Métamorphoses d'un patron

Publié le 30 Juin 2023

Il ne s'agit pas d'un article politique ou sydical, ce n'est pas le lieu.

Il ne s'agit pas non plus d'un récit sur la volte-face écologique (ou sociale, ou économique...) d'un magnat du luxe(ou de la presse ou de la Silicon Valley...), ne rêvons pas !

Non, je vous parle juste des modifications que l'on peut faire subir à un modeste patron en papier de soie, décalqué à la main dans un journal de couture. Il s'agit du patron du top Viva de La maison Victor que j'ai accommodé à plusieurs sauces :

Métamorphoses d'un patron
Métamorphoses d'un patron
Métamorphoses d'un patron
Métamorphoses d'un patron
Métamorphoses d'un patron

Versions : top et tunique cintrée à la taille en wax, version robe à volant taille haute en viscose et taille basse en double gaze, version robe longue évasée en lin-viscose.

Chaque version a été cousue plusieurs fois. C'est un de mes basiques -  qui a juste un petit défaut : l'ouverture des manches est trop grande, je dois remonter le dessous de bras de 1,5 à 2 cm. Chose que je ne pense pas à faire à chaque fois... parce que je pense à autre chose !

C'est le cas pour cette robe longue réalisée en hâte en prévision de la fête de famille à laquelle nous partons demain : 

Métamorphoses d'un patron

Travailler à la hâte... c'est un sport que je pratique souvent.

D'où l'oubli de la diminution de hauteur d'emmanchures (tiens, la prochaine fois, je retrace le patron !).

D'où encore cette encolure taillée un peu trop échancrée - et qui a du mal à cacher le soutien-gorge (il faut que je le descende régulièrement !)

D'où aussi le biais apparent. Je voulais qu'il borde emmanchures et encolure sur l'envers, mais bien sûr, j'ai piqué le biais endroit sur envers. Le défaire était impossible vu la lâcheté du tissage de ce lin-viscose Driessen Stoffen ! Les biais sont donc apparents...

Métamorphoses d'un patron

Je vais rajouter une bonne résolution à ma gigantesque liste. Outre la dernière en date (retracer le patron) et celle d'avant-hier (réfréner mes envies d'acheter), je note : prendre le temps de bien faire...

Bah, les résolutions et moi !!!

Sitôt dit... sitôt remis à plus tard...

 

Après la fête en Bourgogne, je file à Paris pour la visite d'oncologue de ma mère, puis je redescends le surlendemain pour l'arrivée de nos deux petits-fils (2 ans et demi et pas encore 6 ans), que nous emmenons en combi : ce ne sera pas du "sauvage" comme nous pratiquons, mon Grand Chéri et moi, nous nous poserons sagement dans un camping en Chartreuse. Le camping, c'est pas mal parfois - pour l'hygiène, pour la lessive, euh... pour les pizzas, et puis pour la piscine et pour se faire des copains ! Le retour est prévu vers le 20 juillet.

 

Profitez bien de l'été...

 

 

Rédigé par miclasouris

Publié dans #elle coud, #elle bouge

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
Personellement je me fiche pas mal que mes bras soient flasques. Quand il fait chaud pas de manche, et que ceux à qui ça déplaît regardent ailleurs. Je trouve que ton biais apparent n'est pas gênant. Toutes ces versions sont chouettes et on ne dirait jamais le même patron, il est donc bien rentabilisé.<br /> Bonne fête bourguignonne, bon courage pour la visite chez l'oncologue et surtout bon séjour avec les petits fils.
Répondre
E
tu AS RAISON !!c'est un reliquat de coquetterie ridicule !Oui les créations de notre copine sont si enthousiasmantes !Carpons diei !(en latin de grande cuisine !)
M
Tout à fait d'accord avec toi sur le ressenti des normes corporelles ! Et oui, même patron, vêtements différents : le tissu joue beaucoup... Bises
E
voici une bien jolie tenue ..je t'envie !moi je cache mes bras ..ils étaient si beaux avant !!je me suis mise aux altères ..je les regarde souvent !bel été avec les ptiots et bises à toi et à ta maman de fer !
Répondre
M
Mes bras ne sont plus très fermes non plus, je devrais sans doute moins les exhiber. Mais les auréoles sous les manches, est-ce plus joli ? En réalité, je m'en fiche un peu... ;-)