Teint reteint et reteint teint

Publié le 28 Avril 2022

Je me suis livrée à une séance teinture. Avec plus ou moins de succès (vous devinerez que c'est plutôt moins !).

J'ai d'abord tenté la teinture alimentaire sur des petits écheveaux de 20-25 g (138 g en tout, soit 1380 m) formés à partir de mon cône de mohair beige.

Trois bacs : l'un de jaune, l'autre de rouge, le troisième de bleu. J'y plonge mes écheveaux, un bout dans le bleu, l'autre dans le jaune, le milieu dans le rouge. je compte obtenir du violet entre le rouge et le bleu et de l'orange entre le jaune et le rouge. Mes écheveaux se teintent, mais l'eau ne blanchit pas. Je les laisse tremper, puis je les sors et les laisse égoutter. Et là, horreur : au fur et à mesure que l'eau descend dans l'écheveau, le beige réapparaît. Seule la partie teinte en bleu tient... un peu mieux.

Seconde tentative : je plonge tous les écheveaux dans le bac de bleu. Quand je les sors, ils ont des reflets bleutés, avec des parties plus bleues mais toujours du beige. 

Troisième tentative : je sors mes teintures pour soies et je badigeonne au pinceau d'un mélange vert jade et bleu indien. Après cuisson au micro-ondes et rinçage bien dégorgeant, voici le résultat :

Teint reteint et reteint teint
Teint reteint et reteint teint

Je trouve que ce n'est pas si laid que cela. Le fond beige donne une profondeur à la couleur. Seule question : la couleur teindra-t-elle (là où il y en a) ? 

 

Puisque mes teintures sur soie étaient sorties, j'en ai profité pour teindre un écheveau solitaire de laine recyclée avec du rose tyrien. Et là, horreur, je trempe mon gros pinceau dans le récipient de bleu ! Seule solution : rajouter des coups de pinceau bleu. 

Teint reteint et reteint teint

Je pense le reteindre...

 

Conclusion : la teinture, c'est tout un art... et je ne maîtrise vraiment pas cet art...

 

Conclusion de conclusion : je garde écru mon écheveau de Lang stellina à teindre !

 

 

 

Rédigé par miclasouris

Publié dans #elle joue avec la laine

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
Moi je les trouve bien jolis ces écheveaux beige/bleu/vert... Et ce rose avec des coups de pinceau bleus me plaît bien aussi. Comme toi j'ai déjà tenté la teinture et je n'ai pas toujours obtenu ce que je voulais, mais je m'y risque encore parfois, pas découragée par les ratages. Ceci dit, je suis d'accord sur le fond : la teinture c'est un métier, et si, en dilettante, on arrive parfois à faire des trucs chouettes, il vaut mieux laisser ça aux professionnels.
Répondre
M
J'avoue que mes essais de teinture ne sont guère concluants : je suis toujours déçue, ce n'est jamais ce que j'imaginais ! J'essaie sur des écheveaux ou pelotes bon marché, mais je ne me risquerai pas à teindre des belles laines...Ce que font (Vi)laines, La pelote vagabonde ou la Féé fil (outre porter un nom qui fait rêver) est inégalable... ;-)
M
Elle a du mérite notre souris préférée ! je crois que je ne me lancerai jamais dans la teinture ni dans le filage d'ailleurs...les seules teintures que j'ai faite furent celles pour les pantalons passés, jeans trop passés de mes garçons...c'était l'autre siècle ! Oui c'est tout un métier mais tes essais de bleu sur le beige, on dirait que le fond est du yack, un peu soutenu, ça rend plutôt bien ! Bravo !
Répondre
S
Pourtant bien jolies ces teintes vert/bleu/écru. Le rose n'est pas mal non plus. Tu ne peux pas dire qu'il s'agit d'un ratage complet. Et toi qui aime tant les mélanges, tu trouveras sûrement une laine à associer à tes créations colorées.<br /> Amicalement
Répondre
M
Non, ce 'est pas un ratage complet - c'est juste une réussit ratée !!! Ce n'est pas ce que j'imaginais (ce dont je rêvais). Je vais me contenter de cela !!! ;-)
E
Ce n'est pas évident de réussir à teindre !!pensées émues pour toutes celles et ceux qui s'inspirant des merveilleux batiks ,ont testé la teinture avec les fleurs et herbes de leur jardin!!!la bette rave ,ici,ce fut le plus 'joli' !! les autres essais ..non non !toi c'est bien bien mieux !!<br /> !c'est bien de disposer de temps pour nos expérimentations !pensons à nos sœurs qui sont sous les bombes et autres menaces.mille bises!
Répondre
M
Oui, nous avons de la chance ! Je pense à nos soeurs - mais aussi à nos frères car les hommes (dont on attend qu'ils soient forts et courageux ) payent un lourd tribut à la guerre ! C'est comme si on considérait comme normal que les jeunes hommes versent le sang pour leur patrie, volontairement ou sous contrainte ! "Oh Barbara, quelle connerie, la guerre..."
M
Ce n'est pas que je ne pense qu'à ça ( car ces semaines passées c'était encore pire..) mais presque, je suis bouleversée par ces témoignages, ces images. Certes, "on en a vu d'autres " comme me répondent des "amis" à qui je m'ouvre...mais là nous sommes si proches, si pareilles, si...tristes. Et cela répond tellement à des années de scolarité où construisant l'amitié franco allemande, l'Europe, nos parents, nos profs avaient réussi à nous faire comprendre que "plus jamais ça". Mon second fils vit en Allemagne, mes petits fils ont la double nationalité, les familles restent liées (même si la vie n'est pas un long fleuve tranquille). Ce que nos soeurs (et leurs hommes) vivent est tellement incompréhensible, inexplicable et si dur et si proche à la fois que oui, depuis le 24 février lorsque j'entends les oiseaux je pense qu'entre les bombardements. Bises Effe et à vous les filles qui me comprenez et souffrez pour elles !