que le mot féministe avait pris une connotation péjorative au tournant du XXe siècle? Ou bien parce que je me disais que les arts du fil si féminins cantonnent la femme dans la sphère du domestique et qu'il ne paraît pas toujours évident d'articuler ces deux mots: "féminisme" et "art du fil"?

Alors ce post pour vous parler de mes convictions féministes.

J'ai la chance de faire partie de la génération dont les combats féministes ont porté leurs fruits: contraception, avortement, liberté sexuelle, travail féminin, partage des tâches, vote, accès à tous les métiers... sont des choses qui semblent aller de soi, ou du moins peu remises en question, ou par des mouvances tout à fait minoritaires (ici, du moins).

Mais pourtant la lutte n'est pas aboutie. Les inégalités subsistent: inégalités devant l'emploi, de revenus, de  répartition des tâches,  de représentation politique et médiatique... Les femmes sont aussi plus souvent victimes de violences.

Vous pouvez trouver plus loin les chiffres donnés par l'Observatoire des inégalités). Remplacez le mot femme dans ces statistiques par le mot "étranger" ou le mot "handicapé" et le mot discrimination ne manquera pas de surgir dans le débat!)

Et puis, on entend des voix qui remettent en cause l'avortement, qui justifient l'enfermement des femmes dans la shère domestique au nom de croyances religieuses (de tout poil!) ou idéologiques...

Je reste donc féministe et je revendique ce mot.

J'adore les actions des Femmes à barbe, je suis une fidèle du site Osez le féminisme (clic pour y faire un petit tour!). Et voici aussi un site (feministes.net) qui recense les associations qui militent pour les droits des femmes.

 

Allez, c'est fini, c'était mon quart d'heure militant (mais j'y reviendrai!)

 

 

 

Annexe: des chiffres...

- inégalité devant l'emploi: si le taux de chômage est voisin chez les hommes et les femmes (il n'est supérieur que de 1% c hez les femmes, le temps partiel subi est largement féminin (les 5,5% des actifs qui travaillent à temps partiel et  disent vouloir travailler plus sont majoritairement des femmes).

- inégalités salariales (une femme gagne en moyenne à temps plein 20% de moins qu'un homme, tous temps de travail confondus 27%!)

- inégalités de répartition des tâches (une femme consacre 3 h 30 par jour aux tâches domestiques contre 2 h pour un homme - mais les hommes font d'autres choses - néanmoins, il n'en reste pas moins que les hommes disposent en moyenne d'une heure de plus de temps libre par jour que les femmes)

- inégalités de représentation politique: 18,5% des députés, 21,8% des sénatrices, 13,8% des maires et  35% des conseillers municipaux sont des femmes)

- inégalités de représentation médiatique (les hommes sont deux fois plus présents que les femmes dans les médias, et beaucoup plus dans les fonctions politiques ou d'expertise).

- violences faites aux femmes (les statistiques de la police indiquent qu1/3 des plaines pour agressions sont des violences conjugales)

Voir les commentaires

Rédigé par miclasouris

Publié dans #elle lutte

Repost0

Publié le 8 Mars 2011

Le 8 mars... je ne pouvais éviter le sujet!

Ce n'est pas féministe, le tricot la couture... c'est féminin, donc aliénant (ou aliéné)...

Eh bien non, je ne trouve pas. J'aime ça. J'adore ça. Je trouve ça créatif, agréable, source de satisfaction, de fierté, de joie. C'est reposant. Ce n'est pas solitaire, ce blog en est témoin. C'est pacifique. C'est généreux.

Et si les hommes accédaient aussi à ces plaisirs tout simples et constructifs?

Allez, messieurs, je revendique pour vous l'égalité devant les pelotes et les coupons... Envahissez les cafés-tricot, vous y serez les bienvenus!

Pourquoi vous priver de ce pan de l'existence dont beaucoup d'entre vous ignorez tout?

Quant aux femmes qui pensent que la lutte des femmes passe par l'accès aux sphères du savoir, du pouvoir, elles ont raison aussi. Bien sûr que toutes les shères doivent être conquises. Mais pas au détriment de ce qui était l'univers cloisonné des femmes.

Allez, les filles, après ce coup de g....e, je vous embrasse bien "sororalement"

 

Voir les commentaires

Rédigé par miclasouris

Publié dans #elle lutte

Repost0

Publié le 8 Mars 2010

Aujourd'hui, c'est le 8 mars, JOURNEE DE NOUS (nous, les femmes...).
Nous sommes entre la journée des vers de terre et celle du camembert au nougat. Quelle joie...

Quand même, un blog intitulé "féminisme et artrs du fil" ne pouvait pas rester silencieux sur le sujet!

Alors, mes copines, les filles de partout, mes soeurs, je m'en viens vous déclarer ma tendresse "sororale" (allez, n'hésitons devant rien, inventons des mots au féminin).

Certes, les combats sont encore à mener (vous pouvez lire des choses intéressantes dur le site "Osez le féminisme" (lien ici)
- certes, la vigilance reste de rigueur...
Mais moi, le monde des femmes me plait tel qu'il est:

Mes soeurs qui essayez d'embellir le monde, merci et continuez...

 

Voir les commentaires

Rédigé par miclasouris

Publié dans #elle lutte

Repost0