Un sac presque involontaire et assurément indispensable

Publié le 15 Mars 2014

Ce matin, j'ai ressorti ma surjeteuse - je l'avais sur un coup de dépit (de rage - de désappointement - de fureur - de désespoir - de folie...) remisée au fond d'un placard.

Que je vous explique: vous n'êtes pas sans savoir que ma surjeteuse n'a jamais (très) (bien) marché - à tel point qu'un jour, le réparateur a constaté qu'elle passait plus de temps chez lui que chez moi!

La dernière fois que j'ai été la chercher (chez lui), elle marchait (chez lui). Je l'ai essayée (chez moi) et elle a aussitôt fait des noeuds, le fil a cassé, elle était désenfilée... Bref, je l'ai remisée sans plus y toucher. C'était il y a au moins deux ans.

 

Ce matin, j'ai exprimé le besoin que j'avais d'une surjeteuse qui marche et parlé d'en racheter une.

Grand Chéri m'a gentiment proposé d'y jeter un oeil (sens du dévouement ou esprit d'économie ?) Nous l'avons nettoyée, soigneusement ré-enfilée, et je l'ai essayée prudemment sur une chute de coton: ça marchait. Sur une chute de jersey: ça marchait. J'ai voulu passer à plus grande échelle, et j'ai attrapé un bout de tissu qui traînait et dont la perte ne m'aurait pas dépitée. Et ça marchait.

 

C'est devenu un sac à provisions, qui prendra (peu de) place dans la poche arrière du siège du camion.

Un sac presque involontaire et assurément indispensable
Un sac presque involontaire et assurément indispensable

Une petite patte permet même de le rouler. Elle est fermée par une pression Kam - ce coup-ci, ça a marché du premier coup. Normal, la pression était à l'endroit!

Et voilà, un accessoire (presque)  involontaire et (assurément) indispensable...

 

Modèle: aucun, juste un vaste rectangle et deux poignées

Tissu: chute de tissu de rideau de douche Ikéa

Matériel: une surjeteuse qui marche - une pince à pression Kam qui marche

 

 

Bon, je devrais pouvoir surjeter tranquillement le jersey de mes futures trop belles chemises de nuit!

 

 

Rédigé par miclasouris

Publié dans #elle coud

Commenter cet article

Fanfan 16/03/2014 08:37

Ah bien voilà...une machine très capricieuse..comme beaucoup..mais Est-ce les machines où nous qui ne savons pas leur "parler".....Maintenant, il faut en profiter.....;Bonne couture!!!
Bonne journée
Fanfan

miclasouris 16/03/2014 12:12

Eh oui... C'est la voie royale de la technologie!

Fanfan 16/03/2014 10:36

Voilà pourquoi elle fonctionne mieux hi hi!!!!!!
Bon dimanche
Fanfan

miclasouris 16/03/2014 09:49

Chose certaine: je ne lui hurle plus dessus: je lui sussure des mots doux, je la chatouille de la voix, je la caresse de l'intonation!!!
Bon dimanche!
Michèle

françoise38 15/03/2014 17:02

Comme quoi....c comme les piqueuses : il faut leur parler gentiment, les nettoyer (elles aiment ça ces petites bêtes ! ), et les utiliser calmement !!
Bravo !
A +
Françoise

miclasouris 15/03/2014 17:06

C'est vrai - la délicatesse, la douceur, ça marche mieux que les coups et les insultes... Belle leçon de morale!!!
PS J'espère que ça durera...