My first Kal (ou mon premier "tricommun"?)

Publié le 26 Janvier 2014

Kalamité!

Je suis Kalfeutrée pour cause de mal de genoux (Kalamineux?)...

Faut qu'je me Kalme!

 

Quoi, un Kal en bourg de Grenoble?

Quel Kal ?

 

Le Kal d'Ysolda ?

 

Kalle belle idée!

 

Je Kale .. ou Kal-je?

Décidément, je Kal !!!

 

.... si je ne suis pas reKalée pour cause de déKalage !

 

Kal d'Ysolda

Kal d'Ysolda

Bon, je traduis. Les tricopines greblogueuses participent en masse au KAL d'Ysolda Teague.

Ysolda Teague, c'est une créatrice anglaise de modèles sympas de tricot.

Un KAL, ça veut dire un "knitalong" - une sorte de tricot en commun - un "tricommun", je dirais, moi (c'est pas beau, ça?). On tricote tou(te)s le même projet.

Et là, c'est un "mystery Kal". . Toutes les semaines, pendant cinq semaines, on reçoit une partie des explications - et on ne saura qu'à la fin comment est le châle!

Je ne voulais pas le faire, parce que des projets, j'en ai à revendre, des en-cours, c'est pas mieux. Je voulais donc me montrer raisonnable sur ce coup-là!

 

Mais, voilà, comme je suis obligée de me calmer, vu que je genouille méchamment, je prends le train en marche...

 

Rédigé par miclasouris

Publié dans #elle tricote

Commenter cet article

MarieMad' 27/01/2014 09:10

Je suis une fan des jeux de mots, même parfois limites... Alors me voilà rassasiée pour aujourd'hui.
J'aime le néologisme "tricommun" je pense que je vais l'adopter en lieu et place de "TAN" (tricote avec nous") qui ne me plait pas.
Mais attention, attraper un train en marche quand on a mal aux genoux ça peut être contre productif.

miclasouris 27/01/2014 09:19

J'avoue que j'ai fait fort... mais les limites sont faites pour être franchies, isn't it?