L'écharpe proverbiale de mon fils

Publié le 14 Mars 2015

Beaucoup portée (et c'est là qu'on voit que la laine était de bonne qualité) mais... maintenant trop longue (non, elle ne s'est pas allongée, c'est juste que les hommes et les écharpes doivent évoluer dans le temps).

Voici des mois que mon fils me dit qu'il faut que je raccourcisse son écharpe. Des mois que je lui promets de le faire. Mais il l'oublie chaque fois qu'il vient et je l'oublie chaque fois que j'y vais. C'était l'Arlésienne, cette écharpe...

Je l'ai enfin ramenée de Suisse pour la raccourcir - cela me donne aussi l'occasion de vous la montrer...

L'écharpe proverbiale de mon fils

e

Reconnaissez-vous les couleurs subtiles et les délicates variations de couleurs de cette laine?

 

L'écharpe proverbiale de mon fils
L'écharpe proverbiale de mon fils
L'écharpe proverbiale de mon fils

Vous avez tout faux!!!!

Non, ce n'est pas de la Noro...

L'obtention de ces subtiles couleurs et ces délicates variations résulte de ma seule compétence (ça c'est mon quart d'heure "totale immodestie et auto-cirage de pompes", parce qu'"on n'est jamais si bien servi que par soi-même"!).

Non, plus sérieusement, ce sont des fils de la Droguerie (Surnaturelle et Tweed). J'ai tricoté deux fils ensemble en alternant C1+C1, C1+C2, C2+C2, C2+C3... etc, et en introduisant de temps en temps le fil violet qui fait chanter le tout. Les côtes 2/2 accentuent les transitions.

Une écharpe toute simple.

Mais exigeante en patience - parce qu'elle était vraiment vraiment longue et que Fiston 2 la voulait toujours plus longue, et que, tout ça, ça faisait beaucoup de fils à rentrer, car je n'ai pas lésiné sur les transitions (mais "Patience et longueur de temps font plus que force ni que rage", n'est-ce pas?)

 

 

 

Dire qu'il faut en enlever 40 cm...

 

Et quand je pense que j'ai eu très peur de n'avoir pas assez de laine pour la première rangée (rouille en haut) de rangs raccourcis de mon Enchanted. Il aurait suffi d'attendre un peu... car "tout vient à point à qui sait attendre".

Le manque de rouille m'a empêchée de reprendre les quatre bandes du haut dans le bas du pull - ce qui m'a forcée à imaginer une autre solution. Dont je pense à vrai dire qu'elle est bien plus satisfaisante (et hop, retour de l'immodestie, "chassez le naturel...")

Donc "tout est bien qui finit bien".

 

 

 

Je vous quitte avant d'avoir épuisé ma réserve de proverbes... et vous!

 

 

 

 

 

Rédigé par miclasouris

Publié dans #elle tricote

Commenter cet article

martichat 14/03/2015 14:33

Bravo pour la fabrication de fausse Noro ! et pour le boulot de rentrage de fils que ça a supposé.
Je ne savais pas qu'il était à la mode d'avoir des écharpes plus courtes maintenant. Je croyais qu'on en était toujours au gros paquet autour du cou...

miclasouris 17/03/2015 15:49

Je ne sais si c'est la mode... j'espère juste qu'il ne fai=udra pas, un jour, la rallonger!!!

Paulette 14/03/2015 11:54

Tout ce qui est petit est gentil, tout ce qui est grand est charmant.En ce moment pour moi c'est du petit genre chausson. Bonne fin de semaine.Becs Paulette

miclasouris 17/03/2015 15:50

Moi, les chaussons taille 44, ça ne me dit pas... Donc pas de chaussons pour Fiston!!!
;-)
Bons chaussons!