Publié le 9 Octobre 2017

La souris est givrée !!!

 

Elle avait une idée qui lui trottait dans la tête depuis quelque temps, c'était de fabriquer des sacs pour faire une vente privée pour Noël. Pourtant, elle doutait du bien-fondé de son idée (aurait-elle le temps, l'énergie, le stock, l'argent...) bref, elle se posait des questions fondamentales.

 

Et puis, elle a été faire un tour chez son marchand de skaï, qui en avait justement reçu plein, et elle a craqué (vraiment craqué), et elle a acheté des tonnes de skaï.

 

Au retour, elle a dit à son Grand Chéri que non, elle ne balançait pas l'argent par les fenêtres , que c'était un IN-VES-TIS-SE-MENT - et qu'après, ils pourraient s'offrir à tous les deux un voyage de rêve - à Vienne (la Vienne d'Autriche, ou peut-être celle d'Isère, c'est selon).

 

Et après, la souris, elle devait les tailler, ses tonnes de sacs...

 

Sacs (à la tonne)

Maintenant, va falloir... les coudre ! Yapluka...

 

Non, mais, j'vous l'dis, moi, la souris est complètement givrée !!!

Dans quelles histoires elle va se fourrer...

Elle ferait mieux d'arrêter d'avoir des idées...

Et pis après, elle va se retrouver avec des tonnes de sacs vu que personne va les lui acheter, ses sacs.

Ah tiens, elle pourra s'offrir un sac à chacun de ses anniversaires, et puis un pour chaque Noël, ... et même un pour la fête des Mères, tant qu'à faire !

... hmmm... elle est givrée...

Voir les commentaires

Rédigé par miclasouris

Publié dans #elle coud

Repost0

Publié le 3 Octobre 2017

Je vous ai un jour fait part de mes "pensées" sur la modestie nécessaire à l'artisan... Je vais revenir sur le thème du plagiat. Je vous disais tricoter alors dans l'air du temps autant que dans le fils des ans. Il en va de même pour tout ce que je réalise... Je n'invente rien. Mes idées, je les trouve dans ce que je vois, dans ce que je pioche ici ou là.

 

Voici comment je les récolte, les cultive et m'en inspire.

 

J'ai toujours un petit carnet dans mon sac et un bloc près de mon ordinateur. Je note tout en vrac dedans: comptes, titres de livres, de films, adresses, recettes, sites à visiter, points de tricot, marques de fournitures, achats à faire, et aussi dessins de vêtements ou d'accessoires (ou détails de vêtements), vus sur quelqu'un dans la rue, dans une vitrine, dans une revue, ou sur le net, idées originales...

 

Et tout ça, c'est plusieurs fois par jour.

 

Quand le carnet est plein, je dispatche (au sens propre: je dépiaute le carnet) les infos qui ont surnagé (les autres passent à la poubelle):

- les listes s'allongent dans mon BuJo,

- les recettes s'agglutinent dans mon cahier de recettes (lequel est très beau, très bien tenu, et très propre, car je ne m'en sers jamais),

- et je redessine les modèles et idées créatives dans mon cahier d'idées. En fait, j'en ai deux: un pour les vêtements (j'en ai plusieurs de pleins) et un pour... le reste (sacs, coussins, accessoires...).
 

 

Carnets et cahiers

Je compulse aisément et souvent ces cahiers. Bien plus que des fichiers sur l'ordi. Il y a quelques années, j'enregistrais tout ce que je trouvais sur le net, mais c'était au final perdu dans l'ordi au milieu de tas de fichiers dont je ne me souvenais pas. Je ne m'en servais jamais, faute de retrouver quoi que ce soit.

 

Maintenant, je note tout (sauf bien souvent l'origine !). Sur des cahiers, comme dans le temps. C'est sans doute ça, la post-modernité.

Et puis, ça tombe bien, parce que j'aime écrire. Et que j'adore la papeterie, les beaux cahiers, les jolis carnets, les stylos de toutes les couleurs.... (on va dire que je suis une collectionneuse. Pas une acheteuse compulsive.)

 

Ce que je tricote, ce que je couds, ce que je fabrique naît là. Mes carnets et cahiers sont des incubateurs d'idées, où se moulinent celles des autres à la sauce de mes trouvailles, de mes envies... et des mes savoirs techniques !

Je n'invente rien, je ne prétends pas être une créatrice. Et c'est en toute modestie que je propose mes réalisations - pour pénétrer peut-être dans votre propre incubateur d'idées et participer ainsi à la grande valse du partage...

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par miclasouris

Publié dans #elle cause

Repost0

Publié le 2 Octobre 2017

Nous fêtions le week-end dernier l'anniversaire d'une amie. Le cadeau principal était des cours et du matériel d'aquarelle. Alors je lui ai cousu des petits accessoires, une trousse pour ses crayons et feutres et une enveloppe pour sa boîte d'aquarelles.

La trousse est un modèle tout simple. Il existe de nombreux tutos sur le net - vous en trouverez un très bien fait sur le site Les lubies de Louise.

Quant à la "housse" pour boîte d'aquarelle, j'en avais déjà cousu une pour Grand Chéri: doublée de polaire, elle gaine bien la boîte, elle la protège et surtout elle lui évite de s'ouvrir. Sur le dessus, une poche fermée par une pression permet de ranger les pinceaux et de ne pas les perdre. Grand Chéri avait défini le cahier des charges et il est ravi de sa housse. J'ai donc cousu exactement la même.

Je l'ai faite bicolore - choisissant un tissu sombre pour la poche à pinceaux - au cas où il resterait de la couleur sur les pinceaux.

Petits cadeaux...

Et, si vous voulez tout savoir, j'ai aussi à cette occasion porté le haut noir "kibrille" objet du post précédent. Et vraiment, porté (et bien repassé), ce type de pinces est magnifique !

Par contre, le décolleté est très très profond ! La dentelle de mon soutien-gorge serait apparue, si je ne l'avais pudiquement masquée d'un châle...

 

Décidément, je ne vous cache rien !

Voir les commentaires

Rédigé par miclasouris

Publié dans #elle coud

Repost0