elle coud

Publié le 27 Avril 2020

Au tour de ma pucette Anaïs d'être gâtée par sa mamie...

 

Cousette mignonnette
Cousette mignonnette

Un micro-coupon d'un très joli tissu IE acheté pour Louison bébé (il y a 8 ou 9 ans), un patron tiré d'un Ottobre disparu, et découpé lorsqu'Adèle avait l'âge d'Anaïs (il y a donc 8 ans), des sequins issus d'une pochette de mercerie vendue au magasin d'usine Marèse (il y a au moins une quinzaine d'années)... que de vieilleries, me direz-vous !

Mais au final une petite robette bien coquette avec son passepoil satiné et son empiècement décoré :

Cousette mignonnette

C'est dans les vieux tissus qu'on fait les cousettes mignonnettes !

Voir les commentaires

Rédigé par miclasouris

Publié dans #elle coud

Repost0

Publié le 23 Avril 2020

Il semblerait que l'on se dirige vers un port systématique du masque lors de nos sorties - confinées ou déconfinées.

 

J'avais fait des masques selon le patron du CHU de Grenoble, mais les coutures médianes de ce modèle semblent ne pas assurer une étanchéité totale. A l'usage, leur port est confortable, mais qu'est-ce que c'est chaud, la polaire !!!!

J'ai donc cousu de nouveaux masques en tissu - cette fois-ci selon le modèle belge qui ressemble comme deux gouttes d'eau à ses frères préconisés par l'AFNOR:

Je n'avais plus un centimètre d'élastique à la maison, mais mes réserves sont inépuisables et je m'en réjouis ! Les mètres de biais achetés en "semi-gros" pour fabriquer les passepoils de mes sacs m' ont été bien utiles.

Et, après essayage, le masque noué est presque plus agréable à porter que le masque à élastique, surtout quand on porte des lunettes !

Masques tri-plis jolis jolis jolis

L'élégance se nichant dans le détail, j'ai bien sûr assorti les biais aux couleurs des masques (ou plutôt l'inverse) !

 

Une astuce : pour ce qui est de la "barrette nasale",  pour laquelle j'ai cousu une "coulisse", j'ai fabriqué des barrettes avec un fil métallique souple - ce qui se trouvait à la maison. Pour en adoucir le toucher, je l'ai glissé dans du fil à scoubidous.

Masques tri-plis jolis jolis jolis

Ces masques permettent de glisser une couche supplémentaire : il est préconisé un intissé. Mais attention aux filtres à café, aux sacs d'aspirateur, à la viseline... qui risquent d'être trop peu respirants et/ou de faire courir le risque d'inhaler des substances nocive ! Il semblerait qu'un mouchoir en papier, une serviette en papier, voire un morceau de sopalin plié ou un morceau de polaire... ajoutent sans dangerosité une filtration supplémentaire. Mais c'est bien difficile de trouver des infos sur ce matériau filtrant.

 

Et vous, cousez-vous des masques ? Quel matériau filtrant ajoutez-vous, si vous en ajoutez un ?

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par miclasouris

Publié dans #elle coud, #elle partage

Repost0

Publié le 18 Avril 2020

 

En ces temps étranges, cela peut être nécessaire et avoir un effet tout-à-fait bénéfique.  Moi, je me porte à merveille de l'avoir fait !

 

 

Eh oui, j'ai enfin vidé mon sac ! Au fait, vous voyez lequel ? Oui, oui, mon sac plastique, celui qui avait disparu et était réapparu (oui, celui dont je vous parle depuis des semaines)...

 

J'ai cousu les dernières pièces que j'avais taillées au printemps dernier : trois nouveaux vêtements (deux hauts et une robe) ont rejoint mon dressing. Et la couture en a été d'une rapidité folle !

Pensez donc :

- pas de recherche du patron,

- pas de décalquage,

- pas de positionnement du patron

- pas de coupe.

Et c'est quand même ce qui prend la plus de temps en couture. Coudre n'est que la dernière opération, et sans doute la plus agréable quand tout se passe bien, comme cela a été le cas.

 

 

Vider son sac
Vider son sac
Vider son sac

Modèles : (chemisier coton bleu) haut Donna La maison Victor mai-juin 2016 - (haut polycoton noir) sans patron - (robe lin-viscose fleuri ) top Michelle La maison Victor mars-avril 2017 (cintré, évasé, allongé)

 

 

Et vous avouerai-je que j'ai adoré redécouvrir ces petites pièces que j'avais oubliées ! C'est comme si… j'avais reçu un cadeau… un cadeau de moi à moi, par-delà les mois.

 

 

Finalement, j'adopterais bien le confinement pendant un an...

 

(...de vêtements taillés et non cousus).

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par miclasouris

Publié dans #elle coud

Repost0

Publié le 12 Avril 2020

Zinzinuler tout l'été

Les oiseaux qui se sont posés sur ce tissu sont-ils des mésanges ? Je dirais oui... mais je n'y connais rien...

En tout cas, ceux qui se sont posés sur ma "petite robe rouge" zinzinuleront tout l'été, c'est décidé !

 

Zinzinuler tout l'été

Cette robe, déjà taillée, fait partie des trouvailles (ou mieux, des re-trouvailles !) dont je vous ai parlé dans un post précédent. La coudre fut l'affaire d'à peine plus d'une heure !

 

Elle était destinée à remplacer ma "petite robe rouge", celle que j'enfile le matin au saut du lit quand nous vadrouillons en combi. La précédente, cousue en 2015, a fait son temps :

Elle avait elle-même succédé à la précédente "petite robe rouge" de 2010, celle qui était bleue :

 

Décidément, je me renouvelle...

Voir les commentaires

Rédigé par miclasouris

Publié dans #elle coud

Repost0

Publié le 6 Avril 2020

La couture, c'est le pied. Ou pas. Ou pas le bon.

Oh, ce top Rumer de la Maison Victor, qu'il est beau ! Je l'ai trouvé beau dès sa sortie en mars 2018. Faut dire que je procrastine pas mal.

Et puis, je perds mes sacs en plastique qui contiennent mes vêtements taillés. C'est que ça vous déstabilise, ce genre de chose !!!

 

Mais le voici enfin cousu, ce petit haut perdu et retrouvé.

 

La couture, c'est le pied. Ou pas. Ou pas le bon.
La couture, c'est le pied. Ou pas. Ou pas le bon.

J'ai voulu coudre ce petit haut dans les règles de l'art. Comme il avait un zip invisible, j'ai décidé de revisiter mes connaissances en visionnant la vidéo d'Elsa (Elsa couture). et j'ai même investi dans un pied à zip invisible...

Oh la vidéo est super bien faite, oh mon pied est parfait.

C'est juste que je suis une quiche et que je craignais de casser l'aiguille si je la déportais vers la droite ou la gauche (je suis VRAIMENT une quiche, il y a la place, c'est prévu pour !) donc j'ai cousu avec l'aiguille collée à la fermeture. La couture était belle, oui, certes. Mais la fermeture éclair ne se relevait pas !

J'ai donc décousu, j'ai d'ailleurs bien charcuté le zip, qui était bon pour la poubelle, mais heureusement, je n'ai pas trop abîmé le tissu, un peu en haut. Au final, j'ai fait un rempli un peu plus large en haut, pour cacher le petit accroc, et j'ai mis un lien pour nouer dans le cou. Et j'en ai profité pour virer la parementure.

 

Je l'adore quand même, mon petit haut. Le tissu vient de chez Sylvette en goguette, il est magnifique : une popeline bien serrée, bien lisse.

 

Dommage que...

Coudre dans les règles de l'art ? Même pas quand je veux...

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par miclasouris

Publié dans #elle coud

Repost0

Publié le 5 Avril 2020

-  Pourquoi tu ne viens plus me voir ?

- Oh, mon pauvre vieux, c'est que je n'ai pas eu envie...

- Je crois que ça fait quinze jours que tu n'es pas venue ! Qu'est-ce qu'il se passe ?

- Je t'explique : on est confinés parce qu'il y a un maudit virus qui se trimbale...

- Ah ça, les virus, j'ai déjà entendu parler !

- Oui, mais celui-là, il est pire que tous les petits virus que tu pourrais rencontrer. C'est un dur, c'est même le roi des virus, d'ailleurs, il a une couronne !

- Mais alors, tu ne sors plus ?

- Presque plus, une petite balade avec Grand Chéri l'après-midi, sinon rien.

- Alors, tu as plein de temps pour coudre, tricoter...

- Ah ça, c'est sûr !!! Du temps à revendre !!!

- Tu dois faire plein de choses ! Oh, tu vas m'en remplir, des pages et des pages... ouf, tu me rassures, c'est que je m'inquiétais, moi !

- Oh, mon pauvre blog, si tu savais... je n'ai pas fait grand chose, je n'avais pas envie, et surtout pas de suite dans les idées... Je commençais tout et ne finissais rien.

- Alors, tu as fait quoi ? Allez, réfléchis !!!

- Bon... j'ai cousu... ah oui, les deux pantalons de Grand Chéri, le bleu et le marron, mais je ne peux pas te les montrer, deux sont en train de sécher, et il porte le troisième. J'ai aussi fini les pyjamas d'Anaïs, mais ils étaient taillés depuis si longtemps que je ne suis même pas sûre qu'elle pourra les mettre...
 

Dis, la souris...
Dis, la souris...

- C'est tout ce que tu as fait en quinze jours ?

- Non... j'ai aussi cousu pour moi. Et puis, j'ai aussi tricoté !

- J'ai une idée, tu pourrais me montrer demain... comme ça, je t'attendrai et je penserai à toi. Mais... tu ne m'oublieras pas, hein, demain ?

Voir les commentaires

Rédigé par miclasouris

Publié dans #elle coud

Repost0

Publié le 20 Mars 2020

Curieux moments... où les jours se succèdent... sans nom ou presque : J1, J2, J3, J4...

Où on a le temps celui de se téléphoner, de prendre des nouvelles, de parler... où on se fait du souci, quand même un peu, beaucoup, pour nos proches qui sont loin... pour ceux qui sont seuls... pour ceux qui doivent être confinés dans des espaces restreints, tout en travaillant, en s'occupant d'enfants en bas âge (les plus grands comprennent)...

 

Je suis consciente de la chance que j'ai d'habiter une maison, dans un petit village, avec la nature à ma porte... j'aurais tant voulu la partager...

 

Alors, je couds des masques.... ça occupe, et puis c'est utile. Le CHU de Grenoble  continue d'en demander. Et puis, il y a les autres ; médecins et infirmiers libéraux... qui en manquent aussi.

Alors, je couds des masques... encore... C'est si peu de chose, et cela me semble essentiel...

 

Masques... encore... et encore...

Je vous embrasse bien fort.

 

Prenez soin de vous, prenez soin des vôtres... restez chez vous et continuez de coudre, tricoter, fabriquer...

Voir les commentaires

Rédigé par miclasouris

Publié dans #elle coud

Repost0

Publié le 17 Mars 2020

Pas fichue de compter jusqu'à douze !

Je vous renvoie à mon post précédent pour le patron.

 

A nos machines !

Voir les commentaires

Rédigé par miclasouris

Publié dans #elle coud

Repost0

Publié le 16 Mars 2020

Curieux temps... moments un peu irréels... on doit revoir ses priorités...

 

Bon, le CHU de Grenoble manque de masques. Il a envoyé ce message aux médecins, infirmiers-ères... Ma nièce, médecin généraliste, l'a reçu et me l'a transmis.

Solidarité masquée
Solidarité masquée

 

J'ai donc relayé le patron sur Ravelry et sur le blog des Greblogueuses.

Je le mets aussi ici - car il n'est pas impossible que les soignants de votre région soient eux aussi en manque de masque.

 

Le voici dans sa version redimensionnée - imprimable en A4 :

 

Solidarité masquée

Je ne sais pas encore comment les faire parvenir aux destinataires, je vais me renseigner. Il en ira sans doute de même dans votre coin.

Je pense qu'on devrait pouvoir passer par les cabinets de médecins généralistes, les infirmiers, les pharmacies... des gens qui sont en lien avec les hôpitaux.

J'en ai déjà une douzaine de commandés pour le cabinet de ma nièce !

 

Allez bonne couture solidaire... et restez chez vous !

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par miclasouris

Publié dans #elle coud, #elle partage, #elle en est

Repost0

Publié le 9 Mars 2020

2017 : "Dis, tu pourrais me refaire un pantalon en lin, celui-ci est tout troué ! "

2018 : " Dis, tu pourrais me refaire un pantalon en lin, celui-ci est tout troué ! Je n'en ai plus qu'un..."

2019 : "Dis, tu pourrais me refaire un pantalon en lin, je jette le dernier ! "

2020 : "Dis, tu pourras me refaire des pantalons en lin, je n'ai plus que le vieux pantalon de jogging de Fils Cadet ! "

 

C'est vrai que le pantalon de jogging date des 14 ans de Fils Cadet - époque des baggies et des purs synthétiques. C'est vrai que, l'élastique de taille étant distendu, le pantalon ne cesse de descendre et que Grand Chéri doit régulièrement le remonter s'il ne veut pas, au mieux dévoiler son anatomie, au pire se prendre les pieds dans le tissu.

 

Comme je suis une épouse dévouée et attentionnée, sinon rapide, le 8 mars, journée des femmes (dévouées et attentionnées), j'ai taillé trois pantalons en lin pour mon homme. Et j'en ai déjà cousu un (le rouge, parce que ma surjeteuse était déjà enfilée en rouge, faut pas pousser le dévouement à ses extrêmes, surtout le 8 mars !).

 

 

Dévouement

Au tour des suivants !!!

 

Et, comme on peut espérer une durée de vie de deux ans par pantalon (vu que Grand Chéri les porte sans cesse et pour tout faire, vu qu'ils sont souvent lavés, et vu que le lin, c'est fragile), ce n'est qu'en 2022 que je devrais entendre le premier :

"Dis, tu pourrais me refaire un pantalon en lin, celui-ci est tout troué ! "

Tranquille jusqu'en 2025 !!! *

 

* A condition de retrouver un pantalon de jogging d'un des fistons.

Au fait, vous n'en auriez pas un ?  (Ce n'est pas pressé, je n'en aurai sans doute besoin qu'en 2024.)

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par miclasouris

Publié dans #elle coud

Repost0