Vous avez dit sacs ?

Publié le 24 Septembre 2017

La souris fabrique tant de sacs et de pochettes qu'elle croule sous les sacs et pochettes et elle s'est dit: "Et pourquoi je n'en vendrais pas?"

Elle s'est prise à rêver d'une activité reconnue, d'heures passées dans son atelier à imaginer des alliances de matières et de couleurs, d'achats sans compter de fournitures, de tables bien garnies sur des marchés de Noël au milieu des créatrices joyeuses...

Plus de culpabilité à stocker, plus de "T'en as vraiment besoin, de ce n-ième sac?"...

Une vraie valorisation de son travail...

 

Alors, avant de se lancer tête baissée, la souris étant prudente, elle a pensé

                          aux calculs de rentabilité

                                  aux coûts de revient

                                           au coût de la main d'oeuvre

                                                   à la productivité horaire

                                                          à la gestion des stocks

                                                                   à la gestion du personnel

                                                                            aux marges brutes...

 

Pour commencer, elle a voulu savoir combien de temps ça lui prenait de fabriquer un sac. Et puis, ça tombait bien, elle avait un cadeau à faire. Alors, elle a patronné deux tailles. Puis elle a taillé deux sacs. Et elle a cousu deux sacs.

Vous avez dit sacs ?
Vous avez dit sacs ?
Vous avez dit sacs ?
Vous avez dit sacs ?

Le petit sac mesure 27 x 17 x 38, le grand 30 x 20 x 40. Tous deux sont en skaï et... (tissu bayadère pour l'un, enduit Liberty pour l'autre), ont un passepoil, une doublure intégrale avec poche.

 

Le petit a donc été offert.

 

Ceci étant, le futur stock n'a crû que d'un sac...

Et là, la souris s'est demandé si elle aurait le courage de coudre plein de sacs semblables avec un tel ratio d'un sac offert sur deux cousus....

 

 

 

Rédigé par miclasouris

Publié dans #elle coud

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
P
À moins de coudre à la vitesse de la lumière, la productivité horaire va plomber le coût final !<br /> Pour les marchés de Noël, ça me semble très bien, mais juste pour le plaisir, pas pour gagner des sous, et peut-être même pour en perdre !<br /> J'aime beaucoup tes deux sacs, avec une préférence pour le premier.
Répondre
M
J'ai régulièrement ce genre de vellétités et puis, ça passe !!!
E
Le deuxième sac me plaît beaucoup ! Mais il est vrai que si on calcule tout, on ne rentre pas dans les clous... ;-)
Répondre
M
Pour le moment, ce sont juste des velléités...La dernière fois aussi. Et la fois d'avant... Bah... ;-)
N
Pour ma part j'ai toujours eu plus de plaisir à offrir ce que je fais que de les vendre.... comme me le conseille mon entourage ! <br /> Les deux sacs sont très beaux et seraient facilement vendus , mais certainement pas au prix du temps passé ....
Répondre
M
Il est vrai que mon entourage me suggère de vendre mes ouvrages... Je ne l'ai jamais fait, malgré plusieurs propositions. J'ai essayé mais fabriquer 40 fois le même truc m'avait lassée, et que j'avais abandonné et offert tout ce que j'avais déjà cousu! Je réessaierai peut-être quand même...
I
Bonsoir , <br /> <br /> Le plus difficile sera la gestion du personnel : une chef de bande avec laquelle il sera certainement difficile de s'entendre ! ..... mdr.<br /> Amitiés.<br /> <br /> Isabelle
Répondre
M
Surtout que je déteste avoir un chef ! ;-)
C
Autant j'me le deuxième autant le 1er ne me plait pas du tout! Bises
Répondre
M
Moi aussi, mais je voulais faire un essai avec du tissu - et dans des couleurs qui ne sont pas les miennes...