Miclasouris - contiguous : 2 - 0 !

Publié le 30 Avril 2022

Décidément, la souris ne lâche pas prise ! La lutte continue pied à pied contre le contiguous... Ce dernier a vaillamment résisté mais semble avoir perdu pied. 

En ce moment, la souris veut des manches montées, mais elle ne veut pas les coudre. Et elle veut tricoter en top-down ! La solution : la méthode  contiguous. Connaissez-vous cette méthode qui a été mise au point par Susie Myers et qui est reprise dans de plus en plus de designs de pulls ou de gilets ?

Alors la souris, qui a du temps (et des laines), s'est mise à potasser et à chercher sur le net et elle partage avec vous ses trouvailles :

- la page de Susie Myers ici sur Ravelry, où vous pouvez télécharger la méthode (il y a une version française.

- le forum Contiguous de Ravelry (en anglais, mais il y a des pages lisibles comme celle-ci sur les augmentations d'épaules)

- le blog de Systèmeb où vous trouverez beaucoup d'informations et conseils.

- une vidéo en italien (mais il suffit de regarder pour comprendre) sur les augmentations d'épaule

 

En ce moment, la souris a deux projets qui utilisent la méthode contiguous : un top en coton et un gros gilet en mohair.

Voici l'épaule du gilet :

Miclasouris - contiguous : 2 - 0 !
Miclasouris - contiguous : 2 - 0 !

On voit bien la ligne d'épaule formée par une maille. C'est de part et d'autre de cette maille que l'on fait une augmentation et ceci à chaque rang.

Après avoir atteint une certaine longueur, on  réalise les augmentations pour créer les manches en cessant d'augmenter le corps. On voit les épaules se dessiner :

Miclasouris - contiguous : 2 - 0 !

Vous remarquez la petite bosse que forme la tête de manche ? Cela vient de la manière dont a été réalisée la tête de manche. En effet, quand on a terminé la ligne d'épaule, on commence les augmentations de part et d'autre d'une section "plate". Ici, le "plat" d'épaule est de 5 mailles seulement, donc pas assez important (il en aurait fallu environ une dizaine).

Bon, la souris n'a pas corrigé : elle s'accommodera d'épaules athlétiques !

 

Mais on peut corriger ce problème : il n'apparaît pas​​​​sur le top en coton, car les augmentations d'épaule sont faites de part et d'autre d'une section d'une quinzaine de mailles. Quant on commence les augmentations qui forment la manche, on a déjà le "plat" d'épaule !

Miclasouris - contiguous : 2 - 0 !

Décidément, le contiguous, c'est vraiment une méthode sympa... 

 

 

 

Rédigé par miclasouris

Publié dans #elle tricote, #elle partage

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
N
J'adore cette méthode, j'ai déjà tricoté plusieurs modèles notamment d'Isabell Kraemer
Répondre
N
Bravo pour la persévérance de la souris ....je n'ai jamais osé me lancer. Mais peut être grâce à vous vais je oser !
Répondre
S
Merci pour les infos que je vais aussi voir de plus près : a priori, je ne suis pas folle de cette méthode de montage qui me fait penser aux manches marteau (trop masculin)... mais cela n'est peut-être qu'un a priori...
Répondre
M
Décidément tu es bien courageuse ! Personnellement je n'ai jamais osé m'attaquer à cette méthode que je trouve bien jolie mais qui me semble bien compliquée. J'irai voir tes liens quand même, mais sans grand espoir... Je suis de plus en plus flemmarde pour les efforts de l'esprit...
Répondre
E
Bonjour ! J'avais aussi été très intéressée par cette technique, et tricoté le petit pull Mazaé de Marie-Amélie Designs. Avec une jolie emmanchure, très féminine. Ce modèle est désormais gratuit. <br /> Bon tricot !
Répondre