Eloge de la simplicité

Publié le 3 Novembre 2021

Que tricoter quand il nous reste quelques pelotes de mohair et soie et que l'on possède dans ses précieux  un écheveau aux coloris chatoyants qui supporte mal la solitude ?

Eh bien, on les marie !

 

Le mohair écru était un reste du châle tricoté pour le mariage de ma nièce - il était donc voué à convoler en justes noces ! Et l'écheveau solitaire était une teinture d'un Club de LITLG (Life in the long grass), un coloris très mélangé que j'avais plusieurs fois essayé de tricoter sans aimer le résultat.

Et l'union s'est révélée prometteuse dans la simplicité du modèle et du point choisis. Plus les rangs de point mousse s'enchaînaient, plus le châle devenait mousseux et plus les couleurs étaient mises en valeur.

 

Mais comment terminer un tel objet ? 

Une dentelle en mohair ? Trop léger.

Une dentelle en LITLG ? Trop lourd.

Un icord ? Trop tranché.

Rien ? Trop peu.

Et des rayures ? C'est déjà rayé... (vous me direz, ce serait une certitude d'harmonie totale !)

Mais non, des rayures d'une autre couleur ! Peu, il faut rester dans la simplicité, et dans des couleurs présentes dans la laine :

Eloge de la simplicité

Quatre rayures seulement, parce que je trouvais que ça suffisait (et surtout parce que je ne trouvais pas d'autre laine qui "colle" parfaitement et que j'avais la flemme de chercher dans mes cartons et autres sacs !)

 

Voici donc le châle le plus simple du monde. Mais Frank Lloyd Wright n'a-t-il pas dit : 

"La simplicité, c'est l'harmonie parfaite

entre le beau, l'utile et le juste."
 

 

Waouh ! La souris fait même des citations...

Et elle est ravie de savoir que son châle est beau, utile et juste !

 

 

Rédigé par miclasouris

Publié dans #elle tricote

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
I
y'a pas a dire la simplicité lui va a ravir...superbe et il doit etre bien bien doux. bonne fin de semaine
Répondre
M
Avec une telle laine, la simplicité s'imposait !!! Et c'est vrai, il est archi-doux (pour qui ne craint pas les poipoils du mohair !).
F
Comme il al'air mousseux et doux!!!! en plus avec toutes ces couleurs tu peux le mettre avec tout...Bravo....Bonne soirée...Bisous...Fanfan
Répondre
M
La teinture de la LITLG était superbe (mais pas simple à utiliser seule). Il lui fallait un adoucisseur : le mohair !!!
M
Oui il est très joli ce châle, il est très réussi mais je me suis demandé comment les deux fils avaient été "mariés". Du coup je suis retournée visionner le podcast pour avoir la précision...sans y trouver la réponse ! On dirait que le point mousse a été tricoté alternativement : 2 rgs laine multicolore puis 2 rgs laine écru. Est-ce bien cela ou est-ce que les deux fils ont été tricotés en même temps ?
Répondre
M
Effectivement, ce sont deux rangs de mohair - deux rangs de laine (un aller-retour de chauque laine ! Tout simple donc...
E
cette fois encore me voici enchantée et tout à fait rêveuse pour ce mousseux enveloppant merveilleux !!bises depuis mon atelier de bonnets que j'espère MOUSSEUX !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Répondre
M
laine mousseuse = bonnet mousseux !!! Ici c'est le mohair qui fait le mousseux... Bises.
I
Bonjour ,

L' efficacité de la simplicité !
Amitiés.

Isabelle
Répondre
M
Oui, parfois la simplicité s'impose... quoique la laine LITLG soit tout sauf simple !!!