LE point de LE pull

Publié le 2 Mars 2021

La souris a été folle de bonheur : quatre de ses petits-enfants (et deux fils, ne les oublions pas !) sont venus passer quelques jours à la maison.

Et puis, ensuite, elle est partie à Paris pour accompagner sa maman chez l'oncologue. Malheureusement, les nouvelles n'étaient pas bonnes et une nouvelle chimio a été entreprise pour reprendre du terrain sur l'avancée du cancer. La souris sera souvent parisienne , ou sa maman grenobloise, dans les mois à venir.

La bonne nouvelle, c'est que la maman de la souris a reçu son premier vaccin anti-covid !!! Un soulagement... Maintenant, la souris rêve d'avoir sa propre dose !

 

Et le tricot dans tout cela ? Il n'y a guère eu de place pour le tricot dans cet emploi du temps chargé.

Vous vous direz sans doute : "Mais un aller-retour Grenoble-Paris, c'est bien plus de six heures ? N'est-ce point un temps propice à la concentration qu'exige cette activité ?". C'est vrai : et la souris a bien tricoté plus de six heures, mais elle n'a fourni que des échantillons de points qui ne la satisfaisaient guère : elle est à la recherche du POINT, LE point (de dentelle, précisément) qui fera s'exclamer toute personne qui la verra porter LE pull auquel ce point est destiné :

" C'est TOI qui as tricoté ce pull ? Wouaouh !"

LE point de LE pull

Mais elle ne l'a pas trouvé : il faut que LE point soit couvrant, point trop géométrique, assez grand, de préférence en quinconce ou tel qu'on ne distingue pas immédiatement la séquence, sans noppes parce que celles de la souris vont systématiquement se cacher sur l'envers, mais avec des reliefs, pas trop cependant...

La souris voit déjà LE pull.

Mais elle ne distingue pas bien LE point...

 

Alors, elle essaie : des fils, des assemblages de fils, des assemblages de couleurs, des assemblages de fils et de couleurs, et puis des numéros d'aiguilles, et même des révisions (les diminutions, les augmentations, les bind-off...)

 

Depuis son retour, elle a repris le pull d'Anaïs qui touche à sa fin, mais le jacquard du bas des manches la fait se crisper et la bursite, qui s'était calmée, se réveille un peu.

Et elle se dit qu'elle aurait peut-être mieux fait de finir cet en-cours au lieu d'accumuler des échantillons de points ! Le pull partira en Suisse pour l'arrivée du printemps...

 

Mais les tricopathes sont-elles logiques ?

 

 

 

 

Rédigé par miclasouris

Publié dans #elle bouge, #elle cause

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
Je suis tout à fait d'accord... Nous ne sommes pas TOUJOURS logiques ! ;-)
Répondre
S
A la question "Mais les tricopathes sont-elles logiques ?", la réponse est souvent non !!!
Amicalement
Solstice
Répondre
M
Non, pas toujours - mais là est le plaisir aussi !!!
E
Tu vas trouver !!et une fois encore tu nous émerveilleras!Très grandes ondes de sympathie s'envolent jusqu'à ta maman !Du tonus pour mars et ce printemps !Et pour toi et toutes les tricoteuses amies grande énergie !!!à bientôt !!!
Répondre
M
Merci merci pour ce commentaire et pour le partage d'énergie : j'ai bien reçu ! .-) Et ça fait du bien. Quant au point, mes recherches avancent...
N
Bonjour,
En effet les étapes difficiles de la vie sont...difficiles vraiment.

Heureusement que les activités manuelles nous reposent l'esprit.
Même s'il s'agit de trouver le BON POINT de tricot que l'on visualise bien que les tricotpathes ne soient pas forcément logiques, et tant mieux !
Répondre
M
Merci merci... et c'est vrai : j'ai vraiment besoin de me ressourcer dans mon tricot !!! Je disais vrai : tricoptahe ! ;-)
N
Courage pour ta maman.
En ce qui concerne le point, y en a un très beau qui pour ma part sera le prochain point dentelle, c'est le pull Blossom, d'along avec anna. Y a de magnifiques versions sur IG.
Bisous de Belgique
Répondre
M
J'ai été vois le pull - magnifique ! C'est le genre de point que je recherche... mais je ne copierai pas !!! Question de principe... ;-)