Le sac du dernier jour

Publié le 18 Octobre 2016

Parlons bien, parlons fil... et surtout commençons par le début, le tout début même, et même l'avant (de partir pour notre périple hispano-lusitanien).

 

J'avais depuis des années un "sac de camion".... J'entends d'ici: "Mais, cékoiça, un sac de camion?".  C'est un sac. Mais pas n'importe quel sac, vous allez voir, le cahier des charges est dense.

 

C'est un sac:

- qui s'emboîte parfaitement derrière mon siège dans le combi,

- qui contient toutes mes petites affaires perso (tablette, liseuse, chargeurs et câbles, carnet et stylos, bijoux, accus et liquides pour l'e-cigarette, matériel de tricot et pelotes de laines pour projets en cours ou en vue... bref rien que le nécessaire),

- que j'atteins juste en me retournant sur mon siège et en tendant le bras,

- qui ne gêne pas pour le passage,

- que la nuit, je peux glisser là où sont mes pieds le jour,

- et qui évite les discutailleries éventuelles entre les deux cohabitants du combi, genre:

- Dis, Grand Chéri, tu peux t'arrêter?, j'ai besoin d'aller chercher quelque chose (ne jamais dire "une pelote") dans le coffre.

- Ok, je vais m'arrêter, je vais bientôt prendre de l'essence...

- (plus tard) Euh, tu prends de l'essence quand ?

- Oh, ce n'est pas urgent, je peux encore faire 130 km...

- (plus tard) J'ai vraiment très envie de faire ipip maintenant. (C'est une ruse...)

- Encore !!!! Mais c'est combien de fois par jour ?

 

Bref, c'est vraiment un équipement in-dis-pen-sa-ble...

 

Mon bon  vieux  sac avait rendu l'âme lors de notre dernière escapade en camion et il avait fini, sur la suggestion de Grand Chéri (" il est complètement f...u, ton sac, tu ne vas pas continuer à traîner ça! ") dans une poubelle bretonne... paix à son âme!

 

La veille du départ, je cherche mon sac dans toute la maison, et je me souviens alors de sa disparition - le trauma avait sans doute été tel que j'avais oublié...

Je me suis donc cousu un "sac de camion" le 31 août au soir.

Le sac du dernier jour
Le sac du dernier jour

J'ai fait avec ce que j'avais sous la main - et avec le peu de temps dont je disposais. Donc j'ai improvisé!

J'ai commencé par prendre les mesures de l'emplacement disponible dans le camion.

J'ai cousu à ces dimensions un sac cabas tout simple, à fond rectangulaire (comme le bleu cousu ici). Seule différence: les poignées sont prises entre le skai et le coton enduit - je les ai posées à la hauteur où je voulais que se fasse la pliure, en fonction de la hauteur disponible dans le combi.

Le sac du dernier jour

J'ai fait une doublure (dans un reste des rideaux Ikéa).

En cousant (envers contre envers) la doublure et le sac, j'ai intercalé sur un grand côté une patte avec du velcro (bien sûr, j'avais auparavant cousu du velcro en face au bon emplacement !) ainsi qu'un lien qui permet le pliage des petits côtés:

Le sac du dernier jour

C'est facile, c'est efficace - bon le velcro s'accroche à la laine (d'où de nécessaires pochettes), mais ça marche. Et, comme le sac est fait aux mesures exactes de l'emplacement de destination, il est bien plus grand que le précédent - avantage non négligeable...

 

Et devinez ce qu'il y a dans la petite pochette? Je vous montre ça très vite...

Rédigé par miclasouris

Publié dans #elle coud, #elle partage

Commenter cet article

isa800 19/10/2016 00:09

Superbe , cet indispensable " unième " sac !....Le sur-mesure c'est le neck plus ultra de la nécessité....bien agencé et joli pour ne rien gâcher de ton fulgurant travail ! Bravo .
Amitiés.
Isabelle

miclasouris 20/10/2016 10:15

Bah, un sac, c'est simplissime en fait... par rapport à une chemise ou un pantalon! Et celui-là est bien un de mes seuls sacs indispensables - utile et pratique! ;-)

poli 18/10/2016 21:15

Eh bien, pour une réalisation de dernier jour, on sent la maîtrise du truc, quand même !
J'adore ton choix de couleurs, le sac est superbe !

miclasouris 18/10/2016 21:38

Je reconnais, il y a de l'antériorité dans le sac... que veux-tu, c'est mon péché mignon! Mais celui-là, j'en avais vrai-ment be-soin...

Colinette 18/10/2016 20:59

Génial et très joli, bravo !

miclasouris 18/10/2016 21:36

Et simplissime (car vite fait). Et inversement! ;-)

catherine 18/10/2016 18:55

Bravo il est super et superbe

miclasouris 18/10/2016 21:36

J'ai apprécié pendant six semaines, pas mal pour du bricolé de dernière minute... sauf le scratch!!!

wilmo 18/10/2016 09:48

la MOTIVATION, rien de tel pour réaliser des miracles... très belle réalisation, BRAVO!!! (le velcro est définitivement banni de chez moi depuis que je me suis remise au tricot - je découds les scratchs de tous mes vêtements et accessoires depuis que j'ai fusillé une belle petite écharpe)

miclasouris 18/10/2016 21:35

Bon, ceci dit, ça légitime la fabrication de pochettes, de devoir tout y enfermer!!! ;-)