Un pull pour Adèle = EXACTEMENT six pelotes

Publié le 16 Mai 2015

J'avais emmené six pelotes de coton rose et j'avais commencé pendant le voyage aller un pull pour Adèle. Six pelotes, ça devait suffire largement...

Mais c'est qu'Adèle... grandit!

Normal, me direz-vous. 8 ans (déjà!). J'ai donc fait du 10 ans (enfin, comme je tricote sans modèle et sans filet, j'ai fait du "plus grand qu'auparavant"!)

Après avoir tricoté le corps et la bande d'encolure, il ne me restait que deux pelotes et demi. Passage par le magasin Phiphi de Rouen: c'est une laine qui ne se fait plus, aucun risque que j'en retrouve! J'ai donc partagé en deux le coton qui me restait, et tricoté les manches en parallèle (deux rangs de l'une, deux rangs de l'autre).

Petit équation de maths voyageuses: 700 km en camion = 125 g de laine = 2 manches

Il ne m'est rien, mais alors, rien de rien, resté. Je n'avais même pas assez de fil pour coudre le pull. Donc, sitôt de retour at home, j'ai couru dans mon atelier, et cousu le pull ... à la machine à coudre! Eh bien, ma fois, c'est concluant: rapide, propre, net et sans bavures!

A refaire donc...

 

Je vous le montre, ce pull?

Un pull pour Adèle = EXACTEMENT six pelotes
Un pull pour Adèle = EXACTEMENT six pelotes

Un gros plan sur les détails des manches et des épaules:

Un pull pour Adèle = EXACTEMENT six pelotes
Un pull pour Adèle = EXACTEMENT six pelotes
Un pull pour Adèle = EXACTEMENT six pelotes

Laine: 6 pelotes (EXACTEMENT) de coton Muse de Phildar coloris Berlingot

Aiguilles n° 4

Modèle: perso

Les "tatouages" sont tout simples - faits à base de mailles glissées torsadées séparées par des mailles envers.

 

J'espère juste que ce sera bien du 10 ans... Sinon, je connais une petite miss qui s'en emparera...

 

Leçons à tirer:

- les montages traditionnels, c'est pas mon truc. Encore que... la couture machine m'enlève une sacrée épingle du pied, puisqu'elle s'avère très satisfaisante...

- j'ai constaté qu'il faut compter 58 % du poids total de la laine pour le corps et 42 % pour les manches - allez, j'arrondis:

 

60% pour le corps, 40% pour les manches

 

 

J'ai quand même décidé, pour le pull fraîchement commencé pour mademoiselle XX-X (XX une fille - X prénom inconnu), de m'en remettre à la bonne vieille méthode du top-down que je maîtrise quand même mieux que les montages traditionnels...

 

 

 

Rédigé par miclasouris

Publié dans #elle tricote

Commenter cet article

nonette 18/05/2015 08:43

superbe ! Adèle a bien de la chance. quel stress de voir le stock de laine diminuer dangereusement lors de l'avancement d'un ouvrage...cela oblige a faire preuve de génie, et tu as parfaitement réussi. le top down je vais le tenter j'ai très envie de découvrir cette technique

miclasouris 18/05/2015 10:28

Le top-down, pas besoin de réfléchir, ça avance tout seul et tout entier, c'est génial...
Mais bon, là, ça se prêtait moins au style marinière...
Ceci dit, tu peux aussi manquer de laine!!!
Bonne journée!

Fanfan 16/05/2015 19:09

Superbe ce pull!!!! j'aime beaucoup le motif que tu as tricoté. Tu as pu le finir de justesse, tant mieux, rien n'est plus frustrant que de ne pouvoir terminer un modèle dans lequel on y a mis tout son coeur
Bravo
Bonne soirée
Fanfan

miclasouris 16/05/2015 23:45

Là, je pars sur un lot de 32 x 10 pelotes pour une brassière bébé - j'ai vu plus large!!!
;-)

Marie 16/05/2015 18:45

Il est superbe avec ces détails qui changent tout : j'adore ces petits triangles !! A très bientôt ! Bises

miclasouris 16/05/2015 23:46

J'avoue que j'ai bien envie d'"en mettre partout!!!
;-)
A très bientot, bises
Michèle

elisabeth 16/05/2015 18:42

Il est vraiment beau, j'aime beaucoup les détails...

miclasouris 16/05/2015 23:47

Les détails, ça change tout... et c'est si facile!!!
Merci à toi et bon week-end!

martichat 16/05/2015 18:13

Très jolis les petits détails sur les manches.

miclasouris 16/05/2015 23:48

Oui, et si faciles à faire - j'ai bien envie d'en mettre partout maintenant!!!
;-)