Le carnet noir ou le journal de la drôle de guerre de mon aïeul

Publié le 2 Septembre 2014

Je n'ai pas pu participer à la grande aventure collective de la Wool war one - because mes doigts arthroseux n'ont pas réussi à tricoter avec des aiguilles du 21/2!

Mais j'apporte ici ma modeste contribution à la commémoration de la grande guerre, dite "der des der".

Mon arrière-grand-père y alla, lui, à cette guerre. Il y partit il y a juste 100 ans, le 2 septembre 1914.

Il a raconté ses drôles de premiers jours de guerre dans un petit carnet noir qui a été transmis à ma grand-mère, puis à mon père, et que mes fils ont un jour déniché dans les greniers de la maison de campagne de mes parents.

Le carnet noir ou le journal de la drôle de guerre de mon aïeul
Le carnet noir ou le journal de la drôle de guerre de mon aïeul

 

 

L'an dernier, pour le mariage d'un de leurs cousins, arrière-arrière-petit-fils comme eux de ce Louis Foret, ils ont fait un petit livre de ce carnet. J'ai ainsi découvert l'histoire de ma famille paternelle dont j'ignorais beaucoup de choses...

 

Et depuis aujourd'hui, le blog, piloté par mes deux gars,

Le carnet noir (clic)

publie les pages de ce carnet...

Du 2 septembre au 3 octobre, vous pourrez suivre au jour le jour la grande vadrouille de mon arrière-grand-père.

 

 

 

Rédigé par miclasouris

Publié dans #elle cause

Commenter cet article

beacar 16/09/2014 13:21

un vrai tresor ce carnet noir!!c'est une excellente idée de le faire revivre a travers un blog

Marie 02/09/2014 20:43

C'est une super idée ! Quel précieux bien familial ! Je vais lire le blog avec beaucoup d'intérêt ! Merci pour ce partage d'Histoire

miclasouris 02/09/2014 21:34

Petite histoire, mais moment d'Histoire quand même...
Finalement, mes fils sont géniaux ! ;-)

martichat 02/09/2014 15:53

J'avais trouvé le même carnet mais de mon grand-père à moi, le père de ma mère dont elle n'avait gardé aucun souvenir, car née en 1913 elle l'a "vu" partir en septembre 1914 pour ne jamais le revoir.
Mais le carnet a été perdu dans des déplacements entre mes frères et moi et j'en suis vraiment très fâchée, mais je n'y peux évidemment plus rien...

miclasouris 02/09/2014 21:33

J'y avais moins prêté attention que mes fils... mais que je suis heureuse du travail qu'ils ont accompli!
Je comprends que tu soies triste de la perte du vôtre - ce sont des témoignages si forts!