Un attelage récalcitrant

Publié le 12 Avril 2016

Vous vous êtes engagée à effectuer un dur labeur dans un temps limité. Un knittest, le premier de votre vie de tricoteuse. Vous êtes enthousiaste, le modèle vous plaît. L'idée de devoir suivre un patron, vous qui êtes du genre à travailler sans filet, vous avait fait hésiter, mais celle d'aider une créatrice vous a ravie.

Et vous voilà partie.

Premier écueil sur votre chemin: trouver la bonne laine, celle qui correspond aux critères spécifiés et qui donne le bon échantillon.

Votre stash de laine déborde, il y aura bien un fil qui conviendra... Eh bien , non, aucun ne donne l'échantillon. Jusqu'à ce que jaillisse l'idée: se pourrait-il qu'en utilisant deux fils, cela marche? Eh bien, oui, un fil de Beauty silk cotton de Pierrot + un fil Bigarelle de BDF, ça colle. Et en plus, c'est beau!

 

Un attelage récalcitrant

Redynamisée, vous montez votre tricot et commencez à tricoter

 

Et là, votre attelage se met à récalcitrer.

Votre joli fil coton/soie qui se montre plutôt fluide, glisse sournoisement, il fuit et semble n'avoir qu'une envie, quitter le carton sur lequel il est enroulé pour pouvoir s'emmêler allègrement. Et de surcroit, il se dédouble quand l'aiguille s'approche.

Quant à l'autre fil, le beau coton/lin un peu rustique, il est doué d'un tempérament plutôt revêche, il s'avère sec, rêche, il accroche, n'avançant pas volontiers, et, surtout, pas au même pas que son congénère.

Bref, l'attelage s'avère traître et perfide.

 

L'idée vous vient alors de les solidariser solidement en les pelotonnant ensemble, mais leur comportement ne diffère pas sous les assauts de la pelotonneuse. Ils bondissent, se carapatent, et la pelote se défile à son tour.

A la fin, vous vous résolvez à ruser, déroulant quelques mètres des deux fils et les enroulant autour des deux pelotes, ligotant ainsi le coton/soie, qui se calme sous la contrainte. C'est qui le chef, non mais?

Vous pouvez ainsi tricoter quelques rangs, avant de recommencer l'opération.

 

Un attelage récalcitrant

L'attelage fonctionne, mais il traîne sacrément le pas.

Ce sera un peu laborieux, certes, mais au final, qu'est-ce que ce sera beau...

 

 

 

Mais... vous devriez peut-être leur parler plus gentiment, le leur dire, le leur répéter, qu'ils sont magnifiques ensemble...

 

 

 

Rédigé par miclasouris

Publié dans #elle tricote

Commenter cet article

wilmo 13/04/2016 21:25

c'est très beau, mais! mais je me méfie des compositions différentes... je crains le lavage...

miclasouris 13/04/2016 21:42

Oups... même pas pensé!!! ;-(

poli 13/04/2016 21:18

La Bigarelle de BDF, trop belle, mais si difficile à maîtriser ! Et tu la doubles avec un autre fil, quel courage !
Hâte de voir la suite, et plein de courage !!!

miclasouris 15/04/2016 23:09

Où en faire provision? je cherche à Lyon...

Marie-France 13/04/2016 13:31

Courage! J'ai visionné hier votre vidéo et j'ai donc vu vos déboires, j'aime beaucoup ces petits films, surtout continuez. Amitiés

miclasouris 13/04/2016 14:37

Merci, merci... et oui, je vais continuer, y prendrais-je goût? ;-)

Catherine 13/04/2016 12:04

Le rendu est joli... très joli... mais la route doit te sembler longue avec ces fils peu conciliants !

miclasouris 13/04/2016 14:36

Je n'entrevois pas la fin! Bon ce sera beau, je pense... et puis, je suis engagée! Faut y aller...

elisabeth 13/04/2016 11:55

Ce mélange rend vraiment bien, cela donne un joli tricot, tu vas bien réussir à les dompter !

miclasouris 13/04/2016 14:38

Oui, c'est vraiment joli - les deux fils y gagnent, même s'ils ne le savent pas, eux!